Grand meeting du 21 du comité “mali en marche” : Vague de soutien au président IBK

89

Plus qu’une réussite, le meeting géant du comité “Mali en marche” a drainé des milliers de jeunes au monument  l’Obélisque le 21 mai dernier. Pour parler du succès et des objectifs de cette mobilisation, les organisateurs ont animé  un point de presse. Occasion pour le principal conférencier, Issouf Guindo, de renouveler le ferme soutien du comité à la gouvernance actuelle du pays.

 

Loin de faire le procès d’autrui,  le comité “Mali en marche” se donne un  espace interpellateur pour éclairer le citoyen sur la marche du pays. Le conférencier a fait cas de l’affaire dite des 27 milliards qui concerne le chef de file de l’opposant Soumaïla Cissé.

Selon M. Guindo, son association, qui défend le président IBK, demande à Soumi de contribuer à la manifestation de la vérité. Et d’inviter l’ancien président de la Commission de l’Uémoa à porter plainte contre le journal sénégalais “L’Observateur”. “Cissé doit aller jusqu’à montrer point par point là où les forages dont il est question à l’Uémoa ont été implantés au Mali”, lance-t-il. Mais croit savoir le conférencier, la gestion  est opaque.

 

La gouvernance IBK magnifiée

Magnifiant la gouvernance du pouvoir actuel, Issouf Guindo ajoutera que le président IBK a beaucoup fait en faveur de la paix au Mali. Parlant de l’accord d’Alger, il insistera sur le fait qu’il y a bel et bien des avancées significatives notamment le fait que le MNLA s’est désolidarisé du terrorisme, un processus de DDR est en bonne marche, des projets de développement des régions du Nord engagés dans le but ultime de soulager les citoyens.

Et pour le conférencier, la législation en cours des textes institutionnels prouve combien le chef de l’Etat respecte ses engagements vis-à-vis de ses partenaires de la communauté internationale.

Parmi les efforts opérés par IBK, le conférencier, qui est le présidant du Réseau des forces de soutien au chef de l’Etat, évoque une augmentation du SMIG, l’augmentation des allocations familiales de 1500 à 3500 F CFA par enfant et 4000 F CFA par enfant handicapé, la diminution du taux de l’ITS de 8 %, la stabilité du coût de l’électricité, le renouvellement des centrales hydrides, la subventions des engrais, la construction de la plus grande centrale solaire à Ségou-Pélengana, la distribution des semences alimentaires, une augmentation sensible du salaire des forces armées, le statut du chef de file de l’opposition, l’espoir des populations jadis victimes de l’expropriation de leurs terres, entre autres.

Dans la marche du Mali en paix et résolument tourné vers le progrès, le comité entend apporter le soutien nécessaire dans l’atteinte de ce noble objectif du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita. Et ce point de presse, souligne-t-il, est le début d’une série d’actions que le comité entend organiser dans les jours à venir pour informer les Maliens.

A. M. C.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

89 COMMENTAIRES

  1. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré. Il y a des progrès et on doit s’en féliciter et encourager pour le reste tout en apportant notre soutien. Bonne chance au président IBK et à son équipe pour le reste de leur premier mandat.

  2. Le président de la république est un grand homme qui connait la plupart de nos aspirations mais sa venue au pouvoir c’est fait dans des conditions qui ne favorisent pas la prise en compte de toutes ses aspirations. Ainsi certaines personnes sachant très bien qu’il a eu une entrée difficile en politique utilise ses promesses non encore tenues pour le calomnier ce qui n’est pas du tout normal car il a besoin de notre soutien à tout les niveaux pour conduire le pays sur la voie du développement.

  3. Nous devons montrer au président de la république qu’il n’est pas seul. Surtout avec les attaques qu’il subit de part et d’autre ce soutien sera un moyen de lui donner encore plus de volonté et d’abnégation afin qu’il puisse continuer le travail qu’il a commencé en toute sérénité.

  4. On ne doit plus perdre de temps avec cette affaire de détournement de soumaïla cissé. Il pense pouvoir berner le peuple Malien mais ce n’est que peine perdue. La sanction la vraie c’est en 2018 dans les urnes.

