Présentation de vœux de Soumaila Cissé à l’Urd : «L’année 2015 a été véritablement riche en événements honteux».

84
Soumaila Cissé
Soumaïla Cissé, president file de l'opposition

A l’occasion de la présentation de ses vœux à son parti, URD, le Chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, a évoqué essentiellement les questions électorales et la gestion des affaires publiques au Mali. C’était le jeudi 7 janvier 2016, au siège de son parti.

Dans son intervention, le président de l’URD a présenté à ses militants ses vœux  de Santé, de Bonheur, de Réussite, de rayonnement, de renforcement de la cohésion et de la solidarité. Avant de souhaiter au Mali que la nouvelle année soit  une année de réconciliation, de paix et de développement.

Par la même occasion, il a souhaité que les évènements douloureux et honteux qui ont émaillé le pays durant 2015 appartiennent au passé. Car, rappellera-t-il,   les généreuses promesses faites pompeusement hier n’ont nullement été concrétisées. L’année 2014 a été déclarée par le Président de la République «année de lutte contre la corruption». Contre toute attente, la corruption et la concussion se sont installées, ainsi que le népotisme, le clientélisme et le favoritisme. La gabegie financière et le gaspillage des ressources sont devenus la règle en toute impunité. En 2015, les problèmes et crises touchant le cœur du pouvoir se sont accumulés si bien que le moral des populations, l’esprit politique et la crédibilité internationale de nos institutions sont atteints. L’insécurité généralisée et grandissante affectent dangereusement la paix et la quiétude sociales. Les attaques terroristes et djihadistes touchent, en plus du Nord, le Centre et le Sud du pays, plongeant du coup les populations dans une situation de panique et de désespoir. Au même moment, le processus de  mise en œuvre de l’Accord de paix piétine de manière incompréhensible, s’inquiète Cissé. A cela s’ajoutent, poursuivra-t-, des opérations de démolition spectaculaire en plein hivernage, la gestion calamiteuse des logements sociaux,  en passant par la crise qui secoue le football malien et les grèves observées par les banquiers et le syndicat des travailleurs de l’Ortm. «L’année 2015 a été véritablement riche en événements douloureux et honteux. La cacophonie autour de la communication gouvernementale sur l’Etat d’urgence a finalement été le cadeau désastreux de fin d’année offert aux Maliens pour boucler une année noire. Bref ! Le pays est malade, malade de sa gouvernance, toute chose qui plonge notre économie dans une dangereuse léthargie», précisera-t-il.

Face au nouveau mode opératoire des groupes djihadistes et terroristes, «Soumi Champion» recommande à la communauté internationale d’accélérer le processus de cantonnement et de désarmement des groupes armés du Nord et l’exhorte à poursuivre ses efforts de sécurisation et de stabilisation du Mali aux côtés de nos forces armées et de sécurité.

Il a invité les autorités maliennes à équiper adéquatement nos forces de sécurité et de défense.

L’appel à la mobilisation des militants pour aider le pays

Dans ces conditions  difficiles   pour notre nation, le Président de l’URD  demande à

ses militants de redoubler d’efforts et de faire face aux nombreux défis. «Nous avons choisi d’aller à l’opposition, et cette position exige de nous, responsables comme militants de base, une union et une cohésion plus fortes, un engagement constant et sans calcul, une meilleure organisation», précisera-t-il.

S’agissant du parti, il soulignera sa bonne santé. «Nous comptons actuellement 2 200 conseillers communaux, 141 maires, 15 conseillers nationaux, 14 présidents de conseil de cercle et 17 Députés», indiquera Cissé. Fort de ces résultats encourageants, le président Cissé dira que c’est le moment plus que jamais d’affirmer leur cohésion, de rester unis et solidaires afin d’atteindre leurs objectifs.

Oumar KONATE

PARTAGER

84 COMMENTAIRES

  1. «L’année 2015 a été véritablement riche en événements honteux».
    Ces propos montrent vraiment que cet homme est un malhonnête.
    Si tout était noir comme il le dit,nous n’en serions pas là.
    Au contraire,le Mali des avancées notables dans plusieurs domaines cette année avec le président IBK.

  2. Notre pays est en ce moment résolument engagé sur le voie de la paix avec les accords d’Alger obtenus par le président IBK au prix de mille sacrifices.
    Mais cette quête ne sera pas du tout facile si nous avons des personnes comme ce Soumi qui sont prêtes à payer des rebelles pour perpétrer des attaques dans la capitale.
    Alors,qu’il se revoie d’abord lui même avant de vouloir mettre en doute ce que le président IBK a accompli à la tête de ce pays.

