Grogne sociale : échec des premières médiations entre IBK et le M5-RFP

0

Pour décanter la situation politique et sociale du Mali, les rencontres de médiation se multiplient entre le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, et le M5-RFP. Le mouvement du 5 juin ne veut rien entendre que la démission du chef d’État.

Chose dite, chose faite. Le président de la République a entamé des rencontres avec le Mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) depuis le dimanche 14 juin 2020. Comme il fallait s’y attendre, toutes les rencontres sont terminées en queue de poisson, comme nous laisse lire la CMAS sur sa page FACEBOOK.

Cette semaine commence avec une course au chrono. Pendant que le M5-RFP demande la démission du chef d’État avant le vendredi 19 juin 2020, les rencontres de médiation se multiplient entre l’Imam Mahmoud DICKO, les représentants du M5- RFP et le président de la République.

La première rencontre a été initiée par le Général Moussa Traoré, ancien président de la République du Mali, le samedi 13 juin 2020. Cette rencontre, tard dans la nuit, s’est terminée en queue de poisson. Cela reste de même pour la rencontre de médiation initiée ce lundi 15 juin 2020 par le doyen des ambassadeurs, Hassane NASSIRIA, l’ambassadeur du Maroc au Mali.

Malgré tous les efforts déployés pour réconcilier les deux parties, le Mouvement du 5 juin est resté sur sa position. Il ne veut rien entendre ni admettre que la démission de Ibrahim Boubacar Keïta de son poste de président de la République. Il demande à IBK d’écouter son peuple qui demande sa démission.

Notons que dans son adresse à la nation du dimanche 14 juin 2020,  le chef de l’État avait fait savoir sa volonté de rencontrer le M5-RFP afin de décanter la situation politique et sociale.

L’imam Mahmoud Dicko doit tenir un point de presse sur la situation le mercredi 17 juin 2020 au siège de la CMAS.

Fousseni Togola

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here