  5. Le comité Mali en Marche est vraiment à saluer d’abord pour le meeting de la réconciliation mais surtout pour la mission qu’il s’est assigné qui est celle de dire la vérité au peuple Malien car avec la désinformation à laquelle certaines personnes s’adonnent; il n’est pas vraiment aisé de savoir ce qui se fait réellement pour nous.

  6. Il faut vraiment que la jeunesse soutienne l’autorité en place car il faut qu’elle sache que nous suivons ce qu’elle fait pour nous et que nous sommes prêts à les accompagner dans leur mission. La jeunesse étant l’avenir du pays; elle doit dès maintenant s’impliquer pour ne pas avoir à subir ce qui aurait été tracé par les devanciers

  7. Le président IBK est un homme de paix et c’est la raison pour laquelle nous devons le soutenir dans cette lancée. Si le président de la république tient aux accords d’Alger; c’est parce que c’est un moyen efficace de retour de la paix base de toutes les autres activités de développement. Et cette paix ne peut pas obtenue que par le dialogue. Tous ensemble avec le président IBK pour la paix dans notre pays.

  8. Il faut vraiment saluer les responsables du comité Mali en marche car nous devons marquer notre soutien aux personnes qui travaillent pour nous en l’occurrence le président de la république et son gouvernement afin qu’elles puissent se sentir conforter dans leurs positions et prendre les décisions qui s’imposent afin de nous offrir le mieux être.

  9. Le soutien a apporté au président de la république ne doit pas être une question de RPM mais plutôt une question de tout le peuple malien. Quand on a une si grand homme à la tête du pays et qu’on voit les perspectives qu’il a pour le pays; on ne peut que lui accorder notre soutien. Bonne continuation au président de la république pour la suite de ses actions.

  10. Il faut soutenir le comité Mali en marche qui prône l’indépendance de la jeunesse.Je pense donc que la jeunesse malienne doit adhérer pleinement aux activités de ce mouvement car ces pour elles que le mouvement Mali en marche œuvre.

  11. Le comité Mali en marche sensibilise la jeunesse malienne à la paix et à la réconciliation nationale et apporte son soutien au président IBK.C’est une très bonne chose dans la mesure où c’est la jeunesse malienne qui est l’avenir du pays.Lui inculquer donc les valeurs de paix et de démocratie est une très bonne chose.C’est à la jeunesse de faire sienne ce mouvement pour en bénéficier les biens faits.

  12. Je crois que c’est une bonne initiative parce qu’elle cible la jeunesse.La jeunesse doit être au cœur de la marche du Mali.Il faut que la jeunesse malienne s’approprie de la direction de son avenir.Ce comité doit donc être une aubaine de s’exprimer.

  13. La jeunesse doit soutenir le comité Mali en marche dans cette aventure de mettre la jeunesse au devant des affaires de la vie de notre pays.La jeunesse est l’avenir du pays.C’est donc dès maintenant doit s’approprier de la marche de notre pays.

  14. Je pense que ce genre d’activité doit être soutenue par tous.Le comité Mali en marche est à saluer et à encourager.Toute la jeunesse malienne doit adhérer à cette volonté de réunir la jeunesse autour des valeurs républicaines et démocratiques.

  15. Je pense que la jeunesse malienne dans toute sa diversité doit adhérer à ce mouvement car la paix et la réconciliation prônées par ce mouvement est gage de notre avenir.

    Les hommes politiques tapis dans l'ombre et qui dise que le pays va mal ont déjà vécu?Et tous leurs enfants sont en Europe en train d'étudier.

    Notre avenir nous appartient.Il faut donc que les jeunes regardent dans la même direction,visant le même objectif qui est l'intérêt de la nation malienne.

    Ce mouvement qui soutient le président IBK dans actions de développement,de réconciliation nationale et de paix doit être une tribune pour nous de s'exprimer,de donner nos expressions de la vie de tous les jours au Mali.

  16. Je pense que les organisateurs de ce genre de meeting doivent communiquer sur les activités qu’ils tiennent.Il faut que la jeunesse malienne s’approprie des idéaux qui sont véhiculés par ce mouvement.Je suis certain que la jeunesse malienne va adhérer sans conditions à ce mouvement car elle accorde un intérêt à la cohésion sociale dans notre pays.

