Loi de finances 2020 : La seconde partie en débat

6

La deuxième partie du projet de loi de finances 2020 a été débattue hier par les députés de l’Assemblée nationale qui avaient, auparavant, décidé de renvoyer à la prochaine session la plupart des projets de loi inscrits à l’ordre du jour. Tout comme la première partie, cette seconde partie du projet de loi de finances 2020 était défendue par Mme Barry Aoua Sylla, ministre déléguée auprès du Premier ministre, ministre de l’Économie et des Finances, chargée du Budget.
Pour rappel, lors de l’examen de la première partie de la loi de finances 2020 par les élus de la Nation, le 5 décembre 2019, il est ressorti que pour le budget 2020, les recettes sont arrêtées à 2181,828 milliards Fcfa et les dépenses à 2604,568 milliards Fcfa.
Ce budget présente donc un déficit global de 422,740 milliards Fcfa contre 333,068 milliards Fcfa dans le budget d’État rectifié de 2019. Comme d’habitude, ce déficit sera financé par les ressources provenant des aides budgétaires extérieures et la mobilisation de l’épargne à travers les titres d’emprunts émis par le Trésor.
Après l’examen de la première partie, les députés étaient à nouveau réunis pour l’examen de la deuxième partie consacrée aux moyens des politiques publiques ou encore les programmes et dotations financières par ministères, institutions et organismes personnalisés.

À cette occasion, le président de la commission des Finances, de l’économie, du plan et de la promotion du secteur privé de l’Assemblée nationale, Abdine Koumaré, a indiqué que concernant l’exercice budgétaire 2020, le Document de programmation pluriannuelle des dépenses et projet annuel de performance (DPPD-PAF) repartit le montant des crédits de 2.604,567 milliards Fcfa entre 148 programmes déclinés en 337 actions, en 468 objectifs et 1.144 indicateurs de résultats.

 

……….lire la suite sur essor.ml

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. MASSAGE EROTIK ET SENSUEL AVEC BELLL FILLE SENEGALAISE JE FAIT TOUTE SORTE DE MASSAGE K TU VEU ICI ES CALM ET DISCRET 67 29 29 53

  2. La CSTM voulait un fourchette entre 2000 et 5000 pour mettre les travailleurs maliens dans les conditions idoines. L’UNTM, ce syndicat corrompu et mal honnête qui avec le Pouvoir pour la paupérisation des travailleurs.

  3. On sait qu’il a mal négocié l’accord conclu avec le Gouvernement. Les travailleurs doivent écarter Katilé, un grand corrompu pour mettre les travailleurs dans les conditions idoines.

  4. MASSAGE EROTIK ET SENSUEL AVEC BELL FILLE MALIENNNE JE FAIT TOUTE SORTE DE MASSAGE K TU VEU A DOMICILE COMME A LHOTEL 69 51 44 68

Comments are closed.