En toute vérité : Seul, Ibk ne peut pas, les Maliens doivent se retrouver, pour le Mali

15
L’Armée présente ses vœux à IBK Consolider les acquis et poursuivre les objectifs.

L’heure est grave, la patrie est en danger. Seul le patriotisme pourrait sauver notre nation éprouvée. C’est de la responsabilité du président de la République autant que de chaque citoyen.

Un bon président est pour la patrie et pour le peuple ; peuple qui a besoin qu’on s’occupe de lui. Un bon président s’accompagne d’un gouvernement fort ; mais ce gouvernement ne doit pas être fort par la contrainte qu’il inspire ; il doit l’être par la confiance des masses populaires. Comme l’indique Boulanger, le précurseur du boulangisme. Aussi, les raisons objectives qu’ont les citoyens d’être satisfaits ou non de leurs gouvernants sont moins importantes que les perceptions qu’ils ont de leur vécu. Ces citoyens ont pour leur part des devoirs à accomplir, pour le bonheur de tous.

Ces données indiquent que les dirigeants, a priori, doivent connaitre les réalités du pays, notamment en termes de conditions de vie des populations. Par la voie de l’écoute, du dialogue, des échanges, bref de la communication. Alors la démocratie s’enracinera grâce à la discussion et au débat collectif. Tous les citoyens doivent s’engager à proposer des solutions et à participer à l’exécution des décisions politiques pour bâtir une nation forte. Le Mali est aujourd’hui au bord de ce rivage, où les uns et les autres doivent se mettre à l’écoute de tous, se donner la main et non se prendre les pieds ou s’entretuer. Il faut des solutions aux conflits, aux interminables grèves.

Au-delà, faut-il s’entendre avec la communauté internationale sur une voie imminente de sortie de crise pour ce pays qui s’enlise dans le chaos malgré la forte présence des soldats Onusiens, par l’entremise de Barkhane et la MINUSMA. Depuis l’opération SERVAL, le Mali est comme placé sous l’autorité de la France qui en dispose au gré de ses intérêts. Sommes-nous victimes d’un complot planifié contre notre pays, auquel cas il faudrait organiser la résistance?

En effet, cette France-là, est celle qui a envoyé des rebelles au Mali comme pour y créer les conditions d’instabilité politique et d’insécurité favorables à la venue de djihadistes pour justifier l’intervention française au Mali. Une intervention sans fin, en tout cas jusqu’au terme des objectifs recherchés, écartant l’armée malienne de la zone convoitée : Kidal. D’ailleurs, plus tard, quand l’armée malienne avait pris le dessus sur les rebelles à Kidal, lors de la visite du Premier ministre Moussa Mara dans cette ville, l’intervention française a avorté notre exploit. La zone est passée sous contrôle de la France qui en dispose des potentialités économiques comme bon lui semble. Elle y fait parvenir tous les équipements souhaités et y retire tous les besoins sans aucun contrôle depuis Kidal à l’aéroport Modibo Kéita de Bamako Sénou jusqu’en France.

Ce n’est pas tout, la France et ses alliés sont à l’origine de nombreux désappointements en cours au Mali. A cause de leurs manigances, la communauté internationale nous refuse les appuis financiers, pour nous conduire vers des rivages périlleux. L’affaire abominable de la liberté d’orientation sexuelle rentre dans ce complot contre notre pays. Et même les conflits intercommunautaires selon des versions de plus en plus relayées par certains observateurs bien avertis.

C’est pourquoi les Maliens doivent se retrouver, s’unir contre les néocolonialistes. Seul, le Président Ibk ne pourra pas. Le plus proche soutien, son parti d’origine le RPM, s’empêtre toujours dans les querelles de personnes, avec comme priorité le profit personnel : les postes et l’argent. A tout seigneur tout honneur, dites-nous ce que le Président de ce parti, Bocary Tréta, a posé depuis cinq ans comme acte salutaire au Mali ?

Nous n’allons ni épiloguer sur les défaillances du RPM, ni sur les conditions de vie déplorables qui sont celles des Maliens aujourd’hui. Nous invitons les Maliens à se retrouver autour de l’essentiel : le Mali.

Mamadou DABO

Commentaires via Facebook :

15 COMMENTAIRES

  1. Je ne composerai jamais avec une bande de voleurs……… En réalité la pauvreté n’a jamais causé de problème aux maliens tant on est fataliste et on rejete notre précarité sur le destin tracé pour nous par le Créateur……….. Ce qui pose problème c’est l’injustice, l’exclusion sociale avec leur corollaire de corruption…….. Tant que l’injustice regnera dans ce pays, personne ne fera bloc derrière le président!!!!!!!!!