  17. Le pays a besoins de sa jeunesse pour sa construction.Le comité mali en marche est donc la bienvenue.Il faut que la jeunesse malienne accompagne ce mouvement dans ces activités.Les valeurs de paix et de cohésion sociale tant chères au président IBK doivent être inculquées à la jeunesse.Nous sommes donc entièrement avec le mouvement Mali en marche.

  18. IL faut dire clairement que le président est pour la jeunesse malienne.Ce mouvement nous devons le faire notre.Il faut bâtir le pays avec la jeunesse.Les jeunes doivent donc prendre toute la place qui leur revient dans la gestion du pays.Ce mouvement nous donne ce cadre de s’exprimer et d’être utile pour le pays.

  19. Je pense que soutenir les actions du président IBK est un devoir pour tous les maliens.En effet c’est le pays qu’on soutient en apportant son soutien aux actions du président IBK.Le président IBK va passer mais les actions qu’il aura accomplis resterons pour nous,resterons pour le Mali.Je pense que les maliens aient cette intelligence de soutenir le Mali en aidant le président IBK dans ses actions pour le développement.

  20. il est important de soutenir le président IBK car pour l’honneur du pays le président IBK avec la ferme volonté et l’engagement à bâtir un Mali nouveau, un Mali émergent joue avec sa sagesse et la diplomatie pour arriver à ses fins et aujourd’hui nous pouvons dire Dieu merci car avec le régime IBK, la corruption a été ralenti, nous avons une armée opérationnelle, nous assistons à la croissance économique, des projets d’insertion et les nominations sur des bases strictes et j’en passe…….

  21. Je pense qu’au plan sécuritaire personnes ne peut broncher, les moyens colossaux mis à la disposition de l’armée et avec ses moyens notre armée est très efficace avec des attentats déjoués et l’arrestation de quelques terroristes. et aussi les chantiers en cours d’exécution IBK est au travail continuer à raconte des sottises et vous serez surpris.

  22. nous devons faire un tour en arrière je dis de 2010 à 2013 avant l’arrivée au pouvoir du président IBK pour comprendre les dégâts causés par ses prédécesseurs avant de le juger. notre pays était dans un chaos total mais grâce au génie IBK en deux ans de gestion nous pouvons dire Dieu merci aujourd’hui car nous assistons à la croissance économique de 1,5% en 2013 à 7% au premier trimestre de l’année 2016, l’insertion des jeunes, les grands chantiers et autres…………… et j’en passe. le peuple malien ne doit pas se laisser manipuler pas des égoïstes opposants qui ne cherchent que leur propre intérêt.

  23. Nous avons un sérieux probleme dans ce pays il suffit seulement d’avoir de l’argent pour pouvoir rassemble des ignorants pour ta cause quelque soit si ces gens gagnent de l argent seulement, ils s en fiche du reste nous ne pouvons pas avancer dans ce pays comme de cette manière.

  24. Je pense qu’il est temps pour les maliens de se réveiller,nous sommes au le 21 siècle nous ne sommes plus au temps de prendre de l’argent pour n importe quel cause sans chercher a comprendre les raisons. L’opposition veut seulement déstabiliser le pouvoir du pays.

  25. Le peuple n ‘intéresse qu’a l’argent ils serons toujours esclave de l’argent dans ce bas monde vous avez été suffisamment berné par ces politiques qui cherchent que leur propre intérêt.Il est de temps que les gens comprenne cela.

  26. Nos Famas ont mis aux arrêts plusieurs grosses du terrorisme. Le processus de paix est en cours et cela sera une réussite car le président s’y impliqué afin que notre pays trouve sa paix d’antan pour son développement.

  27. certes il est vrai que nous sommes de l’opposition mais pensons un peu à ceux qui sont derrière nous. Il ne faut pas être prisonnier de l’opposition en voyant tout en mal. les mains dans les mains nous vaincrons l’ennemie. soutenons les actions du président même si nous sommes opposant car c’est pour la nation. des personnes ont passé à la tête du pays et continueront de passer, aujourd’hui c’est le tour du président IBK donc nous devons l’aider afin qu’il donne un plus à la vie de la nation.

  28. Comment pouvons nous avoir un etat fort quand nous sommes un pays qui vient d’une crise. notre gouvernement et le président est en train tout faire pour retour de la paix et la stabilité dans ce pays.Cependant l’opposition ne veulent pas que nous ayons de paix et de stabilité c’est vraiment difficile.

