Mara, Sinko, Choguel, Konimba, Poulo, Bathily : Ces anciens ministres valent-ils mieux qu’IBK ?

3
FSD - COFOP

Au Mali, c’est la première fois, depuis l’avènement de la démocratie, que les anciens ministres, dès leur éviction du gouvernement, se mettent à critiquer de façon acerbe un bilan qui se trouve être le leur. Moussa Mara,  Moussa Sinko Coulibaly, Choguel K Maiga, Konimba Sidibé, Housseyni Amion Guindo et Mohamed Ali Bathily ont foulé aux pieds le devoir de réserve pour faire feu de tout bois. Ont-ils oublié qu’ils sont tout aussi comptables qu’IBK du bilan du premier mandat ? Ces anciens ministres valent-ils mieux que celui qu’ils critiquent ?

La politique semble avoir sa morale que la morale elle-même ignore. Sinon, comment comprendre que ceux qui ont été ministres et qui ont défendu bec et ongle le régime IBK, puissent se mettre à critiquer ce même régime après leur éviction du gouvernement. Comparé à Choguel, Konimba et Poulo, les autres sont des novices en politique. Ils doivent comprendre que pour rebondir après avoir assumé des fonctions ministérielles, on doit faire profil bas et observer jusqu’au bout le devoir de réserve.

Mais, de par son comportement, l’homme politique apparait aujourd’hui comme le dindon de la farce. Il n’est ni crédible, ni loyal encore moins reconnaissant. Et pourtant, loin d’être une profession, la politique est un noble métier, car elle permet de parler de la gestion de la cité. Loin de nous le sentiment de remettre en cause ce qu’ils reprochent au régime, mais c’est plutôt la qualité des messagers qui semble être sujet à caution. Ils sont tous comptables du bilan et devraient tous en assumer les conséquences.

Se souviennent-ils de la rupture entre Alpha Oumar Konaré et son Premier ministre de l’époque, IBK ?  Elle a défrayé la chronique, mais IBK a fait plus de six mois sans accorder la moindre interview à la presse. Même quand il a repris du service, politiquement parlant, il a parlé de trahison, mais n’a jamais jeté l’opprobre sur le bilan d’Alpha Oumar Konaré. Il lui est arrivé de critiquer leurs relations de collaboration, mais jamais le bilan.

En définitive, il est grand temps que l’on donne un sens à la politique. Pour ce faire, l’éthique  et la morale doivent être son crédo.

Youssouf Sissoko

[email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. I am not duly acquainted with actions of all of these men but I will acknowledge on basis on what I know Moussa Sinko Coulibaly would skillfully serve as president of developed nation thus there is no doubt considering his youthfulness would be a much better president for Mali. IBK often have good intentions but it is difficult for best of presidents especially Old Man that lack needed energy to balance corruption with good deeds. For president to be corrupt under conditions Mali exist is pure evil moreover, like most Ubuntu led nations Mali is of need of president who will lead youth by example of being honest, working twice as smart plus twice as hard as leaders of developed world in order for Mali to upgrade living conditions to where they are above Ubuntu genocide within twenty years “curve”. A good leader for Mali would in addition to making security his basis for action would also make Mali being paid in Euro its currency as oppose to CFA Franc conversion that allow France to rob Mali plus fourteen other Ubuntu nations of as much as seventy percent of their riches. No competent Ubuntu leader should ever stop openly voicing opposition to that condition unto it no longer exist. Moussa Sinko Coulibaly is leader who witness this condition plus as president would not have allowed it to continue.
    Friends have told me they believe if I am in market I could acquire billions of dollars needed to replace CFA Franc for West African currency whose value in aligned with West African wealth.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu Il-Khan aka Kankan aka Gue.

    translationbuddy.com

  2. Sissoko, tu as oublie que Premier Ministre n’est pas Ministre, oui IBK ne pouvait aucunement se defaire du bilan de Alpha car il en etait une piece capaitale alors qu’ici seul Moussa Josephete premier Ministre mais pour porter le sac de Boua IBK qui l’a pousse a se suicider et a mettre en danger la vie de plus de 100 peres de famille a Kidal, la mort de ces peres de famille ne sera jamais oubliee. Donc comparer IBK sous AOk a tous ces Ministres ou premiers Ministres sous IBK est un mauvais raisonnement car la verite est dans dans l’histoire du Mali aucun President n’a eu en 5 ans un nombre farfelu de 5 Premiers Ministres.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here