Le gouvernement a bout de souffle : Le retour d’IBK attendu pour siffler la fin de la récréation et redonner l’initiative

61

Marche de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali contre la mal gouvernance, crise au nord du Mali, grève illimitée des professeurs de l’I U G, report de la marche de l’Opposition pour raison de santé du Président, arrêt des cours des étudiants de certaines facultés pour non paiement des trousseaux et bourses, inquiétants  délestages d’électricité,  la liste est loin d’être exhaustive. Tous les ingrédients sont réunis aujourd’hui pour que ça explose. Et face à ces risques, le gouvernement brille par son incompétence et son indifférence au cri de cœur et de détresse du peuple agacé. Le Président est attendu pour siffler la fin de la récréation qui n’a que trop duré. Arrivera-t-il à se défaire de l’étau de sa famille et de son parti pour procéder à un toilettage indispensable pour donner un nouveau souffle à sa gouvernance ? Sera-t-il à mesure de se débarrasser de tous ces cadres qui sont plus préoccupés par la préservation de leurs intérêts personnels que pour la défense de ceux du Mali ?

C’est à l’unisson que le peuple malien a prié pour un prompt rétablissement du président de la République, opéré à Paris d’une tumeur bénigne. Cet élan de communion loin d’être factice, est le signe évident de la grande affection qu’éprouve le peuple malien à l’endroit de son Président. Et IBK lui-même en a été sensible à cette sympathie unanime qu’il considère en même temps comme une forte interpellation. Ses propos à la fois pathétiques et émouvants semblent être le signe d’une certaine prise de  conscience quant à l’état de santé  du Mali. Le pays  est malade et a besoin d’une thérapie de choc. La première thérapie est la dissolution du gouvernement pour une seule raison : immobilisme et incompétence. Ce gouvernement, éclaboussé d’une part par des scandales de corruption à répétition et d’autre part par le népotisme ambiant, n’a plus rien à proposer aux maliens pour triompher de la crise.  Ainsi, pour ce remaniement, le Président doit procéder à un balayage en profondeur. Sans des hommes neufs au dessus de tout soupçon, le Mali ne retrouvera pas si vite sa crédibilité aux yeux des bailleurs de fonds qui ont déserté le pays. Le Mali semble de moins en moins être capable de donner les garanties nécessaires pour de gros investissements. Pire, le gouvernement est disqualifié pour la résolution de  la crise au nord pour laquelle il semble manquer d’initiatives et de solutions originales. Il n’inspire plus confiance aux acteurs. Tous les arguments sont  aujourd’hui réunis pour se débarrasser de cette équipe dont la marque déposée a été l’affairisme et le clientélisme par dessus-bord.

Vivement une santé de fer et de Kangourou au président IBK pour reprendre l’initiative et déjouer toutes les manœuvres et les pièges tendant à le détourner de l’essentiel pour lequel il a été élu, l’honneur et le bonheur des maliens par le travail.

Youssouf Sissoko

                     [email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

61 COMMENTAIRES

  1. Allahou akbar!!!! C’est l’arrivée d’IBK qui va changer les choses??? Et quand il était là???

  2. Il n’y a jamais eu de récréation dans notre pays. Les seules difficultés auxquelles IBK est confronté sont des difficultés d’ordres financiers. On ne peut pas toujours appeler l’aide extérieur mais quand on vient de si loin c’est la seule option pour que des actions de développement puissent être menées pour notre bien-être.

  3. Je pense que de plus en plus le gouvernement doit communiquer sur ses actions de développement pour que nous puissions savoir ce qui se fait réellement pour nous. Le pays a été tellement détruit que les efforts pour le mettre debout ne peuvent pas être vus du premier coup d’œil. Et des personnes véreuses par le biais de certains journaleux et des associations mafieuse à la solde de l’opposition veulent toujours faire croire que le pays est dans le gouffre.

  4. L’espoir du Mali ne se transformera jamais en désespoir, le rêve de revoir un Mali fort, uni et indivisible ne se transformera jamais en cauchemar. Le pays au plan économique est stable depuis l’an passé mais les retombés ne peuvent pas se sentir immédiatement sur les populations.
    Avec IBK tout ira bien, on doit être patient.

