Mali : La CMAS disponible à participer au Conseil National de la transition

4

Les membres de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS) étaient face aux hommes de médias, le samedi 17 octobre 2020, au siège de ladite coordination. Parmi les figures présentes à ce point de presse, l’on peut retenir le coordinateur de la CMAS, Issa Kaou N’Djim et l’actuel ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle et non moins président des jeunes de la CMAS, Mohamed Salia Touré. Ce point de presse fut sanctionné par une déclaration produite par la CMAS et signée par Issa Kaou N’Djim. Il ressort de cette déclaration que le regroupement réaffirme son soutien aux autorités de la transition dans la mise en œuvre de la charte adoptée par la conférence des forces vives de la nation. Par la même occasion la CMAS s’est dite disposée à accompagner la transition à travers sa participation au Conseil National de la Transition qui sera mis en place.

Selon la déclaration liminaire rendue publique par la CMAS, cette conférence de presse de la CMAS avait pour but d’affirmer son soutien aux autorités de la transition dans la mise en œuvre de la charte adoptée par la conférence des forces vives de la nation. Autre point important souligné dans la même déclaration est que la CMAS pense sans nul doute que la refondation de l’État passe par la relecture des textes fondamentaux, à savoir la constitution, la loi électorale, la charte des partis politiques.

Les soutiens de l’imam de Badalabougou ont aussi fait savoir que l’amélioration de la gouvernance passe forcément par une lutte acharnée contre la corruption, la délinquance financière, le népotisme et le favoritisme. Ils ont également abordé la question de l’amélioration du système éducatif au profit d’une école plus performante dans notre pays qui traverse depuis quelques années, une crise, avec des grèves à répétition, mettant en danger l’avenir des milliers d’enfants.

Aucun développement ne pourrait se faire sans stabilité, d’où l’urgence, selon la  CMAS, de renforcer la capacité des forces de défense et de sécurité afin d’avoir une armée plus performante et capable de faire face aux défis du moment.

La question de la santé n’a pas été occultée par les responsables de la CMAS qui demandent une amélioration du système de santé sur l’ensemble du territoire à travers la construction, l’équipement adéquat des structures, le recrutement et la formation du personnel de qualité. Dans leur déclaration, les soutiens de l’imam Mahmoud Dicko ont eu une pensée envers les victimes tombées lors des manifestations contre l’ancien régime d’Ibrahim Boubacar Kéïta, en soulignant que « La CMAS exige avec insistance que justice soit rendue aux victimes des crimes commis lors des évènements des 10, 11 et 12 juillet 2020 à travers la poursuite des auteurs desdits crimes. Pour ce faire, elle suit avec une attention particulière, l’évolution de la procédure dont l’ouverture a été annoncée par le procureur de la république près le tribunal de grande instance de la commune III »

Comme l’on pouvait s’ y attendre, les lieutenants de l’imam Dicko ont aussi fait savoir leur entière disponibilité à prendre le train de la transition sous la conduite du Président de la transition Bah N’Daw, en témoigne leur déclaration « La CMAS est prête à accompagner la transition à travers sa participation au Conseil National de la Transition qui sera mis en place. La CMAS félicite les autorités de la transition pour avoir réussi la libération de l’Honorable Soumaïla CISSE ».

L’imam Mahmoud Dicko, qui n’était pas présent à ce point de presse, peut tout de même compter sur les membres de sa coordination qui ont déclaré ce qui suit « La CMAS réaffirme son soutien total et inconditionnel à son parrain, le très respecté, l’éclairé, le Sage, le Visionnaire, le recours du peuple, l’imam Mahmoud DICKO, tout en condamnant fermement et énergiquement les allégations calomnieuses dont il fait l’objet. Parallèlement à son soutien aux autorités de la transition, la CMAS poursuit ses activités de structuration sur l’ensemble du territoire national et auprès des Maliens établis à l’extérieur », lit-on- dans la déclaration.

Sidiki Adama Dembélé

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Cher soulbia

    Soit au moins logique avec toi meme

    soit tu es du clan Ibk que les Maliens ont chasse apres une gestion familiale pitoyable catstrophique ou alors tu est un Malien qui n`a aucun bon sens.

    Ces gens ont risque leur vie pour nous liberer au moment ou beaucoup etaient sous leur li par peur du regime ou par complicite avec le regime.
    Nous en sommes reconnaissant en tout cas au M5 RFP CMAS et meme au cnsp
    Car trop c`etait trop le vase avait vraiment deborde avec le clan pouri d`ibk.

  2. Cher soulbia

    Soit au moins logique avec toi meme

    soit tu es du clan Ibk que les Maliens ont chasse apres une gestion familiale pitoyable catstrophique ou alors tu est un Malien qui n aaucun bon sens.

    Ces gens ont risque leur vie pour nous liberer au moment ou beaucoup etaient sous leur li par peur du regime ou par complicite avec le regime.
    Nous en sommes reconnaissant en tout cas au M5 RFP CMAS et meme au cnsp
    Car trop c`etait trop le vase avait vraiment deborde avec le clan pouri d`ibk.

  3. En écoutant ces déclarations de la CMAS lors de cette conférence de presse nous donne lavis de vomir . il s’agit de cette qualification accordée à l’imam Messi de Badalabougou (Dicko le traite , le dribleur ). certes peut être il a put acheter le désir des maliens, maintenant reste leurs amours.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here