Focus : Fracture !

10

Il est indéniable que le président IBK eut le temps et même tout le soutien nécessaire pour honorer ses multiples engagements vis-à-vis des Maliens.

Le président, fraîchement plébiscité en 2013, s’était engagé en ces termes : « « Je jure devant DIEU et le peuple malien, le Président de la République que je suis désormais, grâce à cette confiance massive des Maliennes et des Maliens, fera de ce socle le départ du renouveau de notre pays dans tous les domaines… ». Encore lui en ce moment d’enchantement : « Je veillerai à la bonne gestion des deniers publics, je mettrai en place les mécanismes appropriés pour assurer la transparence et l’efficacité de la dépense publique… ». Bref, IBK égrenait un long chapelet d’engagements sur fond de discours pour convaincre les Maliens qu’ils ont tout simplement fait le bon choix en le portant à la magistrature suprême.

Sept longues années après, qu’est-ce qui a changé au Mali ? Le niveau de vie du Malien moyen s’est-il amélioré ? La corruption a-t-elle reculé ? Quelle justice sous IBK ? Quelle est la situation sécuritaire malgré une loi de programmation militaire à coups de centaines de milliards ? La désillusion, en lettres de feu, est là.

Aujourd’hui, 7 ans après, l’espoir placé au président IBK et à sa gouvernance fut déçu, des engagements n’ont pas été tenus, c’est peu dire ; ils ont été trahis, il faut l’admettre et en tirer les enseignements. Conséquence ? La fracture morale entre IBK et une frange importante du peuple malien est consommée. Pouvait-il en être autrement ?

Le contexte qui prévalait au moment de l’élection d’IBK exigeait que le président de la République fut le Patriote qui allait guider les Maliens à sortir de la crise multiforme qui a ébranlé les fondements de notre nation. Aussi, les Maliens s’attendaient à un Président capable de poser des actes forts pour « le nouveau départ du renouveau de notre pays ».

Ce fut plutôt le désenchantement, la désillusion, la déception jusqu’au désespoir, qui furent au rendez-vous.

En 7 ans d’exercice du pouvoir, IBK s’est illustré par une gestion chaotique des affaires de l’Etat. La famille présidentielle, ses affidés et le clan ont pris les commandes de l’Etat.

Et, logiquement, les scandales politico-financiers se sont multipliés, les caisses de l’Etat ont été confondues aux poches des tenants du pouvoir. Une crise de confiance s’installa entre gouvernants et gouvernés. Au-delà, une crise de confiance des partenaires techniques et financiers à l’égard de notre pays est née. Jamais dans l’histoire de la République, le gouvernement malien n’avait été mis au pas au point de lui exiger de faire la lumière sur le plus gros scandale politico-financier de ces 20 dernières années : surfacturations liées aux différents marchés de fournitures d’équipements militaires à l’armée et l’acquisition de l’avion militaire. Quel gâchis !

C H Sylla

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. l islam sodomise l africain depuis deja des siecle, il ne parvient pas a se liberer…l islam est l enemi de l africain ou qu il soit, toutes les religions moyen-ageux et moyen-orientaux islam et judo-christianismes sont des genocides apres le culturocide, l occupation des terres!

  2. Il est indéniable que le président IBK a tout le soutien nécessaire pour honorer ses multiples engagements vis-à-vis des Maliens. Aujourd’hui les maliens peuvent voir de leur propre yeux a quel point le pays va mieux.

    • 40 soldats Maliens viennent de disparaitre a Diabali, le Mali va tres bien! Des avions militaires frelates qui ne volent meme pas, le Mali va tres bien! Des blindes achetes surfactures et frelates, le Mali va tres bien! L’Ecole Malienne n’existe pas, le Mali va tres bien! Le chef de file de l’Opposition a ete pris comme otage chez lui au Mali depuis 3 mois maintenant et le Mali va tres bien! sous Bous le ventru IBK!

      • le cherif de nioro vient d entrer en jeu1 LE TRAFIC TRANSFRONTALIER AVEC LA MAURITANIE, BUSINESS DE BOUYE MARCHE, LE NOUVEAU KIDAL SERA NIORO, TRES PROCHE DE BAMAKO!

  3. Genese 1 : Dieu créa le mouvement jihadiste et démocratique. Genèse 2: le mouvement jihadiste et le mouvement démocratique créa le Mali pour disposer de lui en toute impunité. La constitution est respectée quand ça leur arrange et fourvoyée quand les intérêts et l’égo sont en jeu au détriment de la morale et de l’intérêt général. L’insouciance de ces culottes trouées est parlée au quotidien dans tous les salons de ce monde et entrave toute bonne initiative en direction du Mali. Des enfants Gâtés et cela depuis plus de 30 ans. Toute une génération a été sacrifiée au détriment de vos prétentions. Même le labeur a cessé d’être une valeur, pour exemple le comportement de vos innocents d’enseignants 26 marsiens (venant de la planète Mars) paresseux , insouciants et animés d’un esprit de lucre. Seul la valeur argent compte. Et quand nous voyons cet autre type de Maliens qui aurait abandonné ses valeurs ancestrales que sont la vérité, la droiture l’honnêteté… hélas de quoi devrions-nous nous attendre avec tous ces risques de dépossession territoriale ? Méritons-nous de nos ancêtres, du Mali que nos ancêtres se sont sacrifiés au prix du sang pour que aujourd’hui soit?

