Ministère du Développement rural : Dr Bocary Tréta passe la main à ses successeurs

0

C’est un Bocary Tréta, serein, décontracté et visiblement peu choqué de son départ du Gouvernement qui a donné, le lundi 18 janvier 2016, dans la salle de conférences de son département, le ton des passations, après le réaménagement gouvernemental opéré par les plus hautes autorités trois jours plus tôt.

Entouré du représentant des travailleurs du département, Karim Diarra dit Togola, et de ses deux remplaçants à la tête du ministère du Développement Rural, désormais scindé entre le ministère de l’Agriculture et celui de l’Elevage et de la Pêche, Dr Bocary Tréta a souhaité plein succès à ses successeurs, qui ont longtemps été des collaborateurs, pour la confiance placée en eux pour piloter ces deux départements stratégiques, dans l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire dans notre pays.

«Je me réjouis de la collaboration et des résultats que nous avons obtenus durant le temps passé ensemble» a lancé aux nouveaux ministres le Dr Tréta, avant d‘ajouter «quand je prenais fonction, j’étais convaincu que j’étais en mission. J’étais convaincu que le temps allait nous manquer face à l’énormité de la tâche qui nous attendait.

Donc, j’ai pu faire des choses ou poser des actes qui ont choqué des gens. A ces personnes, je voudrais présenter mes excuses et leur dire que c’était dans le seul souci de relever les défis et de mener les missions qui nous étaient assignés» a expliqué Bocary Tréta.

A ses successeurs, Dr Tréta a affirmé avoir instruit au Secrétaire général du département le retrait de tous les dossiers en instance de traitement, afin de donner toute la latitude aux nouveaux ministres de les diligenter eux-mêmes. Devant l’assistance, Bocary Tréta est revenu sur les rumeurs qui ont circulé au sujet de son départ. D’après lui, toute mission a une fin et il considère que la sienne a pris fin sans rancune, encore moins d’animosité, envers qui que ce soit.

Quant aux nouveaux locataires des deux ministères, Nango Dembélé et Kassim Dénon, ils ont félicité le ministre sortant pour les résultats obtenus. Tous issus du secteur, Kassim Dénon et Nango Dembélé ont réaffirmé leur désir de poursuivre les chantiers du développement rural entamés par leur prédécesseur.

Parmi ceux-ci figurent le Programme pilote de mécanisation de l’Agriculture, l’aménagement de nouveaux périmètres irrigués, la promotion du Programme d’insémination artificielle et le développement de la pisciculture, par la poursuite et l’extension de la stratégie des cages flottantes à l’Office du Niger, entre autres.

Auparavant, le Secrétaire général du SYNAPRO, Karim Diarra, représentant les travailleurs du département, avait félicité le ministre sortant. Aux arrivants, il a souhaité bonne chance, dans la loyauté et la collaboration franche et sincère. Karim Diarra a aussi plaidé pour la poursuite du dialogue social entre les ministres entrants et le syndicat des travailleurs.

Yaya Samaké

 

PARTAGER