Politique : Le parti USR voit le jour

6

Le parti Union pour la Sauvegarde de la République (USR) vient de voir le jour. Ce nouveau parti, présidé par Nouhoum Togo, a lancé ses activités le samedi 10 juillet 2021 à l’hôtel Radison Blu de Bamako. Il a pour objectifs : la conquête et l’exercice du pouvoir, le maintien et l’entretien des bonnes mœurs ainsi que la restauration et la sauvegarde des liens socio-traditionnels de notre pays. Ce parti qui s’est inspiré de la Charte de Kouroukan fouga, a décidé d’accompagner la transition et proclame être pour la mise en place d’un organe unique de gestion des élections. Des partis amis, des notabilités de la commune IV et des anciens camarades de Nouhoum Togo ont pris part à la cérémonie de lancement des activités dudit parti.

Le cercle politique malien compte désormais, en son sein, le parti Union pour la Sauvegarde de la République (USR). Pour les responsables du parti USR, le choix de la date du 10 juillet n’est pas fortuit, car elle marque l’anniversaire de la mort des manifestants pacifiques du 10 juillet 2020 qui exigeaient  la démission du Président Ibrahim Boubacar Kéita. Le parti USR prône des valeurs qui ont trait à la connaissance de soi, la dignité et le respect de la parole donnée. Selon le secrétaire général de l’USR, Sékou Bah, les objectifs de leur famille politique sont entre autres : la conquête et l’exercice du pouvoir, le maintien et l’entretien des bonnes mœurs, ainsi que la restauration et la sauvegarde des liens socio-traditionnels de notre pays.

Dans l’atteinte de ces objectifs, le secrétaire générale a fait savoir que le parti utilisera toutes les stratégies politiques légales pour y parvenir, avec des activités planifiées qui seront exécutées suivant une méthodologie appropriée qui sera validée dans un bref délai par ses organes.

Prenant la parole, la présidente de l’USR-Femme et représentante de la diaspora, Saran Camara a, dans son allocution, affirmé que l’espoir renaît avec la création de ce parti sous la conduite éclairée de son président. Parlant des qualités de Nouhoun Togo et de l’USR, elle dira qu’il « est un homme qui a cru le premier, il a voulu montrer la voie du changement. Des militants qui financent leur parti, un parti où tout le monde à droit à la parole, un parti où les décisions sont prises en écoutant les militants et un parti qui a choisi un homme transparent comme président. »

Remerciant les nombreux partis politiques et amis de longue date, le président du parti USR, Nouhoum Togo, a rendu un hommage à feu Amadou Toumani Touré et à Soumaïla Cissé. Selon Nouhoum Togo, la création de l’USR est une grande réponse à l’endroit du peuple du Mali qui traverse une crise multidimensionnelle. « Nous restons persuadés que cette initiative ne peut aucunement être considérée comme l’avènement d’un parti politique de plus. Non. L’objectif recherché est de proposer le parti du malien aux Maliens. Celui qui servira le Dambé, qui rehaussera le horonya, et qui se battra pour l’union sacrée de tous les fils de notre bien aimé Mali », a-t il précisé.

Par ailleurs, le président de l’USR a retracé les graves maux qui minent le Mali, dont la corruption, la gabegie, la mauvaise gouvernance, les tracasseries administratives et policières, et surtout la fracture sociale. Espérant sur un lendemain meilleur pour notre chère patrie, Nouhoun Togo et son parti disent soutenir la transition en cours qui doit permettre de poser le soubassement. « L’USR proclame qu’il est pour la mise en place d’un organe unique pour la gestion des élections, qui sera un instrument qui permettra au Mali d’avoir des élections  crédibles, indispensables au renforcement de la démocratie. L’USR se positionne comme un parti de la reconstruction du MaliKoura. Donc il ne compte pas se mettre à la marge de la gestion pour le développement du Mali », a signalé Nouhoum Togo.

Au cours de la cérémonie, une minute de silence a été observée en mémoire aux victimes de la manifestation du 10 juillet 2020. Des hommes politiques, dont les anciens ministres, Djibril Tangara, Adama Tiémoko Diarra de l’ADEMA-PASJ, Maître Demba Traoré de l’URD, se sont succédé au pupitre pour magnifier les qualités innombrables de Nouhoum Togo.

Sidiki Dembélé

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Encore une autre Societe et Entreprise Politique au Mali. que de la mediocrite et le deshonneur, tous des voleurs qui nous parlent de nos traditions alors que les vertus Maliennes interdisent le vol, la corruption et le mensonge.

