Mali: l’opposition veut braver l’interdiction de manifester

4
Naissance de la Coalition pour l’alternance et le changement

Au Mali, l’opposition a décidé de maintenir sa marche samedi 2 juin en dépit de l’interdiction des autorités qui invoquent l’état d’urgence. La coalition pour l’alternance 2018 rappelle que d’autres meetings ou marches ont été organisés ces dernières semaines et derniers mois. Pour l’opposition la décision notifiée par le gouverneur est un prétexte, et donc une décision « nulle et non avenue ».

L’état d’urgence est la raison avancée par les autorités de Bamako pour interdire la manifestation de l’opposition. Une interdiction contestée par la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) qui a appelé les autorités à laisser manifester pacifiquement les protestataires. Les leaders de la coalition pour l’alternance 2018 refusent également la décision du gouverneur.

L’opposition rappelle que ces trois derniers mois à Segou, Sikasso, ou encore Sangaba, le pouvoir a réuni des milliers de personnes à l’occasion de visites présidentielles. Le meeting du leader de l’opposition Soumaïla Cissé mi-mai a également été autorisé et s’est déroulé sans incident.

Autant d’arguments qui ont décidé la coalition à braver l’interdit ce samedi. Elle maintient donc son appel à descendre dans la rue pour réclamer, des élections transparentes et crédibles et également demander l’ouverture des médias d’Etat monopolisés par le pouvoir et plus largement l’amélioration des conditions de vie des populations soumises à rudes épreuves jusque dans la capitale où des pénuries d’eau se font sentir.

Par RFI Publié le 01-06-2018

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. 😊👤DES IRRESPONSABLES ET NON PAS OPPOSITIONAIRES! LA SERENITE MAINTENANT!…..A LA VEILLE DES ELECTIONS!….VOYEZ QUELS IDIOTS…CES…..👤😊

  2. L’Etat d’urgence évoqué par le Gouverneur du District de Bamako, n’est pas vrai. Malgré l’Etat d’urgence, des habitants de Bamako , plusieurs centaines ont été embarqué dans des bus de Bamako pour se rendre à Sikasso et Segou afin d’accueillir le Président de la République . Pourquoi , le Gouverneur n’a pas refusé ces attroupements ? De toutes les façons , demain matin , nous sortirons les mains pour marcher, dénoncer la privatisation de l’Office des Radios et télévisions du Mali (ORTM) , par le pouvoir IBK qui est le seul à s’en servir , malgré son caractère de l’ORTM, qui appartient à l’Etat du Mali, et non à IBK seul. Aussi l’élection présidentielle du 29 Juillet 2018, intéresse beaucoup le peuple malien. Elle doit être soigneusement préparée afin d’éviter une crise post-électorale . Connaissant bien les pratiques du régime , il vaut mieux prévenir que guerir. Le peuple réclame une élection propre , crédible et impartiale . Gare au régime s’il trichait . La cherté de la vie au Mali, pendant que les citoyens ont faim et soif , le pouvoir a fait main mise sur les maigres ressources au seul profit d’IBK et son clan. La liste des réclamation est loin d’être exhaustive . Nous allons dénoncer ces pratiques sans aucune provocation. Ce droit de marcher est constitutionnel, maintenant vouloir l’empêcher est une provocation du pouvoir qui trouvera devant lui, le peuple debout comme un seul homme. Il faut arrêter les intimidations , surtout à l’encontre des acteurs du mouvement démocratique . IBK n’en est pas UN, il est venu par cooptation , après avoir abattu le lion. Cependant certains sont avec lui aujourd’hui , bien qu’ils sont des traîtres savent bien qu’elles pourront être les conséquences d’une telle interdiction. Jamais nous n’allons obéir à cette injonction d’un pouvoir pourri .

  3. Hey maliens il est temps qu’on reflechisse sur la situation que vive l’opposition “que ça passe ou ça cache”c’est leur slogan .Ils sont a leur derniére cartouche des elections donc ils capables a tout sauf le bieen du Mali.
    Donc maliens et maliennes choisissons le bon coté ,ce bon coté se trouve entre les mains de celui qui aime le mali et les maliens.
    Le cadavre de Ibk vaut mieux le vivant de Soumaila dixit staline kanté.
    Consciencieusement parlant vous donnez le degout au pays,l’on arrive meme plus a respirer avec ce rouleau de voleurs ,drogués, sans consciences,insoucieux du pays .
    les elections auront bien et belle meme lieu, maintenant la reponse est de savoir qu’elle se discute dans les urnes et pas dans les rues.
    Vive Ibk pour 2023
    Cette marche est Une vraie fuite en avant.
    Comment peut-on présager des élections non transparentes?

    J’ai beau chercher je ne vois aucunement le sens de cette marche. 🙄🙄
    Marcher pour marcher pour démontrer qu’on a des pieds pour marcher ne nous amène à rien.🤣🤣 Je suis mort de rire.
    Et ce sont des gens comme ça qui veulent diriger ce pays. 🙄🤔

    Attention ! qui sème le vent récolte la tempête.
    Ceux qui allumeront le feu seront les premiers brulés.
    À bon entendeur salut !

    • Vous dites n’avoir pas vu le bien fonde de cette marche, c’est votre droit de ne pas adherer , mais celles et ceux qui se sentent concernes iront a la marche. Personne ne pourrait les empecher . Etat d’urgence du pire mensonge, les exemples de rassemblements ne manquent pas. IBK ne va jamais renoncer a la fraude electorale sans la pression de la rue. Lors des manifestations contre son fameux projet de revision de la constitution, il a fallu Ces marches et autres pour qu’il cede . Les marches se poursuivront jusqu’a l’election. Ils sont des vayous, donc les obliger a la sagesse . Ce matin la marche aura lieu .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here