Elections présidentielles 2018 : Yeah Samaké investi candidat du PACP

0

Le président d’honneur du Parti pour l’action civique et patriotique (PACP), Yeah Samaké a été investi candidat dudit parti pour les élections présidentielles prévues en juillet prochain, lors de la conférence nationale, tenue, le samedi 24 février 2018, à la Maison des Aînés. L’occasion était opportune pour les délégués venus pour la cause, de mieux échanger et mieux débattre des questions portant sur la vie du parti, sur les grands défis et enjeux du moment.

L’ouverture des travaux de cette 2ème conférence nationale du Parti pour l’action civique et patriotique (PACP) était présidée par le président du parti, Dr. Oumar Keita ; du président de la Commission d’organisation, Odiouma Koné ; accompagnés par le président des jeunes, Niaga Diop et la présidente des femmes, Moussoucoura Samaké. Ont pris part également à cette conférence les représentants des partis amis notamment le maire de Sikasso, Kalifa Sanogo.

Selon le président du PACP, Dr. Oumar Keita cette conférence est un cadre d’échanges sur les questions intra et inter partis. Pour lui, le PACP ne cesse de grandir par des adhésions non seulement individuelles mais aussi collectives. Il a affirmé que son parti est au centre malien donc n’est ni du côté de l’opposition ni du côté de la majorité. D’indiquer que son parti reste fidèle à ces idéaux de civisme et de patriotisme.

Yeah Samaké, « Oui je réponds favorablement à cet appel à candidature… »

Investi candidat du PACP pour la présidentielle 2018, lors de la clôture des travaux de la 2ème conférence nationale du parti, le président d’honneur dudit parti, l’ex ambassadeur d’Inde, Yeah Samaké, c’est de lui dont il s’agit, a dit que c’est avec humilité mais surtout responsabilité et étant conscient de l’immense espoir qui s’y attache qu’il accepte ce choix sur sa modeste personne. « Oui je réponds favorablement à cet appel à candidature parce que je suis convaincu qu’ensemble un nouveau Mali est possible », a déclaré le nouveau candidat, Yeah Samaké.

Il a cité les différents maux auxquels le pays est confronté aujourd’hui, dont, la cherté de la vie, l’expropriation inégale des terres des cultivateurs, l’insécurité grandissante, la corruption et le détournement de fonds publics. Selon lui, un tel désastre est inacceptable dans un pays regorgeant autant de ressources naturelles que de ressources humaines. Il s’est dit convaincu que le Mali ne peut pas être condamné à un tel destin. « Nous sommes résolument décidés pour être les volontaires de notre propre développement en comptant sur nous-mêmes avant de compter sur l’aide au développement et en cultivant la rigueur, la discipline et l’excellence », a-t-il assené. A ses dires, en combinant les forces, ils relèveront le défi de la paix et de stabilité pour le pays aussi bien que celui de la croissance économique que du développement durable. « Notre pays en a les moyens il nous suffit d’un peu de volonté politique. Les maliens et les maliennes en ont le génie. Nous en avons l’ambition et nous savons que nos militants et nos militantes nourrissent cette ambition pour notre cher pays depuis la création du PACP », a-t-il indiqué. Et de confirmer qu’ils vont forger un Mali et des maliens nouveaux autour du culte du travail bien fait, de la liberté d’entreprise, de la récompense du mérite mais également de la sanction de la faute commise. « Mon ambition est de pouvoir servir le Mali, avec tous les maliens et toutes les maliennes, rassemblés, debout et réconciliés », a-t-il avoué.

M.L. KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER