Edito : Le « Diamant noir » marche inexorablement vers Koulouba !

1

Peinant à protéger les Maliens du Nord, du Centre, du Sahel occidental et parfois du Sud, le régime IBK, qui suscitait beaucoup d’espoir à son installation, a lamentablement échoué sur tous les plans. Kidal reste un noman’s land et en même temps une cité interdite d’accès aux pouvoirs publics, tandis que les rebelles circulent en toute impunité à Bamako et se la coulent douce dans les plus beaux hôtels de la capitale malienne, où ils s’affichent parfois de manière arrogante. Pendant ce temps, les populations attendent que justice soit faite et souffrent à Gao, à Tombouctou et au centre du pays.

Comme si le tableau n’était pas déjà suffisamment sombre, l’incompétence de ce régime en rajoute. En effet, sous IBK, le tissu social s’est déchiré et la Nation malienne est en lambeaux. Les affrontements intercommunautaires, disons même interethniques, dans la région de Mopti, en constituent malheureusement une parfaite illustration. La situation sécuritaire du pays s’aggrave de jour en jour. La Patrie est danger.

Et le peuple malien cherche un leader capable de le défendre, de réhabiliter sa dignité et son honneur. De ce point de vue, beaucoup d’observateurs pensent que le candidat de l’Union pour la République et la démocratie (Urd) et de la Plateforme « Ensemble Restaurons l’EBspoir », Soumaïla Cissé, est ce leader prêt pour le Mali et le bonheur des Maliens.

Technocrate hors pair, financier, économiste rompu et non contesté ni de l’intérieur ni de l’extérieur, Soumaïla Cissé appelé « le Diamant noir » est l’homme qu’il faut pour sortir le pays des profondeurs du précipice dans lequel il ne cesse de s’engouffrer sous le magistère d’un certain IBK.

Démocrate sincère et républicain convaincu, Soumi, avec son ambitieux projet de société, est porteur d’espoir. D’où de nombreux ralliements et les annonces de soutien à sa candidature qui se multiplient au fur et à mesure qu’approche l’élection présidentielle du 29 juillet prochain.

Ces multiples soutiens politiques, qui ne sont ni des saisonniers ni assaisonnés, mais motivés par l’ambitieux et cohérent projet de société de Soumaïla Cissé pour restaurer l’espoir au Mali et l’espérance en Afrique, ne se lassent pas d’expliquer politiquement et de démontrer par les statistiques, que le candidat Soumaïla Cissé est le futur président de la République du Mali.

Qu’on pleure, qu’on gémisse, qu’on vocifère n’y fera rien. Aujourd’hui, plus que jamais, Soumaila Cissé incarne l’espoir de tout un peuple meurtri par cinq (5) ans d’incapacité, d’indifférence, de promesses non tenues, de corruption, de surfacturation, de mensonges d’Etat, bref, de scandales de toutes sortes, pendant que le principal responsable de cette situation malheureuse, sans aucun souci, fait du tourisme à travers le monde, en saccageant ainsi les ressources du Mali.

Diamant noir Soumaïla, « ka mansaya wati sera » (le moment pour Soumi de gouverner la République du Mali est arrivé).  Et dans sa marche vers Koulouba, nous constatons qu’à chacune de ses sorties à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, le candidat URD et de la Plateforme « Ensemble restaurons l’espoir » est reçu à chaque fois par des dizaines de milliers de Maliens résolus à tourner la page IBK pour redresser la barre du bateau Mali en train de tanguer dangereusement.

Aliou Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Oui, le Diamant noir Soumaïla, « ka mansaya wati sera » (le moment pour Soumi de gouverner la République du Mali est arrivé). Pour ce faire, maliennes et maliens tous munis de vos cartes d’électeur pour voter Soumaïla Cissé le 29 juillet. Dressez vous contre la fraude électorale partout où vous êtes et dénoncez les fraudeurs sans hésiter.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here