Dr Choguel Kokalla Maïga chez le Président d’honneur de la CNAS-Faso Hère : Les deux lignes rouges à ne pas franchir, selon Dr. Soumana Sako

3

Dans un communiqué de presse envoyé à notre rédaction par email, la CNAS-Faso Hèrè fait part des mises en gardes de son Président d’honneur au Premier ministre Choguel Kokala Maïga. Lisez le communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè.

Dr. Soumana Sako, Président d’honneur de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) a, en sa qualité de doyen des anciens Chefs de Gouvernement et à la demande du nouveau Premier Ministre, reçu le Dr. Choguel Kokalla Maïga.

Celui-ci était accompagné de plusieurs membres de son Cabinet, tandis que notre Président d’honneur avait à ses côtés plusieurs membres du Bureau Politique National du Parti de l’avant-garde militante et révolutionnaire du Peuple malien.

A l’occasion de cette visite de courtoisie, et après avoir réitéré sa condamnation des deux coups d’Etat que le Mali vient de subir en l’espace de neufs mois, le Dr. Soumana Sako a partagé avec son interlocuteur ses commentaires sur le discours d’orientation prononcé par celui-ci le 13 juin dernier devant les membres du nouveau Gouvernement.

En particulier, le Président d’honneur a attiré l’attention du nouveau Premier Ministre sur deux lignes rouges à ne pas franchir par les nouvelles autorités, à savoir : l’application de l’Accord antinational d’Alger et le projet de révision de la Constitution démocratique du 12 janvier 1992.

En outre, le Dr. Soumana Sako a mis en garde contre la tentation du populisme dans la prise de certaines décisions par les pouvoirs publics, surtout en l’absence de toute politique de relance de l’économie.

Les entretiens se sont déroulés dans une atmosphère de convivialité et de franchise dans le souci commun d’aider le Mali à sortir de la crise multidimensionnelle qui le secoue depuis de nombreuses années déjà.

Pour le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè

Le Secrétaire Général

Soumana Tangara

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Merci beaucoup Monsieur SACKO. Si tous les décideurs de notre cher Pays pouvait penser de la même manière que vous, cela nous arrangerait énormément. Merci pour vos conseils précieux. Que Dieu donne une oreille attentive à Monsieur le Premier Ministre Choguel MAIGA.

  2. Voila un mec qui a reelement quelque chose dans la tete. Ses suggestions sont tres bonnes car il voit mieux les interets du Mali que le meneur chronique de coup d’etats qui ne feront que plonger le pays dans l’impasse totale. La recompense d’un autre coup d’etat doit etre la pendaison ou fusillade publique comme dissuasif.
    La base de Kati doit etre placee a Gao ou Tombouctou au lieu de Bamako. Les enfants gates du Prythanee, au lieu de se battre contre les ennemis du Mali sont la pour chier sur la population civile qui se laisse faire.
    Bonne chance au premier ministre de transition qui a une tache enorme a netoyer la grosse chiotte nationale laissee par ces meneurs de coup d’etats debiles. Ka Mali kissi a danka denw ma!

  3. BIEN DIT UNE TRES BONNE LECON A RETENIR CHAPEAU Mr SACKO ZOUMANA SI NOTRE BEAU PAYS AVAIT DEUX COMME TOI VRAIMENT C’ETAIT BON WALAYE QU’ALLAH NOUS VIENT EN AIDE ET NOUS FASSE MISERICORDIEUX YARABI

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here