Oumar Mariko lors de la manifestation du mardi 11 août : « J’invite la CMA et les “Donzos” à se joindre à nous pour dégager cet homme du pouvoir. »

1

Le mardi 11 août lors du meeting du M5 sur le boulevard de l’Indépendance, Oumar Mariko dans son intervention, n’est pas allé avec le dos de la cuillère. Très critique à l’endroit du président français pour son ingérence au Mali, l’ancien leader du mouvement estudiantin de 1991 a profité de l’occasion pour lancer un appel au groupe rebelle (CMA) et les Donzos à se joindre au mouvement du M5-RFP pour dégager le président du pouvoir.

Au cours de ce grand rassemblement, Oumar Mariko n’a pas manqué de lancer des flèches au président français Emmanuel Macron ; « Comme Jean Luc Melenchon m’a dit de porter son message aux maliens comme quoi il est derrière le peuple et est pour la révolution citoyenne, alors je vais dire à Melenchon de dire à monsieur Emmanuel Macron de se taire. Qu’il la ferme. »  Selon le patron de Sadi, les gendarmes ont été attaqués à Kimparana. En plus poursuit-il, les militaires meurent tous les jours malgré les milliards débloqués pour leurs équipements, « alors vous les militaires si vous restez sans rien faire, vous serrez perdants. » A laissé entendre M.Mariko, avant d’appeler les groupes signataires de l’Accord d’Alger et les chasseurs du centre, les ” Donzos” à soutenir le M5-RFP pour mettre un terme à la présidence de Ibrahim Boubacar Keïta. « J’invite la CMA et les “Donzos” à se joindre à nous pour dégager cet homme du pouvoir.»

Ben chérif

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ce n’est pas la peine d’inviter la CMA à se joindre à vous. Vous mener déjà le même combat. Mettre le Mali à terre et le piétiner. Les dozos, ce n’est pas sûr qu’ils vous rejoignent. Ils ont une mentalité toute Africaine et ils savent bien ce qui est bon pour leur pays.
    Vous et les autres politicards avaient dit en 1990-1991, que la rébellion touarègue menait le même combat que vous, pour la liberté. L’histoire vous a donné tort. Il ne faut s’allier avec le diable pour combattre son ennemi sinon, après, le combat sera encore plus dur pour s’en défaire.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here