  2. Counfoni
    S’il y a réellement haine dans mes commentaires,elle se repose naturellement sur l’humiliation qui s’abat sur mon pays depuis un moment,sur l’incapacité du président du moment a y mettre fin,à empêcher les meilleurs cadres à servir valablement ce pays….
    Quel patriote peut-être satisfait de L’état actuel du pays,de la gestion du président actuel ?
    Seuls les opportunistes qui ne pensent qu’ à leurs intérêts personnels sont satisfaits de la gestion d’Ibk.
    S’il y a HAINE,elle se nourrie du fainéantise qui s’exerce au sommet de L’ÉTAT .
    La responsabilité de chacun?
    Très sérieux là???
    En politique la responsabilité de la gestion du pays incombe à celui qui exerce le pouvoir.
    Le citoyen lambda à un devoir de vote pour celui qu’ il pense capable d’aider le pays.
    L’élu a le devoir d’appliquer les promesses pour lesquelles il a été élu.
    S’il ne le fait,il mérite la sanction des URNES.
    C’est cette sanction qui a été empêchée par IBK et son CLAN.
    Certainement ma HAINE se trouve aussi là.
    Elle se trouve surtout à l’incapacité d’Ibk à résoudre la crise sécuritaire.
    S’il y a HAINE elle repose surtout sur la souffrance et l’humiliation qui habitent mon pays.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  3. La mauvaise gouvernance a commencé avant l’arrivéed’IBK au puvoir. Cependant, il a contribué a empirer la situation.
    Le probleme du Mali va au dela de la personne d’IBK, ou meme de nos institutions. La mauvaise gouvernace est ancrée maintenant dans nos habitudes. Ce pays n’a plus de repère. On viole, on vole, on tue. Et personne n’est indigné…..
    C’est très grave…

  4. AUJOURD’HUI tout le monde contestation des résultats des scrutins même le pays développe à causse de pouvoir rien que de pouvoir .

  5. Cet article vient de reconfirmer qu’ IBK est illégitime à exercer la HAUTE FONCTION DE L’ÉTAT,qu’ il l’est tellement qu’ il est incapable de rassembler les maliens autour de sa personne.
    On est en démocratie,pas dans un régime monarchique où tout le monde est obligé de suivre la figure d’un homme pour permettre au pays de se sauver.
    La légitimité réelle,sans conteste permet d’unir tout un peuple à affronter les défis du moment.
    La légitimité sans conteste créé automatiquement L’UNITÉ autour de l’homme élu,même l’opposition est obligée de suivre le mouvement au risque de perdre le terrain.
    Que le régime ait besoin d’engager des campagnes pour forcer les forces vives à le soutenir est un signe de rejet de sa gouvernance.
    Les éléments de preuves du rejet de sa gouvernance pullulent aux vus et aux sus de tout le monde.
    UN CLAN profite de la façon la plus arrogante des deniers publics en espérant que le peuple reste inactif.
    Les deniers publics ont été utilisés pour empêcher le peuple de s’exprimer librement à cause de sa pauvreté.
    ON A MONNAYÉ SA PRÉSIDENCE,ON VEUT AUSSI LE SOUTIEN ACTIF DU PEUPLE SANS L’AIDER À PÊCHER.
    Qu’ on fasse des efforts de légitimation pour permettre au peuple de soutenir le régime.
    La légitimation passe nécessairement par la mise en application des raisons pour lesquelles le peuple a accordé sa confiance à celui qu’ il croyait être un KANKELETIGUI en 2013 avant d’être déçu et blessé après la confiscation du pouvoir empêchant le peuple de donner une nouvelle direction au pays de la façon la plus pacifique qu’ il soit.
    Qu’ IBK lutte vigoureusement contre la corruption,cesse d’être le chef d’un CLAN,respecte la majorité présidentielle car c’est elle qui a l’onction du peuple,se dresse contre la puissance occidentale qui impose ses vues,remet les groupes armés à leurs places…LA MOBILISATION POPULAIRE SE METTRA AUTOMATIQUEMENT EN PLACE.
    Les rues vont refuser du monde à soutenir le président qui sera UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,non UN CHEF de CLAN.
    Actuellement tous les maliens dignes,fiers ont l’impression de voir un chef de CLAN au sommet de L’ÉTAT qui a mille lieux de PENSER au Mali.
    CET HOMME POLITIQUE EST À DÉGAGER,PAS À SOUTENIR.
    Il est aussi nuisible que les jihadistes.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

    • Quelle haine vous dégagez dans votre commentaire !
      Vous pensez réellement que c’est avec haine que l’on peut avancer dans la vie ?
      En plus cette haine nnon contenue repose sur quoi ?
      Sur du néant bien sûr.
      Car vous en voulez à la terre entière sans avoir la lucidité requise pour vous mettre en question et analyser objectivement pour situer la responsabilité de chacun, dont vous même, dont moi même ainsi que chaque malienne et chaque malien. Vous en êtes encore aux discussions des grains de Bamako entre coupables et irresponsables tantant par tous les moyens la responsabilité de tous leurs déboires sur le dos des autres.