  29. Pour l’honneur du pays le président IBK avec la ferme volonté et l’engagement à bâtir un Mali nouveau, un Mali émergent joue avec sa sagesse et la diplomatie pour arriver à ses fins et aujourd’hui nous pouvons dire Dieu merci car avec le régime IBK, la corruption a été ralenti, nous avons une armée opérationnelle, nous assistons à la croissance économique, des projets d’insertion et les nominations sur des bases strictes et j’en passe…….Tous pour le président IBK.

  30. il faut dire que le gouvernement est au travail afin que la mise en place des accords de paix se passe bien et dans les délais les plus court. mais aussi la CMA est vraiment le véritable problème pour la mise en place des accords de paix qu’eux mêmes ont signés. je pense que nous devons rester souder derrière le gouvernement afin qu’il atteint son objectif.

  31. Beaucoup de nos politiciens sont à la recherche d’un poste. Ils ne sont pas libres. Comme le disait Albert Einstein : « Ventre vide ne peut pas être un bon conseiller politique. » Celui qui n’est pas libre ne peut pas dire la vérité.C’est le cas de l’opposition de notre pays.

  32. On doit tous se lever pour montrer à ces opposants que le peuple est avec son président. Donc nous n’accepterons les critiques inutiles sur la gouvernance du président qui a su trouver la confiance des bailleurs de fond. Notre pays a retrouvé sa place dans le concert des nations

  33. En ne pensant qu’a notre propre intérêt nous ne parviendrons a rien dans ce pays nous devons travailler honnêtement dans ce pays pour que le pays puisse avancer enfin que nous pussions bâtir un avenir meilleur pour nos descendant.

  34. Nous savons réellement un grave probleme dans ce pays nous ne savons que critique les autres sans apporter de solution nous connaissons que le devoir des autres en oubliant les nôtres.Ce n est pas de cette manière qu’un pays se construire.

  35. Nous saluons Youssouf Guindo pour son acte de patriotisme. Cela a été une parfaite réussite en réunissant les jeunes au monument pour parler de paix et de réconciliation autour de l’accord de paix. Il n’est pas passé par 4 chemins pour dire la vérité aux politicards ne cessent de mettre à mal la cohésion à travers leur campagne de diffamation contre les efforts du pouvoir.

  36. Aujourd’hui, notre armée fait notre fierté avec le travail qu’elle abat sur le terrain. Le président avait promis de faire d’elle une armée républicaine en mettant les moyens à leur disposition. Les équipements et la formation leur permettent de répondre aux attentes du peuple.

  37. Réclamer ses droits dans un pays n’est pas interdit mais selon les circonstances de l etat malien actuel du pays; le gouvernement ne peut pas tout régler un coup, il faut que les gens comprenne mais ni CSTM ni l’opposition ne veut comprendre.

  38. Tous les maliens ont besoin de tranquillité en ce moment dans le pays donc tout ce qui peux amener un désordre nous n’en voulons pas c est pourquoi n est d’accord sur cette marche.

  39. Soumi n’a plus rien à dire sur son vol. Les faits sont là mais il continue de nier et nous savons tous qu’un voleur nie toujours les faits.
    Nous savons pourquoi le président Alpha lui avait arraché le marché de la cité administrative ACI où il avait une surfacturation de plus de 5 milliards sans oublier la Cmdt

  40. Je pense que la jeunesse malienne doit se tourner vers l’essentiel en ne se laissant manipuler par les politicards malintentionnés qui veulent que hypothéquer leur vie. Il faut accompagner tout simplement les actions du gouvernement en place.

  41. Avant tout nous devons mettre le Mali devant tout intérêt idéologique, partisan. La paix est un long processus que nous devons nous implique tous y compris la jeunesse qui est le pilier de toute nation qui veut prospérer.
    Toute la jeunesse malienne doit s’associer au président pour une réconciliation parfaite.

  42. La jeunesse joue un rôle très important pour chaque pays dont elle est considérée comme le fer de lance. C’est pour cela le président a accordé une place de choix dans son programme de gouvernement. Donc en décidant d’accompagner les œuvres du président c’est fait preuve de sagesse et de maturité.

