Pour le rétablissement de l’Assemblée nationale : Les députés de la 6e législature menacent d’engager des actions judiciaires

5

À travers un point de presse tenu le lundi dernier à l’hôtel Salam, les députés de la 6e législature ont réclamé le rétablissement de l’Assemblée nationale du Mali et la libération, sans condition de son président, Moussa Timbiné ainsi que tous les officiels détenus à Kati. Ces ex-élus de la Nation menacent d’engager des actions judiciaires tant au niveau national qu’international pour l’atteinte de cet objectif.  

Même si les participants aux concertations nationales ont proposé la mise en place du Conseil national de la Transition pour jouer le rôle de l’Assemblée nationale, les députés de la 6e législature n’ont pas lâché leur combat pour le rétablissement du parlement malien. Ils ont d’ailleurs rejeté en bloc ce Conseil national de la Transition (CNT) proposé lors des concertations. Pour eux, la loi fondamentale du Mali a été « violée » dans la dissolution de l’Assemblée nationale et ils demandent à ce que cette institution soit rétablie. Ils estiment que  le CNT ne peut pas jouer le rôle du parlement. « Le Conseil national de la transition proposé dans la charte de la transition ne peut en aucun cas remplacer l’Assemblée nationale sur le plan sous régional, régional, et international », a déclaré Aïssata Cissé dite Chato, une des  ex-députés . Elle poursuit : « La poursuite du processus des réformes politiques et institutionnelles suivant les recommandations du Dialogue national inclusif et des journées de concertation nationale ne peuvent être effectives sans le vote des lois à l’Assemblée nationale ».

Pour ces députés, les futurs membres du Conseil national de la Transition n’étant pas des élus ne sont pas légitimes pour voter des lois au nom du peuple malien. Les seules personnalités habilitées à la faire sont celles à qui les populations ont porté leur confiance. « Seuls  les députés élus au nom du peuple peuvent se saisir du dossier des sanctions contre le Mali et du vote d’une loi d’amnistie en faveur des acteurs des évènements du 18 août 2020 », a précisé la porte-parole des députés. Selon elle, le non-rétablissement de l’Assemblée nationale a des conséquences graves sur le Mali, car, indique Chato, ce pays  ne sera plus représenté dans les instances régionales, sous régionales et mondiales sans une Assemblée nationale légitime et légale.

Ainsi pour obtenir ce rétablissement, ces ex-députés disent être prêts à  engager des actions judiciaires au niveau national, sous régionale et mondiale . « Nous, députés de la 6e législature, décidons de tout mettre en œuvre y compris par judiciaire nationale, sous régionale et internationale au cas échéance », ont annoncé les conférenciers.

La libération de Moussa Timbiné et des autres officiels exigés

Solidaires  avec leur président, Moussa Timbiné, les députés de la 6e législature ont demandé la libération immédiate de ce dernier et de tous les officiels détenus à Kati. « Nous exigeons la libération sans délai du président de l’Assemblée nationale, honorable Moussa Timbiné, du Premier ministre, Dr Boubou Cissé et de tous les détenus », a laissé entendre Chato.

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Continuez à rêver. Non seulement ce parlement de dépités mal élus et analphabètes ne sera pas rétabli mais aussi vous ne ne reviendrez plus à la Badalabougou. Vous n’êtes pas les seuls maliens dignes d’êtres députés. Je propose des critères strictes excluant tout candidat n’ayant pas un niveau intellectuel élevé, car comment légiférer si on ne sait même pas lire?

  2. Nous disons et rappelons la vérité fait mal fait souffrir agonise tourmente torture les malhonnêtes

    Les met en colère échauffe leurs biles les irrite les horrifie les agace les exaspère

    Et les met hors d’eux les rend incontrôlés les rend maboules les rend fous les rend barjos les rend cinoques les rend cinglés les rend toqués les rend branquignoles les rend brindezingues les rend détraqués les rend timbrés les rend cerveaux fêlés les rend cerveaux embrouillés

    Mais apaise calme tranquillise rassure soulage réconforte les honnêtes et les rend heureux les remplit de joie les rend sereins imperturbables

    1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    Tout le monde sait avec un brin d’honnêteté mêmes les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes partisanes racistes mêmes les Cheval de Troie et les collabos des ennemis de leur Mali et mêmes les CEDAO ou les Corvéables les Esclaves et Domestiques de l’Afrique de l’Ouest de leurs maitres et seigneurs leurs soi-disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs les Autres et Organisations

    *Que les malins et malines lettrés mutants et mutantes maliens et maliennes à l’instar de leurs homologues africains ne voient point leurs pays comme des étendues de terre avec ses richesses habitées par des humains qu’il faut mettre en valeur par soi-même

    Mais plus tôt comme des « Pays-Gâteaux succulents savoureux qui donnent de l’embonpoint » uniquement réservés à eux à leurs familles

    *Ainsi les malins et malines anciens et anciennes lettrés mutants et mutantes députés de l’ancienne mouvance présidentielle Coronavirus-élus Corona-corrompus Corona-corrupteurs des Faméliques électeurs et électrices Corona-ennemis de leur Mali et Corona-Collabos des ennemis de leur Mali

    Et agenouillés courbés esclaves gueux lazzarones mendiants obligés sans-dents soumis aux dictas de leurs maitres et seigneurs les soi-disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs les Autres et Organisations

    S’en foutent se contrefichent se contrebalancent s’en branlent du Bien-être de tous les maliens et maliennes

    *La preuve ils étaient aux anges au 7ème ciel au nirvana quand la Constitution avait été bafouée déchirée mâchonnée crachée piétinée Pour les Maintenir alors que leur mandat était expiré depuis fort longtemps

    *Il revient donc aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    DE LES METTRE HORS D’ÉTAT DE NUIRE SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME s’ils persistent dans leur haine contre leur Mali

    En exigeant leur reconduction alors qu’ils sont les principaux responsables de la déliquescence de leur Mali

    POUR N’AVOIR PAS JOUÉ LEUR RÔLE PRINCIPAL DE CONTRE-POUVOIR

    *Aux fins que plus jamais et au grand jamais de tels acabits de telles caillasses de telles espèces de tels grisbis de tels pépètes de telles races de tels spécimens de tels taxons

    DE DÉPUTÉS NE SOIENT DANS LE MALI DE MAINTENANT ET DE DEMAIN

    *Nous sommes dans une compétition mondiale économico-politico-militaro-religieuse-raciale où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme pour faire mal pour détruire asservir soumettre déposséder l’Autre

    Et où il n’y a pas de place pour les cloches les gueux les lazzarones les mendiants les courbés les penchés les rampants les quémandeurs les esclaves les sans-dents les soumis les bêtes les complexés les couards les cupides les fainéants les farfelus les idiots les insouciants les laxistes les médiocres les naïfs les peureux les paresseux les pleurnichards les rêveurs les sentimentaux les sybarites les tarés

  3. Allez y à la CPI mais respecter le peuple qui vous a élu. Quelle était la position de ces députés lors qu’une partie du peuple criait famine, sa désolation et que les militaires étaient exterminés sur le front? quel député a pris le risque d’aller, au nom du peuple, chercher à en savoir plus?
    Mme, certes vous perdez votre poste au sein du parlement panafricain et au sein de la CEDEAO, profitez en pour aider votre communauté à Bourem. Le temps que l’orage passe

  4. ça fait vraiment rire quoi !!
    De quoi je me mêle? Ces ex députés luttent pour eux-même ou pour le Mali?
    C’est de la rigolade ça!!

Répondre à Touré A. Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here