IBK-SoumailaCissé : deux destins inséparables

2
Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita au cours de la cérémonie
Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita

Dans sa conquête de Koulouba, le destin de SoumailaCissé semble être lié à celui d’IBK, son principal adversaire. Tout au long de sa quatrième compétition, le chef de file de l’opposition s’est toujours armé de patience et de rejouer la manche suivante jusqu’à cette présidentielle de 2018 qui s’annonce peut-être sa derrière tentative. Et force est d’admettre qu’il n’a manifesté d’autre choix que d’investir toute son énergie et ses ressources politiques dans la bataille. Sauf que pour espérer accéder à la magistrature suprême, il aura besoin de la candidature d’IBK. Or jusqu’à preuve du contraire on est en droit d’affirmer qu’IBK n’est pas candidat à sa propre succession. En effet, à trois petits mois de la présidentielle, il ne s’est toujours pas prononcé sur la question et ne fait rien non plus pour orienter ses troupes. Au contraire, il est allé jusqu’à dire qu’il ne sera pas le porte-drapeau de sa propre famille politique. Serait-il dans l’expectative de la plateforme en gestation ou est-ce pour répondre à ces détracteurs qui, après avoir jugé son bilan mitigé, réclament haut et fort son renoncement à un second mandat, avec le slogan « Boua ka bla ». Et si IBK renonçait à un second mandat, il aura signé du même coup l’acte du décès politique de SoumailaCissé, le chef file de l’opposition. En effet, un renoncement d’IBK va pousser tous ceux qui rêvent de gouverner un jour le Mali – et qui sont dans une logique d’alternance en 2018 – de tenter leur chance au lieu de soutenir une plateforme pilotée par le chef l’opposition. L’Honorable Cissé n’a pas l’air de l’ignorer et c’est ce qui semble expliquerait peut-être sa réticence à son tour de se déclarer candidat, quoique cela relève d’une simple formalité. On peut en déduire que le destin de SoumailaCissé est intimé lié celui d’IBK et que la fin de la carrière politique du second risque d’entraîner celle du premier.

Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Oui, ils ont tous deux un destin inséparable pour faire le malheur des maliens, nous restions certain que ces deux hommes ne savent même pas que les maliens souffres compte de leur parcours combien de fois opulent et couvert de bonheur sans aucune souffrance. Venir de Paris et s’enrichir sur le dos des bons maliens qui souffraient sous le régime dictatorial de Moussa TRAORE sous la bannière de Alpha Oumar KONARE en privant ceux qui méritaient plus les postes qu’ils ont occupés lors de leurs arrivés au Mali. Ils ont bradé toutes les maisons administratives du pays et Soumaïla lui a osé faire voter par l’Assemblée Nationale, la loi de la concurrence tellement qu’il était zélé, voter cette loi dans un pays où les salaires sont payé au forfait, ne tenant pas compte d’aucune condition économique du pays est une véritable ignorance et sans aucune compassion pour le salarié lambda au Mali. Ces deux hommes ne feraient jamais le bonheur des fils de ce pays, ils se moquent sans équivoque du bonheur des maliens, de toutes les façons l’histoire nous en dirait plus dans un proche avenir. Deux grands dinosaures au service du Mali pour mettre fin au bonheur de ce peuple définitivement, tant qu’ils seraient aux affaires maliennes.

  2. « Last but no least », La prestation de IBK a tellement déçu que nul ne veut plus de la vieille classe issue de l’ADEMA. 😀😀😀😀😀 ZONKÈBA Premier a grillé le pain de tous ses ex amis, c’est à son honneur !! 😀😀😀😀

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here