Mali: après le sommet de la Cédéao, quelle stratégie pour le pouvoir malien?

2

La Cédéao maintient la pression sur le Mali. Lors du 60e sommet des chefs d’États à Abuja, l’organisation a exigé le maintien de la date butoir du 27 février 2022 pour l’organisation des élections générales au Mali, et menacé de nouvelles sanctions si les lignes ne bougent pas. Une liste des proches des autorités maliennes à sanctionner est en cours d’élaboration. Comment réagit Bamako aux décisions prises dans la capitale nigériane ? Quelle est la stratégie des militaires maliens ?

Le président de la Transition malienne, le colonel Assimi Goïta, n’est « pas du tout dans une logique d’affrontement » avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), confie par téléphone un de ses proches.

Sur la demande de maintien de la date de fin févier 2022, émise lors du sommet d’Abuja, pour l’organisation des élections, un autre conseiller au palais présidentiel fait la lecture suivante : « Nous avons compris par là que si la Cédéao constate notre bonne foi, tout peut changer. »

Pour notre interlocuteur, par « bonne foi », il faut notamment comprendre la publication du chronogramme des élections. Dans une lettre adressée à la Cédéao, le colonel Assimi Goïta a parlé de fin janvier 2022 au plus tard. Mais d’après nos informations, il n’est pas exclu qu’avant cette date, il fasse une ou des annonces pour rassembler d’avantage les Maliens.

Dans la capitale du Nigeria, siège de la Commission, on ne cache pas que le chef de l’État malien a un rôle déterminant à jouer pour rendre plus fonctionnelle les rapports entre son pays et la Cédéao.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Notre Stratégie, c’est l’Union, la solidarité et le combat du peuple malien afin que nous puissions réserver un lendemain meilleur pour les générations actuelles et futures. Juste il faut qu’on s’écoute, qu’on se respecte et qu’on s’accepte tout simplement, car toutes les grandes nations ont connu les mêmes souffrances avant de se développer ( Les Etats-Unis, l’Allemagne, la France, la Russie, la Chine, le Japon, l’Inde, le canada etc etc ………) , difficile mais ça ira inchallah

  2. Ces vidasses avaient cru qu’il suffit d’un bon verre de Whisky et une Kalash en main pour devenir chef d’État, et qui sait ? Si les augures sont avec toi, tu seras monarque à vie. 😜

    Et pourtant tous les signes avant-coureur de leur fin tragique sont là, mais heureusement pour eux, ils ne savent pas les lire, ce qui fait qu’ils continuent à rêver et à pousser dans la rue quelques activistes alimentaires pour les soutenir. Bande de maudits du CNSP, vous vous souvenez ?

    – Aussitôt votre putsch, vous avez couru chez Moussa TRAORÉ tout en ignorant ses sages conseils, ….. Il est mort.

    Vous avez couru chez ATT sans tenir compte de de ses conseils, …. Lui aussi est mort.

    Vous avez mis le paquet pour libérer SOUMI, croyant que lui Président pourra négocier avec ses ex geôliers et vous épargner cette guerre qui, de toute évidence est un impératif, …. Lui aussi est mort.

    Jerry RAWLINGS qui a accepté de se laisser photographier avec vous est mort quelques heures après.

    En quelques semaines seulement vous avez porté malheur à 4 illustres personnes. Les chefs d’états Africains étant des sperticieux ne vont jamais vous laisser les rapprocher. Si vous aviez les couilles pour tenir tête aux djihadistes, cela vous aurait donné une légitimité auprès du peuple Malien. Légitimité qui vous sera d’une grande utilité à l’international.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here