Gouvernement de transition : Mohamed Chérif Haïdara déplore la mise à l’écart de la diaspora

5

Le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a organisé un point de presse le mercredi 7 octobre 2020. Animé par son président, Mohamed Cherif Haïdara, celui-ci a déploré l’absence de représentant de nos compatriotes vivant à l’extérieur dans le nouveau gouvernement de transition dont la composition a été dévoilée le lundi dernier. 

 L’objectif de ce point de presse était de donner la position du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) sur la composition du nouveau gouvernement de transition. Selon le président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara, les autorités de la transition ont décidé d’ignorer les Maliens de la diaspora dans la formation de l’équipe gouvernementale.

«Nous déplorons cette décision en ce qu’elle est apparue comme une mesure de discrimination frappant plus de 6 millions de compatriotes de la diaspora au nom desquels le CSDM a mené beaucoup d’actions  qui sont entre autres sa participation au dialogue national inclusif (DNI), à la négociation avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans le contexte de soulèvement populaire, aux concertations nationales des 10, 11, et 12 septembre 2020, et la participation du président du CSDM au collège de désignation du président et du vice-président de la transition», a-t-il déclaré.

Cependant, le président du CSDM affirme prendre acte de la constitution du nouveau gouvernement avant d’ajouter que sa structure décide de soutenir et d’accompagner l’équipe gouvernementale, dans l’intérêt du pays et du peuple malien, tout en réclamant des places pour la diaspora dans le futur Conseil national de transition.

«Au regard du rôle important de la diaspora sur le plan social et économique, le CSDM réclame une plus grande prise en compte dans le Conseil national de transition (CNT). Une présence massive de représentants de la diaspora dans le CNT sera de nature à rassurer nos compatriotes vivant à l’extérieur», a-t-il ajouté.

Abdrahamane Diamouténé

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Ce Mr ne représente pas la Diaspora Hein, Il représente M5, manipulant nos compatriotes pour leur fin politique, c’est lui qui organisait tous ces soi-disant manifestations a l’étranger. croyant pouvoir obtenu un poste de Ministre. c’est un escroc!!!!!

  2. Ce monsieur est un véritable escroc faisant semblant d’aider les maliens de la diaspora alors qu’il passe tout son temps à faire l’éloge de Soumaila au profit de cette diaspora . un vrais griot qui ne cherche que son pris de paix dans la poche des autres . Qualifiant soumaila comme symbole de la démocratie est une insulte pour le peuple maliens . il n’est ni plus démocrate , ni plus républicain , ni plus maliens que les autres ; d’ailleurs il devient un sac à problème pour ce pays . Alors la source de sa richesse est l’argent du contribuable maliens à travers les différents postes occupés à son temps . Les témoins sont toujours vivants. Côté social nulle bien vrais qu’il reçoit 500.000000 comme chef de fil de l’opposition sans compter les 300. 000000 Comme financement des partis politiques par l’Etat malien . Mais aucune fondation ni lui ni sa femme possède au nom des indigents. Peut être il a put acheter le désir des maliens maintenant reste leurs amours .

  3. Il a raison les maliens de la diaspora, dont moi meme fais partie, porte le Mali chaque jour hautdans le coeur, meme plus que les maliens vivant au Mali. Car nous savons la valeur de ton propre pays à toi meme. Nous sommes toujours soucieux de la situation du Mali et nous suivons tout. Et notre apport économique est de 538 milliards de fcfa selon les chiffres de 2017. Cet argent est gagné dans la sueur et le sang. Il nous arrive meme souvent de nous priver de nos propres besoins ici à l’étranger pour envoyer de l’argent au pays. Donc si nous nous n’oublions pas notre pays, alors, que notre pays pense aussi à nous.

  4. Ce type aussi cherche à être ministre, vraiment la fonction est bafouée ds ce pays.,il a raison, on a vu des jeunes chômeurs occuper des portefeuilles ministériels comme premier job. Aboubakry sous alfa,semega sous ATT, salia sous la junte, courage haidara, à ce rythme ton tour arrivera. Pour être ministre ds ce pays c est pas trop difficile, juste être le leche cul au moment opportun.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here