  5. Aucun pays ne peut avancer sans la difficulté et c’est ça que nous, Maliens, refusons d’admettre. On veut avoir tous là et dans l’immédiat et on n’oublie la situation que connait le pays. Nous devons tous être des visionnaires car les pays que nous voyons qui sont les plus développés de nos jours n’ont pas tout attendu de l’état. Nous avons un code d’investissement incitatif mais comme le ministre de l’emploi l’a dit récemment pas d’initiative de notre pays. Comment voulons-nous donc que notre pays puisse aller de l’avant ???
    Vraiment on doit être raisonnable et s’engager auprès de notre président le meilleur est à venir.

  6. L’exigence de transparence dans la gestion des affaires publiques est devenue une réalité avec le mouvement de démocratisation et la volonté des autorités de réaliser des résultats économiques en termes de développement ont constitué les faits déclencheurs de ce combat contre le crime économique. C’est pourquoi nous devons savoir d’où nous venons et travailler pour hisser notre pays vers le haut au lieu de toujours crier au scandale.

  7. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos plus hautes autorités à savoir le président de la république et le premier ministre en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Aussi, on peut remarquer qu’il y a eu quelques avancées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  8. Le premier ministre Modibo et son gouvernement ont devoir de résultats et je crois qu’ils ne décevront pas le peuple. Nous devons savoir aussi qu’il n’est pas très aisé de reconstruire un pays qui sort d’une crise multidimensionnelle et multi-sectorielle. Mais avec la vision qu’il a pour le pays il doit pouvoir y arriver et on doit croire en lui. La résolution des problèmes de notre pays passe aussi par la mise en œuvre de l’accord de paix pour lequel un comité de suivi national vient d’être mis en place et dégagera les voies et moyens pour que celui-ci ( l’accord de paix) ne connaisse plus de blocages afin que nous ayons la paix, socle du développement.

  9. Nous demandons à la population de rester dernière le gouvernement pour tout ce qu’il fait pour le bonheur des Maliens, au lieu de faire des reproches inutiles, il faut plutôt se préoccupé la situation du pays.

  10. Le président de la publique est venu trouvé le pays dans une situation plus difficile et très compliquer, nous demandons à tous de donner un peu de temps à IBK, car il fera tout pour que la situation du pays soit stable, et qu’il fera tout aussi pour tenir sa promesse.

  11. Le mali aura toujours des hommes forts pour mener à bien sa destinée.
    Vive MODIBO KEïTA
    Vive IBK
    Vive la république du mali forte de ses hommes !

  12. Cher journaliste, nous sommes dans un pays de droit alors le président de la république entant que chef suprême de la magistrature, il fera de tout ce qui est à son pouvoir pour le bonheur des Maliens, nous sommes dans un pays de droit, alors tout se fait en fonction de la loi.

  13. Les deux d’IBK a été magnifique, car il a la capacité de gérer la situation sécuritaire du pays, et le pays actuel a besoin la contribution de ces fils dignes, il faut que le gouvernement prend une nouvelle précaution contre la CMA, car elle est en train de violer l’accord de paix et la réconciliation.

  14. La population Malienne sait réellement que le gouvernement d’IBK est incritiquable et irréprochable, pauvre journaliste, nous ne sommes pas là pour faire des éclats de rire

  15. Même si tout n’est pas rose voyons un peu en face les efforts fournis de part et d’autres. Quand on nous dit c’est parce que les bailleurs de fonds n’ont plus confiance en nos autorités qu’ils n’investissent pas dans notre pays; c’est totalement faux. Les autorités du FMI ont félicité nos autorités pour leurs performances. Qu’ils arrêtent de nous distraire!

  16. Ne nous mettons pas au travail au lieu de toujours parler de népotisme, de gabegie, de corruption et autres. C’est devenu votre chanson quand vous n’avez rien à dire dans ce pays. Le Mali ne tombera pas pour les intérêts mesquins de qui que ce soit. L’heure n’est plus aux polémiques inutiles; mais à l’union et au travail pour notre pays.

  17. Je pense que pour la crise au nord le gouvernement a fait sa part et qu’il reste à la CMA et autres d’en faire autant car pour le retour de la paix notre gouvernement s’est investi pleinement. Avec l’effort fourni par le gouvernement et que les ex-rebelles étaient réellement sincère avec notre gouvernement déjà la paix y était.

  18. pour qu’un investisseur vienne investir dans un pays il faut régler le problème de sécurité et je trouve que le président est presque. en matière de sécurité il n’ y a pas de sécurité à 100% mais des efforts sont effectués par nos forces de défense et la DGSE. qui mettent en déroute les terroristes.