  4. ” … Le président, fraîchement plébiscité en 2013, s’était engagé en ces termes : « « Je jure devant DIEU et le peuple malien, le Président de la République que je suis désormais, grâce à cette confiance massive des Maliennes et des Maliens, fera de ce socle le départ du renouveau de notre pays dans tous les domaines… ». Encore lui en ce moment d’enchantement : « Je veillerai à la bonne gestion des deniers publics, je mettrai en place les mécanismes appropriés pour assurer la transparence et l’efficacité de la dépense publique… ». Bref, IBK égrenait un long chapelet d’engagements… ” … ///…

    :
    Le Gouvernement du Président IBK a créé un Ministère du Pétrole. Quand on a entendu cette nouvelle, on s’est dit… Ah cette fois le Mali va extraire et exploiter son Pétrole…
    Mais des mois et des mois passent…, on ne voit rien venir ou plutôt sortir comme Pétrole. Le Ministère du Pétrole au Mali, le Titre est ronflant, mais…, ça ne sert à rien… !

    Les Logements sociaux…, on n’en entend plus parler du tout… C’est trop compliqué, il y a trop de monde à loger, beaucoup n’ont pas les moyens de payer leurs loyers et veulent quand même être logés dans des Logement sociaux…
    C’est trop de problèmes, trop de manifestations de Postulants déçus, c’est fatiguant…, trop dur… ! IBK a laissé tomber… !

    Au lendemain de la prise de Pouvoir par IBK en 2013… IBK fait un voyage éclair à Conakry en République Sœur de Guinée…
    Avec ses Ministres, ils ont signé des tas de conventions avec leurs Homologues guinéens devant caméras et micros de Télévision…
    Des projets qui ont fait rêver plus d’un Malien et de Guinéen… On allait construire entre autres projets, une ligne de Chemin de Fer BAMAKO-CONAKRY…, ça va créer des milliers d’Emplois dans les deux pays…
    Ce projet aussi…, on ne sait plus ce qu’il en est advenu…, on n’en
    parle même plus 7 ans après… !

    Son Prédécesseur ATT, a initié un redécoupage administratif du Territoire en créant de nouvelles Régions…
    Sur la dizaine de nouvelles Régions administratives à opérationnaliser… Seules deux le sont presque. Je dis presque, parce que les Habitants de ces deux nouvelles Régions ” opérationnalisées “, aux dernières élections législatives, n’ont pas pu voter dans leurs ( …,censées nouvelles circonscriptions électorales ), mais dans leurs ” anciennes ” circonscriptions… !
    L’opérationnalisation des autres nouvelles Régions administratives est tombée aux oubliettes… ?

    Les intentions du Président IBK pour son pays sont bonnes, car, il aime son pays, il n’y a aucun doute…
    Mais le problème est que, ses intentions n’aboutissent jamais dès lors qu’il trouve un obstacle devant lui…

    Il n’insiste pas, il laisse tomber dès qu’il rencontre des difficultés. Des difficultés qui s’appelleraient la FRANCE, la COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ou les Rebelles du Nord-MALI… !

    Tout comme ” son Frère jumeau ” Alpha CONDÉ de la République Sœur de Guinée. Ils ne se sont jamais libérés de l’emprise de l’Ancien Colonisateur. De vrais béni-oui-oui… !

    IBK ne peut pas construire son pays…!

    Il ne peut pas non plus le moderniser. Il ne contribue pas à changer ni la Gouvernance en assainissant la Gouvernance ni à changer les mentalités de son Peuple…
    Notre pays est encore celui où, il y a encore du ” Djonia et du Niamakalaya “. Un pays où des Citoyens ne peuvent pas exercer certains Pouvoirs politiques et administratifs et encore moins accéder au Pouvoir suprême du pays qu’est la fonction de Président de la République, rien qu’à cause de leur nom de famille…, leur patronyme… !
    Ce pays ne peut pas avancer. Un pays où, au XXI ème siècle, des Citoyens se font encore battre, tabasser, chasser de chez eux, parce qu’ils refusent d’accepter d’être et de s’appeler esclaves de leurs semblables.
    Rien à envier au sud raciste des USA au siècle dernier. Hallucinant, non… !

    Les Maliens ne devrait plus jamais mettre ou laisser à la tête de leur pays nul Président qui ne peut ni construire ni moderniser ou encore pas démocratiser leur pays.

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here