Pour une sortie de crise post- électorale : 9 Milliards 400 Millions FCFA à repartir entre 47 candidats victimes de Manassa

9

Des voix s’élèvent pour la dissolution de l’Assemblée Nationale avec comme argument le trucage des résultats des dernières législatives par la Cour Constitutionnelle. Un acte qui a offusqué l’opinion nationale qui, majoritairement a rejeté ces résultats. Des démarches sont déjà en cours pour une éventuelle sortie de crise.

La nouvelle Assemblée Nationale est- elle morte née ? En fonction des multiples plaintes en vue de sa dissolution. On peut bien le dire à cause de la mascarade orchestrée par la présidente de la Cour Constitutionnelle Manassa Danioko. Face à cette demande pressante, une médiation entamée au sommet de l’Etat fait son chemin. Les sources proches de la médiation nous révèlent que les candidats aux législatives victimes de la triche de la Cour Constitutionnelle ont été approché par le chef de l’Etat pour demander de renoncer à toute action allant dans le sens d’une demande de dissolution de la représentation nationale. En contrepartie, les lésés des dernières législatives seront dédommagés à hauteur de 200 millions de francs CFA chacun. Ce qui fait un montant total de 9 milliards 400 millions de francs CFA. Et les candidats victimes concernés qui sont au nombre de 47 viennent des circonscriptions électorales victimes : Commune I, V, VI, Kati, Bougouni, Sikasso, Mopti et Yanfolila.

Cette proposition de sortie de crise pourrait-elle sauver l’assemblée nationale ? Le reste des démarches nous le prouvera.

Oumar Baba TRAORE

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Et pourtant le Mali est sensé ne pas avoir de l’argent, mais cela est vrai le Mali est truffé d’argent dont on ne sait comment l’utiliser

  2. Il faut juste passer au recomptage des voix et restituer la vérité. L’argent ne servira pas dans ce cas lorsque vous avez à faire à des patriotes convaincus. Un point, c’est tout.

  3. Si ces 47 candidats frustrés acceptent l’argent facile cela voudrait dire qu’ il ne peuvent plus être députés. Mais le ridicule ne tue pas dans notre pays.

    • Que diras-tu de Boua le ventru IBK qui donne de l’argent facile aux 47 Deputes? Cet argent n’est meme pas son argent? Est-ce que Boua le ventru le grand corrupteur merite d’etre President de la Republique? Dotan soyons serieux car ainsi avec Boua le ventru IBK nous allons vers la fin du Mali

  4. Mr le journaliste, il est temps de cesser la bassesse dans ce pays. On ne pet pas tout regler avec l’argent. Il faut soit enlever les deputes repeches par cour constitutionnelle et mettre ceux elus a leurs place ou dissoudre l’assemblee et refaire les elections. Dans les deux cas il faut envoyer la vieille tricheuse Mamansa en retraite anticipee

  5. Manarov
    Monsieur le faux et incompetent journaliste vous devez respectez le peuple Malien. Les élèves ‘étudient pas, les enseignants ne sont pas payés et vous acceptez qu’un montant de 9 milliards soit partagé pour raison de vol des votes des citoyens. Vous insultez tous les électeurs du Mali.

  6. “…Les sources proches de la médiation nous révèlent que les candidats aux législatives victimes de la triche de la Cour Constitutionnelle ont été approché par le chef de l’Etat pour demander de renoncer à toute action allant dans le sens d’une demande de dissolution de la représentation nationale. En contrepartie, les lésés des dernières législatives seront dédommagés à hauteur de 200 millions de francs CFA chacun. Ce qui fait un montant total de 9 milliards 400 millions de francs CFA….”
    ET LES ELECTEURS Mr OUMAR BABA TRAORE? COMMENT PEUT-ON “NEGGOCIER” LES VOTES DES ELECTEURS? QUELLE DEMOCRATIE PERVERSE NOUS AVONS LA!
    QUELLE PRESSE NOUS AVONS LA? AU LIEU DE DENONCER UNE FLETRISSURE DE LA SORTE, CE SEMBLANT DE JOURNALISTE NE PENSE QU’A SON “TAGNINI”

Répondre à Noumoudè Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here