  43. Ces opposants agissent comme si les problèmes du Mali datent d’aujourd’hui. Ils se plaignent comme s’ils étaient sur des montagnes d’or et que le président a mis fin à cela.
    Il faut comprendre par là qu’il a mis fin à leur nombreux vol et actes de corruption.

  44. Le bilan à mi parcours du président est apprécié de tous sauf les politicards malintentionnés. Le Mali est sur le chemin du développement avec IBK. L’armée a été reformée, les routes, l’électrification sans oublier notre économie qui bien redressée, ce qui a permis d’éponger notre dette intérieure.

  45. ce noble objectif du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita vis a renforcer l’espoir des populations jadis victimes de l’expropriation de leurs terres, entre autres.

  46. Le comité “Mali en marche” lance un vibrante appelle à la population malienne et cela sans exception, à toute souche politique ou apolitique et associative et même solitaire. Le régime d’IBK a vraiment besoin de soutien. Il a été élu avec plus de 77% de voix, tous les maliens doivent le soutenir ainsi nous pouvons sortie le pays de cette crise multidimensionnelle.

  47. Le but n’est de se limité qu’à soutenir la personnalité d’IBK, mais de le soutenir parce que c’est lui qui est le capitaine du navire dans lequel nous y sommes, par risque de ne pas le laisser faire un naufrage. Nous devrons faire preuve de bonne foi et de patriotisme.

  48. Dans la marche du Mali en paix et résolument tourné vers le progrès du pays et des projets de lutter contre la corruption contrairement lors de la marche les prédateurs qui étaient a la tète sont tous corrompu et ils marchent pour que cela cesse qui revient a dire de les prendre et les mettre en prison si on remplace les choses par leur valeur le cas de de soumaila cisse et de tièbilé ces honteux que ces même personne se permettent de dire quoi que se soit

  49. Cette sensibilisation a été vraiment salutaire, la sensibilisation du comité “Mali en marche de tous les communes de Bamako et environnement dont ont participer à ce meeting de soutien au président IBK. Tous les maliens soutien le régime d’IBK.

  50. Pour l’accord le gouvernement a besoin du soutien de tous les maliens, on avance, mnla s’est désolidarisé du terrorisme, un processus de DDR est en marche. des projets de développement des régions du nord sont engagés pour-soulager les citoyens.

  51. Le comité Mali en marche est un comité qui est fatigué des manigances et des manipulations de la politique en particulier de l’opposition. Grâce au comité “Mali en marche” la population malienne est sortie massivement pour affirmée et réaffirmée leur soutien au président IBK et son régime.

  52. la législation en cours des textes institutionnels prouve combien le chef de l’Etat respecte ses engagements vis-à-vis de ses partenaires de la communauté internationale. la législation en cours des textes institutionnels prouve combien le chef de l’Etat respecte ses engagements vis-à-vis de ses partenaires de la communauté internationale.

  53. Dans la marche du Mali en paix et résolument tourné vers le progrès, le comité entend apporter le soutien nécessaire dans l’atteinte de ce noble objectif du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita. Et ce point de presse, souligne-t-il, est le début d’une série d’actions que le comité entend organiser dans les jours à venir pour informer les Maliens.

  54. la marche de l’opposition était un soulèvement populaire pour semé la querelle au sein de la population mais comme l’on dit si dieu participe nos actes ça va pas se gatte tel a été le meeting de la paix et le peuple a prit part ça été une réussite

  55. La jeunesse malienne malgré leur diversité et leur couleur politique se sont réunis pour la paix et la réconciliation.Le comité Mali en Marche, l’idée est encouragé et salutaire.

  56. L’association, Le Comité Mali en marche a fait un travail salutaire, les organisateurs on fait preuve de bonne foi et de patriotisme. La population malienne a besoin de ce genre de actions pour que la paix et la réconciliation puisse vois le jour.

  57. Tous pour la paix et la réconciliation, je suis content de voir que tous les maliens en particulier la jeunesse malienne engager pour l’intérêt général. La population malienne est sortie massivement pour pour ce meeting.

  58. Nous devons former un fil de fer autour du président de la république et de ses actions. Le Mali ne sera que ce que les maliens en feront. Personne d’autre ne fera notre devoir à notre place. Aujourd’hui, l’unique devoir des citoyens doit être la conquête de la paix et de la stabilité.

