Les quatre vérités de l’Ambassadeur des USA au Mali : “On ne peut pas forcer le départ d’un Président de la République démocratiquement élu, ni le changement du système du gouvernement”

21

L’Ambassadeur des Etats Unis au Mali, Dennis Hankins, tient vraiment au respect des institutions. En d’autres termes, il est contre le départ forcé du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et de son régime comme demandé par les responsables du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) de l’imam Mahamoud Dicko.

L’Ambassadeur des USA au Mali, Dennis Hankins, s’est exprimé, mardi dernier, sur la crise socio-politique du Mali, lors d’une audience accordée par le Président de l’Assemblée Nationale du Mali, Moussa Timbiné. Le diplomate américain a saisi cette belle opportunité pour dire ses “quatre vérités” aux responsables du Mouvement du 5 Juin 2020 du Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) de l’imam Mahamoud Dicko, qui demandent le départ du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et de son régime.

L’Ambassadeur Dennis Hankins souhaite le respect de la démocratie. C’est pourquoi, il est contre le départ forcé du Président de la République et de son régime. “Il faut accepter la démocratie. On ne peut pas changer un système, on ne peut pas forcer le départ d’un Président élu démocratiquement, on ne peut pas forcer le changement du système du gouvernement”, dira-t-il. Avant de préciser : “alors, c’est important d’avoir des discussions entre toutes les parties, société civile, gouvernement et partis politiques. Nous sommes engagés comme gouvernement américain pour nos amis maliens et nous sommes prêts à travailler avec tous les pays de la région afin de trouver des solutions parce que maintenant, il y a assez de problèmes devant la nation du Mali et tout le monde doit travailler ensemble”.

L’Ambassadeur Dennis Hankins a également salué le discours du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta : “j’ai bien apprécié le discours de son Excellence le Président de la République, dans lequel il a accepté qu’il y a certaines questions qui sont gérables. Le gouvernement est en train de résoudre le problème de la crise scolaire. Le Président a accepté qu’avec les dernières élections législatives, il y a certaines préoccupations.

Je sais que les systèmes démocratiques sont compliqués, je ne suis pas juriste, mais je pense que l’engagement des partenaires du Mali, de ses voisins, ‘est important. Dans les détails, c’est de voir comment on peut résoudre les problèmes. Alors c’est important d’avoir des discussions entre toutes les parties.”.

Notons que l’Ambassadeur Hankins a été nommé par le président Trump le 16 août 2018  avant d’être confirmé par le Sénat américain le 2 janvier 2019. C’est le 15 mars 2019 qu’il a présenté ses lettres de créance au Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. “C’est un immense honneur pour moi de servir en tant qu’Ambassadeur des États-Unis au Mali en ce moment critique pour le pays et la région du Sahel. Les États-Unis soutiennent le Mali dans ses efforts en vue de réaliser la paix, la stabilité et la prospérité. J’attends avec impatience de travailler ensemble pour relever les défis et créer des opportunités pour un Mali sûr et sécurisé”, avait déclaré le diplomate américain à sa sortie d’audience.

Diplomate de carrière et cadre supérieur du service diplomatique américain avec rang de Ministre Conseiller, Dennis Hankins a servi comme Ambassadeur auprès de la République de Guinée de 2015 à 2018. Il a également occupé les fonctions de Consul Général au consulat des États-Unis à Sao Paulo, au Brésil, de 2012 à 2015.

Diplômé de l’Université de Georgetown et du National WarCollege, il avait occupé le poste de Premier Conseiller à l’ambassade américaine à Nouakchott en Mauritanie de 2007 à 2010 et à l’ambassade américaine à Khartoum, au Soudan de 2010 à 2012.

Dennis Hankins a également occupé le poste de Directeur Adjoint du Bureau des Opérations de Maintien de la Paix du Département d’État auprès du Bureau des Organisations Internationales, et de Consul Général à l’Ambassade des États-Unis à Riyad, en Arabie saoudite de 2004 à 2005.

