Guerre d’extinction mutuelle entre la Primature et l’Assemblée nationale

2

La crise socio-politique a pris des allures de la guéguerre interne très contagieuse pour chacune de ses principaux protagonistes. Pendant qu’au M5- RFP on se tire dans les pattes à coups de dénonciations et d’excommunications, le malaise ne paraît guère moins ahurissant dans le camp présidentiel, à en juger par les tentatives d’esquiver les tirs de l’adversaire commun en s’exposant les uns les autres. Les tenants de l’Assemblée nationale sont par exemple persuadés que le sort de la 6 ème législature (à peine installée) ne tient qu’à l’avènement d’un Premier ministre consensuel choisi au gré des exigences du mouvement contestataire. Ce qui devrait logiquement déboucher sur un coup de balai inévitable du locataire actuel de la Primature en la personne de Dr Boubou Cissé – lequel est accusé de tous les péchés d’Israël depuis la marche meurtrière du 10 juillet, à la grande satisfaction de certains caciques de la majorité présidentielle. Et la confiance par plusieurs fois renouvelée du président de la République n’a l’air de décourager ses contempteurs, qui multiplient les manœuvres de jonction de leurs stratégies aux ardeurs «dégagistes» de l’opposition contre le chef du gouvernement. De sources bien introduite, en effet, la démarche est poussée jusqu’à la tentative de dénouer la crise par le biais d’une motion de censure contre un gouvernement qui n’a été que partiellement installé et qui, par conséquent, attend encore d’être adoubé par l’approbation d’une Déclaration de Politique Générale par la représentation nationale. Comment en définitive retirer à un gouvernement une confiance qu’on ne lui a pas encore accordée. Une telle énigme n’a d’égal que le secret profond du combat acharné de survivance que mène chaque composante de la même majorité pour parvenir à l’élimination de l’autre. Et pour cause, la survie des uns paraît manifestement tributaire de la mort des autres. C’est ainsi qu’au vocable de Premier ministre consensuel, le chef du gouvernement a récemment répondu par celui d’assemblée nationale consensuelle.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Témoignage: je me nomme Myriam, je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d’une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu’il ne veut plus de moi qu’il ne m’aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j’ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j’ai parlé de ma [email protected] à un collègue de travail qui m’a donné le contact d’un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit [email protected] c’est lui qui m’a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison après 3 jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact :
    Tél (whasapp/Imo) :002-2966-547-777
    Voici son site : maraboutvoyantretouraffectif.simplesite.com

  2. Le president de l’AN et le premier ministre sont tous des jeunes, nous souhaitons que la sagesse les dirigent a choisir ce qui est bon pour le Mali eternel. Chacun a quelque chose a apporte dans la construction du Mali, le pays de nos reves. Que les convergences d’idees priment sur les divergences .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here