  59. La paix et la réconciliation est beaucoup plus important au Mali au moment ou nous sommes, le comité a su que la jeunesse peut apporter quel que chose à la paix et à la réconciliation.

  60. la marche de l’opposition était un contre meeting de la majorité ils se pèsent au pouvoir légitime élu par le peuple malien contrairement a l’opposition qui se servent de la population qu’ils bernent a leur fin

  61. La paix n’a pas de prix, la population malienne est engager auprès du gouvernement pour aller vers la paix et la réconciliation. Le comité Mali en marche est engagé pour la paix et la réconciliation et aussi pour la soutien du régime au pouvoir.

  62. La paix sera de retour si les maliens connaissent leur devoir actuel. La majeure partie de la population pense que le retour de la paix est le devoir des seules autorités alors que ce n’est pas le cas. C’est toute la population qui doit s’unir derrière le président de la république pour aller vers la paix.

  63. L’initiative est salutaire, la paix et réconciliation compte beaucoup dans la processus de crise multidimensionnelle dont traverse notre pays en se moment. La population malienne malgré sa diversité se sont réunis pour la paix et la réconciliation.

  64. Le Mali a besoin de l’aide de nous tous, les jeunes ont compris ça au lieu de se laisser berner par les pseudo opposants de leurs conneries, qui ne défendent sue leurs propres intérêt en non ceux du Mali.

  65. Je salue l’initiateur de ce comité le Mali en Marche, quand le pays est en difficulté, il faut qu’on soutien nos autorités pour que le pays puisse aller de l’avant.

  66. Un régime démocratique ou pas sans l’accompagnement des citoyens et des classes politiques remplis difficilement sa mission. Vu même la situation dans laquelle il est venu au pouvoir, je pense fortement qu’IBK doit recevoir le concours de tout un chacun. Afin qu’il puisse relever les différents défis qui l’attendent. Ne voyez du mal en ses soutiens au chef de l’État.

  67. Je suis ravi de voir la population malienne de s’engager pour la paix et la réconciliation. Le pays a vraiment besoin du concours de tous ses fils, tout le monde joue un rôle très important dans le processus de paix et de réconciliation.

  68. A l’appel du comité Mali en marche, de nombreux jeunes issus d’autres associations et des différents quartiers des Six communes de Bamako et environ, se sont retrouvés samedi pour exprimer la nécessité pour un pays comme le Mali de soutenir le régime en place et de se réconcilier avec lui-même.

  69. La jeunesse étant l’avenir d’un pays, la paix et la réconciliation doivent commencée au niveau de la jeunesse, nous remercions les jeunes pour leurs participations massives.La jeunesse malienne doit prendre le Mali en main unir les maliens.

  70. Magnifiant la gouvernance du pouvoir actuel, Issouf Guindo ajoutera que le président IBK a beaucoup fait en faveur de la paix au Mali. Parlant de l’accord d’Alger, il insistera sur le fait qu’il y a bel et bien des avancées significatives notamment le fait que le MNLA s’est désolidarisé du terrorisme, un processus de DDR est en bonne marche, des projets de développement des régions du Nord engagés dans le but ultime de soulager les citoyens.

  71. Merci au comité le Mali en marche, IBK a besoin des soutiens de part et d'autre, aider IBK c'est aider la Mali , soutenir IBK c'est soutenir le Mali. Comme son nom l'indique le Mali est en marche avec l'aide de ces jeunes, qui ont l'amour de ce pays.

  72. Le Mali connait une crise politico-sécuritaire depuis 2012. Aujourd’hui cette crise s’empire de plus en plus. Notamment avec des groupes signataires de l’accord qui sont de mauvaise volonté et les militants d’Ançardine qui n’a pas signé l’accord. Donc pour mettre un terme à cette crise, les maliens doivent conjuguer leurs efforts pour le bienêtre de notre nation. Cela, on peut le faire en acceptant tous de soutenir et d’accompagner le régime en place comme ces différentes associations.

  73. Nous saluons l’initiateur du comité Mali en marche, il est temps que la jeunesse prend conscience de la chose, la paix et la réconciliation, c’est quel que chose qui est dans la tête et qui se construit.