  6. LA campagne est terminé, LE président de la république est à KOULOUBA le gouvernement gouverne, le corrupteur de religieux avec 100 millions je ne sais pas où il est.

  7. ” … La zone est passée sous contrôle de la France qui en dispose des potentialités économiques comme bon lui semble. Elle y fait parvenir tous les équipements souhaités et y retire tous les besoins sans aucun contrôle depuis Kidal à l’aéroport Modibo Kéita de Bamako Sénou jusqu’en France… ” … /// …
    :
    La France y ferait parvenir tous les équipements souhaités et y retirerait tous les besoins sans aucun contrôle depuis Kidal… ? Ah bon… !
    Quels besoins exactement… ??? L’on aimerait comprendre… !
    A mon avis, la chute du Régime du Guide Libyen. La mauvaise gestion de l’arrivée de ” réfugiés Maliens de Libye ” ( en fait des Touaregs installés en Libye depuis des décennies, dont on n’était même pas sûrs qu’ils étaient vraiment Maliens, rentrés au Mali avec armes et bagages, des armes non confisquées par les Autorités Maliennes d’alors…, et ces réfugiés armés qui auraient vite fait de rejoindre certains de leurs frères Touaregs en rébellion contre l’ETAT Malien ), le coup d’Etat du 23 mars 2012, l’abandon des positions des FAMA dans le Nord du pays ou leur repli tactique ayant favorisé l’occupation dit djihadiste… C’est tout ça qui est à la base de la crise politique, de l’insécurité et d’un sentiment d’instabilité au Mali.
    Et pourtant, dès le début de la crise. Des Maliens ont essayé d’alerter les Gouvernants Maliens sur le danger que représentent l’Arrivée et l’Installation de la COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE au MALI… Ces dangers que sont entre autres : un enlisement de la crise politique… Un risque de perte de souveraineté du Mali sur l’ensemble de son territoire… Mais aussi et surtout des risques de conflits inter-communautaires et/ou de conflits intracommunautaires.
    Aujourd’hui, si nos Gouvernants veulent que la paix revienne au Mali. Le Pouvoir Malien devrait parler avec son Opposition républicaine. La COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ne peut faire n’importe quoi dans un pays, si elle s’aperçoit de l’unité politique et sociale de ce pays.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  8. Cet imbécile de Garcia de fils de garce qui vient pilier notre forum avec ces escroqueries. Si ce imposteur de marabout sais quelque chose qu’il commence à se, éduquer pour ne pas venir nous tympaniser avec ses sordides annonces farfelues visant à escroquer les faibles d’esprit.

    • Bon article. On n’a jamais nié qu’un seul homme ne peut pas régler tous les problèmes de ce pays que nous aimons tous. Mais quand on tend la main et que certains croient que la seule solution est le départ du président pour qu’ils s’y mettent, il n’y a pas d’issue. Si Soumaila avait eu l’intelligence d’un Marc Ravalomanan, il allait couper l’herbe sous les pieds de l’éternel destructeur, TIEBLE. Mais tournant le dos aux cadres sérieux et compétents de l’URD, il est tombé sous le charme verbeux de TIEBLE qui n’a pas un chat derrière lui et dont la survie dépend de sa visibilité à la télé et dans la presse. Maintenant Soumaila et ses copains semblent se réveiller. Seul DIEU sait si IBK va finir son mandat ou même si Soumaila verra la fin de ce mandat. KÈLÈ KO TÈ, DIAGOYA KO TÈ. AMBÈ KA SABALI ET METTONS LE MALI, NOTRE MALI AU DESSUS DE TOUT.

  9. Miracle Témoignage ! Je m’appelle Garcia,je veux partager avec vous mon histoire. Il y a de cela 3 mois environ, c’était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu’au jour ou il quitta la maison. Suite à cela j’en ai parlé avec une amie qui m’a donné les coordonnés d’un Maître nommé CHANGO AZE à qui je devais m’expliquer. Comme j’aime beaucoup mon mari j’ai contacté cet grand t’homme envoyer par Dieu pour m’aider qui m’a promis de me le faire revenir à la maiison. J’ai donc suivie ces conseils et également fait des rituels. Exactement 3 jours après,mon époux est revenu en me suppliant de lui pardonner pour tout ce qu’il a pu me fait,et bien sure on s’est réconcilié. Ce fut un véritable miracle dans ma vie. Alors pour tous vos problèmes (ruptures amoureuses ou de divorce et L’Envoûtement Amoureux/L’entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation , Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité ) je vous conseille de faire comme moi. Je vous assure que vous trouveriez satisfaction ou résolution à vos problèmes. Pour cela voici ses coordonnées :
    Tél (whasapp/Viber) : 0022966547777
    Voici son site : https://www.grand-marabout-retour-affectif.fr

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here