  2. Est ce que se sont les partis politiques qui manquent au Mali pour se developper????? Le Mali compte plus de 200 partis. Et tous les jours un autres parti bidon et farfellu prolonge la liste. C est TRISTE. Au moment où d autes commencent à comprendre qu il faut s unir pour battir un Mali fort et que des gens bien éclairés et bien implantés sont entrain de dissoudre leur partis et movement dans des grandes formations un CANCRE du nom de Nouhoun Togo cree un nouveau parti. Mon cher Nouhoun tu as passé à côté de l histoire.

  3. Créer un parti politique alors qu’on pense être proche de deux personnalités politiques qui ont oeuvré et appliqué le rassemblement,c’est RÉVÉLER SON HYPOCRISIE qu’on s’efforce de cacher.
    NOUHOUN TOGO s’est retrouvé au ministère de la défense sans en avoir les compétences nécessaires à la faveur de l’élection d’ATT à la présidence de la république en 2002.
    Il fait partie des médiocres qu’ ATT a disséminés dans les structures de l’Etat pendant ses deux quinquennats.
    À la chute d’ATT il s’est retrouvé dans l’opposition animée par SOUMAILA CISSÉ qui l’a incorporé dans son cabinet.
    Avant a t’il collaboré avec SOUMAILA CISSÉ notamment pendant les élections présidentielles de 2013?
    Au pouvoir s’apprêtant à organiser les élections présidentielles SOUMAILA CISSÉ était il leur CANDIDAT c’est à dire ATT allait il soutenir SOUMAILA CISSÉ?
    Tout le monde sait qu’ATT n’était pas très proche politiquement de SOUMAILA CISSÉ.
    Son successeur qu’il préparait n’était pas le candidat de L’URD.
    Un très proche à lui a révélé le nom de DIONKOUNDA TRAORÉ.
    NOUHOUN TOGO le sait,mais il a passé son temps à jouer l’hypocrisie aux cotés de SOUMAILA CISSÉ.
    Ce dernier a attiré les ATTISTES quand il est resté solidaire à l’homme que son parti a accompagné pendant sa présidence alors que les autres qui l’ont accompagné pendant ses deux quinquennats le fuyaient à commencer par IBK.
    C’est ainsi que NOUHOUN TOGO a été proche de SOUMAILA CISSÉ sans véritablement partagé ses pensées politiques.
    ATT aussi ainsi que certains de ses proches qui ont adopté SOUMAILA CISSÉ pensant qu’il va être le prochain PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE alors qu’ils ne l’ont jamais soutenu avant la chute d’ATT.
    NOUHOUN TOGO DEVRAIT INTÉGRER L’URD POUR MONTRER VÉRITABLEMENT SON ATTACHEMENT À SOUMAILA CISSÉ.
    La création de ce parti est une forme d’escroquerie pour être plus proche de celui bien placé pour être au pouvoir.
    Il sait que le futur candidat de L’URD n est pas bien placé compte ténu de l’incertitude dans ce parti.
    Il ne veut plus animer l’opposition car c’est le pouvoir qui l’intéresse et qu’il est tombé dans l’opposition par accident avec le COUP D’ÉTAT des SANOGO.
    LE POUVOIR,CELUI D’ATT,QUE HOUHOUN TOGO DÉFEND EST RESPONSABLE DE LLA SITUATION QUE NOUS VIVONS.
    Mais l’homme se comporte comme un homme politique crédible alors qu’il est aussi sale que ceux qu’ils dénoncent notamment IBK et BOUBEYE.
    Le passé de l’AEEM ne donne pas un certificat de bonne moralité.
    Par contre accompagner un régime jusqu’à sa chute alors qu’il a favorisé la corruption,le banditisme au Nord de notre pays comme payer les rançons pour favoriser les libérations des otages,laisser les trafics de drogue se propager jette un discrédit sur l’homme politique comparable à celui d’IBK car ATT-IBK c’est Blanc bonnet-bonnet blanc.
    NOUHOUN TOGO s’est opposé à IBK car ce dernier s’est retourné contre ATT alors qu’il a bénéficié de ses bienfaits pendant ses deux quinquennats.
    Les comportements qu’il a dénoncés pendant la présidence IBK sont ceux qu’on a constatés pendant celle d’ATT.
    NOUHOUN TOGO fait partie de cette génération qui fait la politique pour vivre.
    Il s’est fait pendant la présidence ATT.
    Il n’est pas le produit d’un combat politique comme un MOUSSA MARA qui s’est révélé dans sa commune par les suffrages des électeurs,mais le produit du népotisme favorisé par ATT.
    La création de ce parti révéle l’opportunisme inné de l’homme.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here