           El Hadj A.B. HAIDARA

 

Déclaration des États-Unis sur la crise au Mali

“Nous continuons de nous opposer à tout effort visant à imposer un changement anticonstitutionnel du gouvernement au Mali”

L’Ambassade des États-Unis à Bamako suit de près les manifestations appelant le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta à démissionner. Les États-Unis se joignent à l’ONU, à l’UE et à l’UA pour appeler tous les acteurs au dialogue et à la retenue, et  réaffirmer le droit de manifester pacifiquement. La CEDEAO a envoyé une délégation de haut niveau, conduite par le Ministre nigérien des Affaires Étrangères KallaAnkourao, à Bamako pour résoudre la crise. Ils ont rencontré des responsables du gouvernement du Mali, les principaux leaders des manifestations, des femmes parlementaires et des membres du corps diplomatique, notamment l’Ambassade des États-Unis à Bamako.

Nous soutenons l’appel de la délégation de la CEDEAO à reconsidérer les résultats des élections législatives dans les circonscriptions électorales ayant fait l’objet de révision par l’arrêt de la Cour constitutionnelle. Nous continuons de nous opposer à tout effort visant à imposer un changement anticonstitutionnel du gouvernement au Mali”.

 

Commentaires via Facebook :

21 COMMENTAIRES

  1. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

    Quel plaisir, quel divertissement !

    Et si rare : on voit rarement l’effondrement d’une société de cette importance historique, celle desUSA, sous les coups d’une avalanche de si merveilleuses idioties.

    Je pourrais vendre des billets pour ce spectacle, je ferais fortune.

    Ne voyez pas cela comme une perte tragique mais comme un spectacle, un amusement non désiré mais grandiose.

    Mais peu importe. Les causes n’ont pas d’importance.

    L’affaire, l’effondrement des Etats-Unis d’Amérique, aux yeux des maliens, est faite, par cette sortie idiote de Dennis Hankins, “ambassadeur” des états unis d’amérique au Mali …

    “Nous continuons de nous opposer à tout effort visant à imposer un changement anticonstitutionnel du gouvernement au Mali”:MMMDDDRRRRRR…..!

    MMMDDDRRRRRR…..! MMMDDDRRRRRR…..! MMMDDDRRRRRR…..!

    MALENNES, MALIENS , AUTHENTIQUES, LAISSONS LES ABRAHAMI-QUES -SÉS S’ ENTRETUER: L’ ÉVENTUEL SURVIVANT SERAIT PLUS FACILE Á ÉLIMINER PAR LES PEUPLES KAAFAROH…!!!

    KONDOLON ANI SANÉÉ….!!

  2. LA COALITION DJIHADO-COMMUNISTE QUI VEUT PRENDRE LE POUVOIR A’ BAMAKO, SE TROMPE LOURDEMENT! ELLE N’AURA PAS LE POUVOIR!!! IBK FERA TOUT SON MANDAT!
    IL FAUT ETRE FOU POUR REMETTRE LE POUVOIR A’ UNE COALITION DJIHADO-COMMUNISTE!!!
    LA CONDUITE DES GENERAUX ALGERIENS FACE AU FIS DOIT ETRE ETUDIE’E POUR LA PRESIDENTIELLE DE 2023!!!! CES GENS NE DOIVENT JAMAIS AVOIR LE POUVOIR!!!!

  3. Haidara Djeli tu regurgites les memes mots des autres journalistes vegetatifs. Mais souviens-toi que cet ambassadeur ne connait meme pas l’histoire de son propre pays a plus forte raison celle du Mali et de sa Constitution. Comment peut-il etre aussi ignorant pour ne pas connaitre l’histoire de Nixon, de Clinton et recemment de Trump? Tous ont ete ou ont ete sur la voie de la destitution pourtant democratiquement elus!! Le IMPEACHMENT existe et c’est contre les presidents democratiquement elus qui ont faille a leur devoirs regaliens et se sont montres incompetants et incapables comme Boua le ventru IBK!

  4. “Les États-Unis soutiennent le Mali dans ses efforts en vue de réaliser la paix, la stabilité et la prospérité. ” + le soutien de la FRANCE une autre puissance mondiale + le soutien de la “Minusma” financée a cout des milliards de $ depuis 7 ans par le contribuable internationale.

