La section III de l'ADEMA célèbre le Cinquantenaire : Le PM Modibo Sidibé, un acteur important de l'histoire politique récente du Mali

0

Pour célébrer, à sa façon, les festivités du Cinquantenaire du Mali, la section de l’ADEMA en Commune III du District de Bamako a organisé, le dimanche 12 décembre 2010, au siège national du parti, une conférence suivie d’exposition photos sur le thème «la place de la Commune III dans l’histoire politique du Mali». La rencontre était présidée par le président de l’ADEMA, le Pr Dioncounda Traoré,  en présence du Secrétaire général de la section et non moins maire du District de Bamako, Adama Sangaré, du Vice-président Soumeylou Boubèye Maïga et d’autres cadres du parti. La rencontre a permis au Secrétaire politiquede la section, Modibo Diallo, de classer le Premier ministre Modibo Sidibé comme une des personnalités de la Commune III qui ont marqué l’histoire récente du Mali…

Dans son mot d’ouverture, le Secrétaire général de la Section ADEMA de la Commune III, Adama Sangaré, a déclaré que cette exposition photos vise à rafraîchir la mémoire des uns et des autres. " C’est parce que la mémoire reste notre point d’ancrage dans l’histoire que nous voulons la maintenir vivace…La fête du Cinquantenaire que nous célébrons tout au long de cette année 2010 est avant tout celle d’une victoire politique de nos prédécesseurs sur le pouvoir colonial. C’est aussi notre œuvre, celle d’une lutte continue de démocrates et de patriotes, qui a connu son couronnement avec l’instauration de la démocratie et le multipartisme intégral".

     Et M. Sangaré d’ajouter que  le militantisme politique occupe une place prépondérante dans les faits qui ont marqué nos cinquante ans d’indépendance. "Raison de plus pour l’ADEMA-PASJ, notre section de prendre cette initiative. A travers  elle, nous entendons rendre hommage à la lutte politique de notre peuple tout entier et inviter les uns et les autres à se mobiliser davantage ".  Pour lui, l’avenir politique du Mali sera fait des pages que " nous écrirons ensemble ". Il n’a pas manqué de relever qu’en dépit d’une certaine mauvaise perception de l’activisme politique et des commentaires qui en découlent, la politique reste la voie qui conduit au changement du destin des peuples. " Sans engagement politique notre peuple ne serait pas là où il est de nos jours ", a-t-il indiqué.

Dans son exposé, le Secrétaire politique de la section ADEMA Commune III, Modibo Diallo, a expliqué que la Commune III est la plus petite commune du District de Bamako ; mais elle est le théâtre de plusieurs événements majeurs de l’histoire politique du Mali. Cette commune abrite les lieux de mémoire et a abrité, à titre d’exemple, des faits marquants comme la naissance du RDA en octobre 1946, le Congrès extraordinaire du RDA ayant conduit à la proclamation de l’indépendance du pays, le 22 septembre 1960. La commune III a abrité également la permanence du parti, l’actuelle primature qui avait servi de siège à l’UDPM, au CTSP, à la présidence de la République… "C’est aussi en Commune III que tous les pouvoirs ont reçu des motions de soutien ou ont été contestés ; c’est également l’espace dont sont sortis des personnalités comme Mamadou Konaté, Aoua Kéita, Idrissa Diarra, Tiéoulé Konaté, Abdoulaye Barry. Notre commune a aussi donné trois Premier ministres au pays : Mamadou Dembélé (seul Premier ministre de Moussa Traoré), Mandé Sidibé, Modibo Sidibé ", a-t-il déclaré.

En citant ainsi le Premier ministre Modibo Sidibé comme un acteur majeur de l’histoire politique récente du Mali lors d’une manifestation de l’ADEMA, le Secrétaire politique de la section III du PASJ a apporté de l’eau au moulin de ceux qui pensent que cette manifestation du parti de l’abeille se situe dans la bataille de positionnement  pour la candidature du parti à la présidentielle de 2012.

En effet, certains cadres du parti se sont interrogés sur l’opportunité de cette célébration du cinquantenaire par la section III, non pas au siège de ladite section, mais au siège national. "Est-ce une manière de mettre le parti sous la coupe de ceux qui s’agitent en faveur d’une candidature du Premier ministre Modibo Sidibé à la candidature de l’ADEMA en 2012 ? ", se sont interrogés, sous le couvert d’anonymat, certains cadres du Comité exécutif du parti.

Rappelons que les rumeurs d’une adhésion au PASJ du Premier ministre, dans le but de devenir le porte-étendard de ce parti en 2012, se font de plus en plus persistantes.

Pour  sa part, le 5ème  vice-président du Comité exécutif de l’ADEMA, Soumeylou Boubèye Maïga, a rappelé les grandes phases de la lutte héroïque des membres fondateurs du parti de l’abeille en synergie avec plusieurs acteurs du mouvement démocratique. «Quasiment, toutes les manifestations, les marches de protestations, notamment la marche unitaire du mouvement démocratique, partaient de la Commune III et se terminaient dans cette même commune».

Il a rendu un vibrant  témoignage sur les obstacles et les diffultés auxquels ils ont fait face avec les premiers meeting, avec des militants et cadres blessés à la suite de bastonnades suivies d’arrestations.

Selon Soumeylou Boubèye Maïga, l’ADEMA a, depuis toujours, dirigé la mairie de la Commune III. Le palais de Koulouba se situe aussi en Commune III. Pour le président du parti, le Pr Dioncounda Traoré, le parti doit s’unir pour y entrer à nouveau à Koulouba. Et Dioncounda Traoré, de déclarer : "Plusieurs pages glorieuses de l’histoire du Mali se sont déroulées ici en Commune III. Nous devons  tourner les pages mais ne pas les déchirer. Elles nous permettent de nous ressourcer pour atteindre nos objectifs en collant aux aspirations de la base : l’unité, la cohésion, l’entente et la victoire pour réintégrer Koulouba ". Il n’a pas manquer de souligner que le parti ADEMA est «un phénomène» qui doit aller de l’avant à travers la discipline de tous les militants.

La rencontre a pris fin avec la visite guidée des photos exposées. Des images du parcours héroïque des premiers cadres du PASJ et du mouvement démocratique.

Bruno D SEGBEDJI

 

Commentaires via Facebook :