  74. J’invite tous les citoyens à faire la même chose que les militants du mouvement 100% IBK pour que ce pays puisse se développer en allant tout d’abord vers la paix et la réconciliation nation. Le président de la république a de bonnes initiatives pour le peuple qui méritent d’être accompagnée par les citoyens que nous somme.

  75. Merci au comité le Mali en marche, IBK a besoin des soutiens de part et d’autre, aider IBK c’est aider la Mali , soutenir IBK c’est soutenir le Mali. Comme son nom l’indique le Mali est en marche avec l’aide de ces jeunes, qui ont l’amour de ce pays.

  76. Lors du meeting organiser par le comité "Mali en marche" la population malienne est sortie massivement pour montrée son soutient au président IBK et son régime. plusieurs associations politiques et apolitiques étaient représenter et aussi tous les quartier de Bamako et environnant.

  77. Le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta est à soutenir et à accompagner. On ne le fait pas pour IBK en tant que tel mais à cause de l’institution qu’il incarne. On le fait pour le Mali qui est notre patrimoine commun.

  78. L’avènement d’Ibrahim Boubacar Keïta à la Magistrature Suprême de ce pays est survenu en période exceptionnelle, la crise je veux dire. De ce fait le président était obligé de se mettre à la résolution de cette crise qui est d’ailleurs presque à sa fin avec la signature de l’accord d’Alger.

  79. Le retour de la paix et de la réconciliation nationale est l’essentiel qui puisse préoccuper les maliens, actuellement. La jeunesse malienne doit s’impliquer au processus de paix et de réconciliation. C’est un devoir pour tout citoyen malien de contribuer au retour de la paix.

  80. Les maliens doivent encourager une initiative de ce genre. Les organisateurs de ce meeting ont le souci du devenir de cette nation. Au moment où des ennemis de la nation marchaient contre la première institution, ces jeunes soucieux de leur nation ont répondu présents à l’appel du comité Mali en Marche et certaines associations.

  81. La paix ; que doit apporter l’accord d’Alger, est conditionnée à l’union sacrée des citoyens. Le moment n‘est plus aux manifestations et autres mécontentements. Le peuple malien est riche de cultures. C’est un devoir pour nous, les maliens, de conserver cette diversité culturelle. Cela en donnant les mains pour prononcer une seule voix.

  82. Le pays a besoin de ses fils pour apporter le pays par le biais de l’accord de paix issu du processus de paix d’Alger. Le retour de la paix et de réconciliation nation sont les choses primordiales pour cette nation.

  83. Nous devons former un fil de fer autour du président de la république et de ses actions. Le Mali ne sera que ce que les maliens en feront. Personne d’autre ne fera notre devoir à notre place. Aujourd’hui, l’unique devoir des citoyens doit être la conquête de la paix et de la stabilité.

  84. Le comité Mali en marche doit être accompagné pour des initiatives de ce genre. Ce mouvement doit bénéficier de l’aide des autorités et du soutien de la population civile. SI ce comité arrive à organiser ce genre de meeting dans certaines villes du pays, La paix ne sera plus invisible ou inaccessible aux citoyens.

  85. La paix sera de retour si les maliens connaissent leur devoir actuel. La majeure partie de la population pense que le retour de la paix est le devoir des seules autorités alors que ce n’est pas le cas. C’est toute la population qui doit s’unir derrière le président de la république pour aller vers la paix.

  86. Le retour de la paix, comme le président du comité l’a su bien dit, demande l’implication de tous au processus de paix et de réconciliation nationale. Le vivre ensemble est le principe directeur des activités de la nation malienne. C’est la crise qui empiète ce vivre ensemble.

  87. Le comité Mali en marche et toutes les associations et toute autre personne présents à ce meeting de réconciliation ont tous manifesté leur volonté d’aller vers la paix et la réconciliation, après plus de deux ans de crise et à un an et quelques de l’accord de paix signé.

  88. Le comité Mali en marche et toutes les associations et toute autre personne présents à ce meeting de réconciliation ont tous manifesté leur volonté d’aller vers la paix et la réconciliation, après plus de deux ans de crise et à un an et quelques de l’accord de paix signé.

  89. Nous sommes des maliens qui doivent être les premiers acteurs de la paix. Les autorités sont au même titre que toute la population. Tout le peuple malien doit s’impliquer dans le processus de paix et de réconciliation pour un retour rapide de la paix.

Comments are closed.