    RÉSULTATS:

    – Des milliers de soldats de l’armée malienne tués faute d’armements adéquats, faute d’aviation opérationnelle efficace (sauf quelques hélicos défectifs cloués achetés en FRANCE a Airbus etc..), faute de soutien militaire sincère.
    – Plus de 400 000 enfants déscolarisés a cause de l’ insecurite et des menaces terroristes sur les ecoles selon un rapport récent de l’Ocha -UN
    -Plus de 1,3 millions de personnes en insécurité alimentaire sévère…
    -Plus de 250 000 personnes déplacées (avril 2020)
    -Plus de 360 incidents constituant des violations des droits humains
    -Une partie du pays notamment Kidal occupée militairement depuis 7 ans par une bande illégitime qui collabore avec les terroriste … où l’administration et l’armée de l’état malien sont interdits et l’intégrité territoriale nationale est sabotée a jamais par la CMA .
    – Les terroristes ne sont seulement renforcés au Mali mais aussi ont gagné du terrain au-delà du Mali dans les pays voisin Burkina, Niger etc..
    -Une mauvaise gouvernance qui a permis a l’augmentation de la corruption et de l’injustice sociale… … un terrible mode de gouvernance qui culmine aujourd’hui au truquage et tripatouillage d’élections…

    C’est clair que les choses se sont plutôt dégradé au Mali depuis et il n y a absolument aucune preuve que les choses pouvaient être pires que ça même si nos “partenaires” ne nous soutenaient pas. Aux villages meurtris du centre comme Ogassagou, Koulogon Habe etc.. l’opinion serait facilement que nos “partenaires” aillent a l’enfer!

  5. ijo 27 Juin 2020 at 09:29
    “Le leadership d’ibk permet au mali d’avoir les soutiens du monde entier”😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Décidément, les PINTADES envoyées sur le net par Koulouba ne reculent devant aucunes…ÉNORMITÉS !😂😂😂😂😂

  6. ““On ne peut pas forcer le départ d’un Président de la République démocratiquement élu”

    Exact, democratiquement parlant, car ça s’appelle un COUP D’ETAT… on ne peut pas “FORCER” (faire usage de la force), car ça s’appelle un COUP D’ETAT…

    Par contre, democratiquement parlant, il est parfaitement LEGALde demander la DÉMISSION d’un président, et c’est juste ce fait actuellement le mouvement de contestation !!!😎😎😎

    Et c’est d’autant plus LEGAL, que la démission d’un président EST MÊME PREVUE DANS LA CONSTITUTION !😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

    En revanche, quand un président à qui son peuple demande MASSIVEMENT (et PACIFIQUENT) de démissionner, et ledit président s’entête et s’obstine à s’accrocher au pouvoir, c’est LUI ET LUI SEUL QUI pousse et contraint son peuple à recourir à un coup d’etat avec tout ce que ça implique hélas de chaos pour le pays !!!

    • C’est normal qu’un ambassadeur nommé par Trump lui-même déjà visé par une procédure de destitution par le Sénat américain s’exprime ainsi! Pour son excellence n’a pas dénoncé la mascarade électorale des legislatives de 2020? Pourquoi n’a t-il pas dénoncé la nomination direct de parlementaires par la présidente de la cour constitutionnelle jetant les résultats des urnes, insultant le peuple malien, pour nommer des députés en 2020? Ou était notre ambassadeur?

      Nous savons bel et bien que IBK n’a nullement gagné les élections en 2018 et que les resultats ont ete fabriqués par le gouvernement avec le bourage des urnes, confication des votes.. fabrication de faux resultats et validé par la cour constitutionnelle. La France, l’administration Trump… se sont empressés de reconnaître la victoire de IBK avant même la publication de la cour.

      Ce faisant, c’est faux c’est un mensonge IBK a été reconduit au pouvoir en 2018 par la France, les USA et la cour constitutionnelle. Il n’a pas été démocratiquement élue!