  19. les actions de la DGSE contre la lutte contre le terrorisme son des effort de ce gouvernement de Modibo, aussi les différents accords de paix pour la mise en place des autorités intermédiaires et il faut ajouter les grands chantiers en cours d’exécution cela montre qu’il est au boulot soutenons le.

  20. ce gouvernement de Modibo Keita est très compétent car les actions menées sur le terrain le prouve et avec l’initiative de la carte d’identité couplée assurance maladie de la CEDEAO nous ne pouvons pas parler de dissolution de ce gouvernement.

  21. nous pouvons dire que les médecins qui se sont occupés du président disent qu’il est hors de danger cela dire que le président est bien apte à servir avec amour son pays. il a été bien traité et c’est une assurance pour nous le maliens. souhaitons lui un bon retour au pays.

  22. Notre président IBK est très conscient de la situation que vit le pays et il fait beaucoup d’efforts pour y arriver à ses fins et nous devons l’accompagner. Le président a l’ambition de fait du mali un pays développer alors soutenons ses actions qui amènerons au développement.

  23. si toujours il faut dissoudre le gouvernement comment allons nous avancer dans nos activités. je pense qu’il faut donner du temps pour que ce gouvernement nous prouve qu’il est à la hauteur. mais aussi nous devons les soutenir en les aidant dans les tâches.

  24. Depuis qu’IBK est là l’économie se porte bien grâce à son équipe dynamique, très dévouée au travail. Il ont sure trouver la confiance des partenaires financiers et des financements des projets pour notre pays.
    Lorsqu’il prenait le règne du pouvoir en 2013, notre économie était à 2% mais 2016 nous sommes à 6 % un effort très bien apprécié par tous.

  25. Je pense que le retour du président IBK n’est plus qu’une question de temps IBK a de bonne intention et vision pour le développement de notre pays. nous avons tous prié pour qu’il se mette même l’opposition a annuler sa marche pour compassion.

  26. Ce sont les détracteurs qui veulent créer la psychose en criant à tout moment aux scandales et à la mauvaise gouvernance. Ces personnes ont servi le pays alors qu’on a rien vu de concret.
    Ils doivent laisser le président travailler en arrêtant de lui mettre les bâtons dans les roues.

  27. La corruption ne date pas d’aujourd’hui dans notre société. Je pense qu’au lieu d’accuser le pouvoir alors , il faut plutôt se mettre ensemble pour lutte contre ce fléau.
    C’est sa centrale qui est remplie d’opportunistes et de marionnettes.

  28. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.

  29. Voilà des gens qui ont crée la situation que nous vivons et ils veulent marcher pour se plaindre de même situation. Le président est absent mais le peuple tient à lui et il se défendra corps et âme pour la sauvegarde du pouvoir démocratique.

  30. L’opération s’est bien déroulée Dieu merci, le Seigneur a mis sa baraka sur le président de la république. Comme l’a expliqué le médecin, la maladie n’est pas cancéreuse. On peut dire l’opération était nécessaire et les choses se sont bien passées.

  31. le président est très bien requinqué, son retour sera fatale car il sera en pleine forme pour affronter les difficultés du pays et appliquera les solutions pour le développement du maliba donc un peu de patience.

  32. j’invite tous les maliens à la retenue le temps n’est plus de se chamailler nous devons nous soutenir afin de sortir de ce gouffre. IBK est notre président aujourd’hui et demain c’est quelqu’un d’autres qui prendra les règnes donc nous devons le soutenir dans toutes ses actions.

  33. Actuellement, le président fait face aux priorités du pays. Ils ont aidé le Général putschiste à piller le pays et aujourd’hui, ils se dressent contre le pouvoir pour mauvaise gouvernance.

  34. La CSTM s’est vue déborder sa marche car nul d’accorder de leur revendication farfelue. C’est un groupe d’imposteurs qui ne pensent qu’à leur intérêt.

  35. Il n’y a jamais eu de récréation donc on ne parlerait pas de fin de la récréation. Malgré la maladie du président, le premier ministre a continué de régler les dossiers urgents du pays.

  36. C’est toi qui dira au président de faire un remaniement? Espèce de journaliste incompétent et immature. Les choses se portent bien et rien n’exploserait ici. Les problèmes dont tu fais cas sont en train d’être traités par le gouvernement.

  37. Les journalistes se donnent d’importance dans ce pays.Pour qui se prend t’il de dire au président de changer son gouvernement.Il ignore tout de la gestion d’un pays.Qu’il fasse bien son travail et ne s’aventure dans des domaines qui dépassent sa compétence.

