Philippe, Le Drian et Parly au Mali du 22 au 25 février pour maintenir “l’effort sécuritaire”

2
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian
Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. © Ludovic MARIN / AFP

Paris – Le Premier ministre Edouard Philippe se rendra au Mali du 22 au 25 février, ont annoncé lundi ses services, soulignant la volonté de la France de maintenir son “effort sécuritaire” et son “engagement économique” en faveur de ce pays, au coeur de la lutte contre les groupes jihadistes.

Accompagné des ministres des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, des Armées Florence Parly et du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur Laurent Nunez, il rencontrera son homologue malien, Soumeylou Boubèye Maïga ainsi que le président Ibrahim Boubacar Keita, selon un communiqué de Matignon.

Edouard Philippe, qui avait annulé une visite prévue en avril 2018 en raison d’un mouvement social contre la réforme de la SNCF, doit “notamment évoquer le soutien de la France à la stabilité du Mali” et le “renforcement” du partenariat économique avec ce pays.

“Ce soutien passe par le maintien de notre effort sécuritaire et par un engagement économique au travers d’investissements d’entreprises françaises dans les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, des infrastructures mais aussi par la contribution des entrepreneurs de la diaspora malienne en France venus lancer des projets au Mali”, soulignent ses services.

Edouard Philipppe doit également rencontrer les forces françaises engagées dans le cadre de l’opération Barkhane, plus importante opération extérieure française, qui depuis 2014 lutte contre les jihadistes au Sahel (Mali, Burkina, Niger, Tchad, Mauritanie).

Florence Parly avait réaffirmé en janvier que Barkhane (4.500 hommes) resterait présente au Sahel “tant que cela sera nécessaire, ce qui ne veut pas dire que nous avons vocation à être éternels”.
Le Mali abrite également le quartier général du G5 Sahel, une force constituée par cinq Etats du Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad). Celle-ci est en train de reprendre ses activités après avoir connu un coup d’arrêt avec l’attaque de son QG le 29 juin à Sévaré, dans le centre du Mali.

ib/cs/swi

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Vraiment mon ami tu ne dis là que la pire vérité. Mais malheureusement tu as à affaire à un peuple sans cervelle et qui par conséquent ne comprend rien en rien de tout ce que lui dit de réfléchi. Çà fait pleurer et c’est inquiétant. Et plus grave: ces dirigeants qui voient bien ce que tu dis mais qui préfèrent leurs petite avantages dans le système impérialiste en place. Courage à tous ceux qui font comme toi, nous allons aboutir un jour. IN CHA ALLAH!!

  2. La france se trouve en terrain comquise grace a Dioncounda Traore et a cause de sa non clairvoyance de l’homme imperialiste. La france considere le Mali d’aujourd’hui comme un protectorat de la france. Ce corbeau Le Drian qui est le satan en personne au Mali est la tete pensante de tous les coups bas qui se passent au Mali aujourd’hui. Le Mali ne doit jamais faire confiance a la france imperialiste qui n’a jamais respecte les Africains/Africaines et qui constitue tous les problemes du Mali. La france qui combat et opprime les Tuaregs du Niger a cause de leur resistance et cette meme france supporte les Tuaregs Ifoghas du Mali pour semer le desordre au Mali et pereniser sa presence au Mali. La france ne partira jamais du Mali sauf si les Maliens/Maliennes prennent leur courage a deux mains comme l’a fait Modibo Keita de leur montrer la porte. Ils sont venus pour rester meme s’ils disent le contraire car ils n’ont pas de parole d’honneur. Le Mali peut avoir des partenaires fiables dans ce monde plus puissant et riche que la france, et aussi respectueux des Maliens/Maliennes. Ce n’est pas cette france avec des problemes a la maison qui peut resoudre les problemes d’autres pays. Si la france voulait la paix au Mali, elle n;allait pas inviter ses rebels au Mali et interidire le Nord du Mali aux Maliens/Maliennes. La france entretient ces violences et injustice au Mali pour se maintenir a jamais comme ailleurs en Afrique. La france a rendu la vie chere partout ou elle s’implante comme le Gabon, le Senegal, la Cote d’Ivoire et aujourd’hui le Mali. Je dis au Maliens/maliennes que ces imperialistes ne sont que des portes malheurs en Afrique et plus precisement au Mali. La situation au Mali a commence et s’est empire a cause de cette france qui se cherche dans ce monde qui change. J;espre que les Maliens/Maliennes ne vont pas ecouter les francais a cultiver des produit industriels dont les prix sont fixes par eux et abandonner l’agriculture vivriere pour leur pain quotidien. Ces imperialistes ne sont que la mauvaise nouvelle pour les Maliens/Maliennes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here