      Et alors! #Richard Nixon ne s’est pas suicidé mais #FORCÉ À DÉMISSIONNER en 1974 en tant que président démocratiquement élu. Aussi, 3 président démocratiquement élus ont été visé par une procédure de destitution, #Andrew Johnson en 1868; Bill Clinton en 1999 et Donald Trump. Le patriot Act est un droit constitutionnel du #peuple américain, alors le #peuple malien doit aussi assumer toutes ses responsabilités désormais face au regime IBK, un des pires qui soit au monde.

      • Mon ami Che, vous avez raison. Les élections législatives passées comme les présidentielles de 2018 ont été l’occasion de fraudes. Mais je ne connais pas des élections au Mali, sauf peu-être celles de 1992, qui n’ont n’ont pas été marquées par des fraudes massives au point de rendre l’acceptation des résultats quelque peu problématique. Rappelez-vous les élections législatives de 1997, celles de 2002 et 2007. En 2007 justement j’avais été étonné de voir que la cour constitutionnelle avait fixé à 16 heures la proclamation des résultats des élections présidentielles et finalement ils ne furent proclamés à 20 heures et aucune explication n’a été donnée pour justifier ce fait. Certaines des personnes qui crient aujourd’hui étaient du côté du pouvoir à l’époque et elles n’ont pas pipé mot.
        Ce que nous avons aujourd’hui comme problème est venu graduellement en s’amplifiant au cours du temps. Quant à la corruption , certains y résistaient et ceux étaient qualifiés de maudits. Maintenant que toute le monde est rentré dans le jeu, c’est la crise. Pour que le vol même soit une activité durable, il faut que la majorité travaille et qu’une minorité vole. Mais quand tout le monde devient voleur, la crise s’installe forcément. Nous sommes dans cette situation. Les uns qualifient les autres de voleurs alors que tous le sont.

  7. que ces degenerés aillent s occuper de leurs 100 000 morts et des abrutis armés qui tirent sur tout ce qui bouge comme au temps du far west

  8. ibk a apporter au le Mali tout ces efforts en vue de réaliser la paix, la stabilité et la prospérité\

    \\\

    Merci Cher Ibrahim B Keita

  9. Nous les maliens, Nous continuons de nous opposer à tout effort visant à imposer un changement anticonstitutionnel du gouvernement au Mali

  10. c’est magnifique quand meme, meme la plus grande puissance du monde est d’accord pour dire que les manifestations anti ibk sont anti democratique, sauvons notre mali ! soutenons ibk

  11. On ne peut pas forcer le départ d’un Président de la République démocratiquement élu, ni le changement du système du gouvernement !! LA VERITE

  12. Oui c’est connu ça, s’il ne soutient pas IBK en ce moment difficile, il le renverrai dès que l’horizon s’éclaira à nouveau. C’est diplomatique tout ça. Donc, le pauvre, même s’il sait que le pays est mal géré, se sent entre le marteau et l’enclume.

  13. Ambassadeur des Etats Unis au Mali, Dennis Hankins, TU FERAS MIEUX D’ALLER PISSER DANS LA BOUCHE DE TON PRESIDENT IDIOT DONALD TRUMP. QUAND VOUS AVIEZ SOUTENU LA RUE CONTRE LE PRESIDENT ELU E. MORALES, VOTRE GOUVERNEMENT N’A T-IL PAS FORCER LE DEPART D’UN PRESIDENT ELU.
    EN MARS 1991, LE PEUPLE MALIEN N’A T-IL PAS FORCER LE CHANGEMENT DE SYSTEME DE GOUVERNEMENT: DE LA DICTATURE GMT AU MULTIPARTISME INTEGRAL?
    DESOLE POUR VOUS, DEPUIS L’ARRIVEE DE VOTRE PRESIDENT, ON DIRAIT TOUS LES AMERICAINS SONT DEVENUS IDIOTS…

  14. 😂LE MALI N EST PAS UN PAYS FRANCOPHONE DONC N APPARTIENT PAS A LA FRANCE! LE MALI N EST PAS UNE TERRE DE L ISLAM, DONC PAS UNE COLONIE ARABE 😂

    What percent of Mali speaks French?
    The official language of Mali is French, a by-product of 68 years of European colonization. While French is the official language of Mali, 😂 it is only mastered by 5 percent to 10 percent of the population 😂 .7 Dec 2018

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here