  38. Pendant l'absence du président IBK le pays est resté dans de bonnes mains.Le premier ministre Modibo Keita et son gouvernement ont tenu bien le pays.Ce n'est quand même pas dans une semaine que ce journaliste à constater les failles qu'il décrit du gouvernement.C'est un opportuniste qui se sert de l'absence du président pour jeter le discrédit sur le gouvernement.

  39. Pendant l'absence du président IBK le pays est resté dans de bonnes mains.Le premier ministre Modibo Keita et son gouvernement ont tenu bien le pays.Ce n'est quand même pas dans une semaine que ce journaliste à constater les failles qu'il décrit du gouvernement.C'est un opportuniste qui se sert de l'absence du président pour jeter le discrédit sur le gouvernement.

  40. Le gouvernement malien fait un bon travail pour l’instant.Un remaniement ministériel n’est pas à l’ordre du jour. Le président IBK une fois rentrer reprendra le travail avec cette équipe.Quand il décidera de le changer il le ferra.

  41. Le pays est bien tenu par le gouvernement actuel.Il n’ a pas donc lieu de changer le gouvernement.Je pense que le président IBK quand il le trouvera nécessaire il le fera.Pour l’heure cette équipe fait un bon travail pour le pays.

  42. Le temps n’est pas au changement de gouvernement car ce gouvernement est très bien.Il fait un très bon travail.Etant donné que tout est perfectible,on peut lui exiger plus de travail pour aller vite à l’émergence.

  43. Cette équipe est au travail pour le pays.Si on constate qu’il y’a une faille à un niveau,ce niveau fera l’objet de changement c’est tout.Pour ce qui est du gouvernement je pense qu’il est très bien.

  44. Des personnes parce qu’elles vont mal, veulent faire croire aux gens que le Mali va mal.Le Mali va très bien et le peuple malien le sait.Quand à ceux qui souhaitent le pire pour notre pays,ils sont victimes de leur ignorance confirmée.

  45. Si je pouvais faire de l’impossible, j’allais guérir le président IBK sur le champ. Nonobstant je peux, comme tout un chacun, lui souhaiter prompte rétablissement. Qu’il retourne dans le pays en pleine forme. C’est le travail et les soucis qui lui ont tombé malade.

  46. Le président IBK changera d’équipe quand il jugera cela nécessaire.Mais pas parce qu’un journaliste vendu et acheté à vil en a fait mention dans un article minable.

  47. Nous sommes désolés d’entendre que le président de la république est malade. Il représente la première institution de notre démocratie. Il faut qu’il soit tout le temps en bonne santé pour pouvoir gouverner ce pays qui a toujours besoin de lui. Mais comme il est humain comme nous tous, c’est normal qu’il tombe malade. Prompt rétablissement à lui ! Nous l’attendons impatiemment ce week-end.

  48. On ne va pas changer le gouvernement parce qu’un journaleux le désir.Ta proposition est hors jeu et n’a aucun n’intérêt pour la simple raison que tu es manipulé.

  49. Nous sommes de cœur avec Ibrahim Boubacar Keïta. La nation malienne que nous formons ensemble doit être forte. Ce n’est pas la première fois qu’un président tombe malade. Ce que nous devons faire maintenant est de prier pour lui. Les jugements ne servent à rien pour le moment. Déjà qu’il se porte bien comme on pouvait le constater dans son adresse à la nation, hier soir.

  50. Youssouf Sissoko. je pense qu’il est trop facile voir prétentieux de dire de remplacer un gouvernement qui n’est pas à ton goût sans faire une proposition.Fais nous une proposition des hommes compétents.

  51. Néanmoins je remercie l’opposition pour avoir une fois penser à cette nation. Ensemble le Mali souhaite bonne guérison à la personne du président de la république.

  52. Tout le Mali uni pour faire un seul homme souhait meilleure santé à la personne du président de la république. La maladie fait partie de la vie d’un être humain. Dieu ne fait rien pour rien. Après l’intervention du chef de l’Etat sur les ondes de l’ORTM, le peuple est rassuré. Que cette maladie soit récompensée par le retour de la paix dans notre pays ! Amen.

  53. Le bon Dieu est seul parfait. Toute créature du tout puissant tombe malade. Le peu que nous pouvons c’est de prier pour la santé d’Ibrahim Boubacar Keïta. Le peu que nous pouvons aujourd’hui est de remercier le bon Dieu et continuer de prier pour IBK.

