Naissance d’une génération pragmatique pour Boubou Cissé à l’URD : Convaincre pour vaincre Un boulevard royal pour Koulouba ouvert

4

Boubou Cissé, ancien Premier ministre, est, depuis quelque temps, militant de l’Union pour la république et la démocratie (URD). Auparavant, il n’avait jamais porté la tunique d’une quelconque formation politique. Son atterrissage dans le parti de la Poignée de mains constitue un mariage de raison entre cette entité politique et l’homme lui-même. Il s’agira donc pour lui, d’aider la famille “vert-blanc” de feu- SOUMAÏLA Cissé à conquérir le pouvoir, sa raison d’être. C’est pourquoi le parti, dans son entièreté, doit s’investir et s’organiser autour d’une ÉMERGENCE PRAGMATIQUE, déjà mise en place, pour soutenir sa candidature. La démarche est d’autant plus loisible, salutaire et responsable que Boubou est la meilleure chance pour tirer le parti vers le Haut. “C’est le vainqueur potentiel de la présidentielle à venir” commentait, déjà, un militant de Bamako convaincu qu’un boulevard royal se dessine pour l’URD, avec Boubou Cissé comme candidat, dans sa marche pour Koulouba 2022.

Aujourd’hui, l’URD n’a pas besoin d’un congrès pour le choix de son candidat, toute chose qui constitue une perte d’énergie et de temps. C’est Boubou le candidat naturel. Sa candidature s’impose d’elle-même. Et pour cause :

Boubou Cissé est, aujourd’hui, fin prêt pour diriger le Mali, relever les grands défis et mettre le pays sur les rails. Il avait les mains liées sous le régime IBK. Il entend, si ses vœux sont exaucés, remettre l’administration au travail, rétablir l’unité du pays, recouvrer la paix et sécuriser la nation, soupape de sûreté pour le développement. Visionnaire, rompu aux tâches de la haute administration et de la haute finance, Boubou est moralement, physiquement et intellectuellement outillé pour parvenir à ces résultats et combler l’attente des Maliens.

Pour rappel, le cadre de l’URD qu’il est, a, déjà, été ministre de l’Équipement, et cumulativement, ministre des Finances et Premier ministre. Aguerri et toujours prêt à aller au charbon pour l’intérêt des Maliens, cet enfant de bonne famille ne rechigne jamais devant les travaux d’Hercule qui se présentent à lui. A l’intérieur du pays, la jeunesse continue à le réclamer. Oui, c’est un présidentiable. “Rendez-nous notre Boubou, notre futur président “, a-t-on coutume d’attendre à Ségou, Sikasso, Bamako, des régions reconnus comme bétail électoral. Voilà aussi pourquoi il faut l’investir comme le candidat du parti de la “Poignée de mains” à l’élection présidentielle.

Boubou comme le prophète Youssouf ?

L’ancien Premier ministre a été victime d’animosité en tous genres, de persécutions, de brimades et de bâillonnements. C’est l’adversité qui a forgé l’homme. Au point de se rappeler le cas du prophète Youssouf quand par mépris et égoïsme, ses frères l’ont abandonné dans un puits en le présentant comme mort. Youssouf s’en est sorti par la grâce de Dieu. Mieux, il est devenu Roi d’Égypte. Et c’est ce dernier qui évita à ses bourreaux un destin tragique en les sauvant de la mort. Comme quoi, la méchanceté n’a pas d’emprise sur le destin. L’ascension exponentielle de l’ancien locataire de la PRIMATURE dénote d’un lendemain qui enchante. Oui, Boubou arrive…

Même ascension qu’IBK, mais pas IBK

Quand IBK a été nommé Premier ministre en 1994, l’ADEMA piaffait dans le bourbier avec un avenir incertain. Mais le « Kankélétigui » a su redresser la barre en tenant tête au COPPO de l’époque qui menaçait l’équilibre institutionnel du pays. Puis, Alpha Oumar Konaré premier président de l’ère démocratique du Mali a pu sauver son mandat. Nonobstant ce sacrifice à corps perdu pour les « rouge et blanc », IBK a été chassé du parti, son robinet coupé avec une résidence sans électricité. C’est un ancien PM dépecé qui a su rebondir en créant le RPM avant de former le Groupe Espoir 2002 – apanage de Choguel Kokalla Maïga et Mountage Tall – qui rafle la mise lors des législatives de la même année et de tenir la dragée haute à l’Assemblée nationale aux grandes formations politiques comme l’ADEMA, le CNID, l’US-RDA… Il faut rappeler, ici, que le transfuge de la Ruche (IBK) avait été privé d’une victoire au profit d’ATT. Lequel a été chassé du pouvoir comme par sanction divine à la faveur d’un coup d’État en mars 2012 fomenté par le capitaine Amadou Sanogo. Et des ténèbres jaillit la lumière. Jamais sous un régime, les militaires, magistrats, docteurs et enseignants n’ont eu autant d’augmentation de salaires que sous le règne d’IBK. Mais la gestion maladroite des affaires publiques avec l’intrusion de son fils Karim Kéïta a fini par faire vaciller un pouvoir qui ne se tenait plus sur jambe.

Donc, l’Union pour la république et la démocratie (URD) dispose d’une chance inouïe en ayant dans ses rangs un homme de calibre Boubou Cissé. Rassembleur, gros travailleur, rugueux et rigoureux, patriote sincère, grand intellectuel, le carnet d’adresse de celui que tout le monde envie, aujourd’hui, est sans doute le mieux armé pour faire sortir notre MALIBA de l’impasse actuelle dans laquelle il s’embourbe depuis quelques années. L’heure est grave, le pays à genoux. La panacée, c’est Boubou Cissé. Feu-Soumi la solution ou Boubou la solution, c’est selon. Comme le dirait l’autre : “Mieux vaut avoir Boubou avec soi que contre soi”.

ISSIAKA SIDIBÉ

 

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. BOUBOU CISSE PERD SON TEMPS! L URD NE GAGNE PAS MAIS BOUFFE BIEN LES FONDS DE SON LEADER, BIENVENUE A BOUBOU CISSE, A ”URD-CISSELA”

  2. Là où le puissant Diawara a été ecroulé, et un mandat d arrêt lancé contre Karim, ne doutez pas que Boubou sera d un moment à l autre écroulé. Il perd juste son argent – notre argent volé. D ici les élections il sera locataire de la MCA de BKO. On ne peut pas envoyer la FORSAT tuer des maliens jusque dans nos mosquées et rester sans être inquiété par la justice. Et on ne peut pas dilapider plus de 1.000 milliards des nos maigres moyens sans être inquiété. WALLAY VOUS PERDEZ VOTRES TEMPS!!!

  3. Foutez nous la paix avec cette apologie à deux francs. Si l’URD investit boubou Cissé, ce parti partira en carafe!!! Il perdra les élections car les jeunes sont conscients maintenant étant donné que de vieux charognards sont toujours prêts à se prostituer pour l’argent volé aux maliens.
    Le comble est lorsque j’ai vu ce choguel maiga chez Boubou, je ne suis dis que ces gens n’ont aucune dignité…

Répondre à Fatal Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here