  54. Le Mali est malade. Le président de la république est la première institution de la république du Mali. C’est cette institution qui représente le Mali à l’extérieur. Elle seule a le pouvoir de négocier les grands problèmes de la nation avec les autres pays. Meilleure santé à IBK. Nous sommes ravis de le voir s’adresser à nous sur les ondes de l’Ortm et nous allons l’accueillir ce week-end.

  55. L’opposition a fait preuve de bonne foi dans cette situation inquiétante de l’état de santé de la première institution à travers son occupant, Ibrahim Boubacar Keïta. Le Mali est dans un état critique. Meilleure santé à notre président et bon voyage à lui pour rejoindre le bercail ce week-end.

  56. Les assurances données par les spécialistes sur la santé du président de la république ont rassuré toute la nation qui était inquiète, voire trop inquiète, de la santé de son cher président de la république. Tous nos souhaits pour une meilleure amélioration de la santé d’IBK.

  57. Les assurances données par les spécialistes sur la santé du président de la république ont rassuré toute la nation qui était inquiète, voire trop inquiète, de la santé de son cher président de la république. Tous nos souhaits pour une meilleure amélioration de la santé d’IBK.

  58. La maladie est l’état anormal d’un être qu’il soit humain ou autres. Le président de la république est un homme au même titre que tout un chacun. Il n’est pas épargner par la maladie que nous tous. Prompt rétablissement à lui.

  59. Tout homme tombe malade et tout corps est appelé un jour à subir une anomalie. C’était le tour du président de la république et aujourd’hui il se porte bien comme on pouvait le constater hier soir. Meilleure santé à IBK pour reprendre les choses en mains dans un pays qui a les yeux fixés sur la seule personne du président de la république, en tant que première institution.

  60. Cette intervention chirurgicale dans la santé du président de la république est une évidence dans la vie d’un homme comme la personne du président. La santé d’un homme est primordiale et peut conduire à un miracle pour les hommes et à un fait prêcheur pour le tout puissant.

  61. CES PRÉSIDENTS QUE VOUS CITEZ, ÉTAIENT EN BONNE SANTÉ QUAND ILS SE FAISAIENT ÉLIRE ..

    LE CAS IBK N’EST PAS COMPARABLE AUX AUTRES.
    .
    IBK ÉTAIT MALADE AVANT LES ÉLECTIONS.. IL EST MALADE DEPUIS PLUS DE 15 ANS.
    IL ÉTAIT DÉJÀ TERRASSÉ PAR SES MALADIES..

    DEUX INTERVENTIONS CHIRURGICALES DEPUIS LE MOIS DE JUILLET..
    LE GABON N’ÉTAIT PAS DIVISÉ,
    LE MAROC NE CONNAISSAIT PAS DES CRISES AUSSI AIGÛES QUE LE MALI,
    L’EXISTENCE DES ÉTATS UNIS N’ÉTAIT PAS MENACÉE,
    QUANT À L’ALGÉRIE, CE N’EST PAS BOUTÉFLIKA QUI DIRIGE ..ET CE, DEPUIS LONGTEMPS.

    IBK EST COMME OUMAR BONGO DU GABON QUI PRÉPARAIT SON FILS ALI BONGO POUR LE POUVOIR.
    MAIS LE MALI N’EST NI LE GABON, NI LE TOGO

    TOUS CES PRÉSIDENTS ET ROI AVAIENT UNE VISION, UN PROGRAMME, UN DESSEIN POUR LEUR PAYS OU LEUR ROYAUME .

    IBK N’A NI VISION, NI PROGRAMME, NI DESSEIN..UN VERBIAGE CREUX

    ARRÊTEZ DE NOUS ENDORMIR AVEC VOS ARGUMENTS À DORMIR DÉBOUT.
    IBK A ÉTÉ LA PLUS GRANDE ARNAQUE DE L’HISTOIRE DU MALI..

    LE MALI SOUFFRE DE TOUS LES MAUX DU SIÈCLE..AVEC UN PRÉSIDENT SOURIS DES LABORATOIRES EUROPÉENS, IMPOTENT, UN GOUVERNEMENT INEXISTANT, UNE DÉBAUCHE FINANCIÈRE SANS PRÉCÉDENT.

    LE SCÉNARIO IBK EST DIGNE D’UN IMPOSTEUR, UN BLUFFEUR, UN HOMME QUI A ABUSÉ DE SON PEUPLE.

Comments are closed.