  3. C’est vraiment triste que dans notre pays nous ayons des hommes politiques de l’opposition aussi malhonnêtes que Soumi et sa bande.
    Vous ne foutez rien pour votre pays et c’est vous qui êtes toujours prêts à saboter les sacrifices des autres.
    Vraiment dommage pour mon pays…

  4. Seuls les imbé.ciles dans ce pays refusent de voir et reconnaitre ce que le président IBK fait pour sortir notre pays de l’état de chaos dans lequel il l’a trouvé.
    Mais rien ne m’étonne de ce vaurien de Soumaïla qui n’a jamais rien fait pour notre pays,car un homme comme lui ne peut rien apprécier à sa juste valeur.

  5. Monsieur Soumaila Cissé a dit que rien n’a été positif en cette année 2015 et il a même fait une bonne énumération.
    Mais pourquoi a t il oublié de souligner son statut de chef de l’opposition que le président lui donné comme cadeau de Noël?
    Et aussi avec tout l’argent qui va avec?
    Vraiment ingrat et malhonnête…

  6. La bonne foi voudrait que même si on n’aime pas une personne,qu’on soit au moins capable de reconnaitre ses mérites.
    Mais ce Soumi et ses de suiveurs de l’URD sont tellement de mauvaise foi qu’il ont du mal à dire que le président IBK à fait une bonne année 2015.
    Mais le peuple malien qui est le véritable juge sait ce le président fait pour lui et c’est l’essentiel.
    Merci président et vive le Mali.

  7. Le président IBK a fait un bilan positif en cette année 2015 et ce dans tous les domaines.
    Sur le plan sécuritaire,il a pu instaurer le calme avec la signature de l’accord de paix.
    Il a aussi pris des mesures pour équiper notre armée pour lui permettre de mener à bien sa mission de sécurisation de la population.
    Merci président….

  8. Je pense que tout n’est pas encore perdu car le président de la république est un homme de vision et il sait ce que le peuple attends de lui. Nous devons donc le soutenir en cette nouvelle année et je pense que nous ne serions pas déçu car malgré la crise qu’a connu le pays avant son accession au pouvoir et à laquelle des solutions sont en train d’être trouvées; il y a eu quelques avancées dans plusieurs domaines et ce la va se poursuivre.

  9. « Nous avons l’ambition d’offrir de l’emploi aux jeunes » dixit le président IBK lors de la célébration de la journée nationale de l’industrie.
    En plus des 14 116 emplois du 1er janvier au 31 juillet 2015, 71 652 emplois durables ont été générés par les activités économiques sur l’étendue du territoire national, soit 36% de la promesse du Président de la République. Et du 1er juillet au 30 septembre 2015; 5795 emplois dont 3684 sont des contrats à durée déterminée et 2111 à durée indéterminée.
    Ces chiffres démontrent que la volonté est là il faut donc y aller.

  10. Je félicite le président pour ses actions en faveur du bien-être de la population et de la jeunesse en particulier. Je souhaite de tout mon cœur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci aux présidents de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ces actions.

  11. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  12. La volonté du président de créer 200.000 emplois durables pour les jeunes n’est pas du tout veine car des avancées sont déjà remarquées avec l’atteinte en deux ans de gestion de 35% de ce chiffre.
    Nous devons donc l’accompagner dans ses actions et apporter notre soutien dans le cadre de ce programme bénéfique pour tout un chacun de nous.

  13. Je constate qu’il y de moins en moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe.

  14. Ces attaques sont vraiment regrettables mais je pense qu’avec ce nouveau type de guerre que ces terroristes mènent contre les nations du monde aujourd’hui nul n’y est suffisamment préparé.
    Même les grandes puissances de notre monde en font leurs frais; c’est pourquoi nous devons être solidaires de nos gouvernants et leur apporter les informations pour contribuer à ramener la stabilité et la quiétude gage d’un développement assuré.

  15. Pour ma part, je pense que le président jusque là, en deux années de gestion, a fait un gros boulot même si seul semble être peu au vue des attentes. Cependant, plusieurs défis l’attendent notamment la paix et la réconciliation nationale. Mais, je pense que cela ne saurait arriver sans l’implication de tous car ces défis sont les nôtres et non le président seul.

  16. Pour ma part, le président IBK a hérité d’un pays presqu’à l’agonie. Mais grâce à sa détermination et son amour pour la mère patrie, il a su redonné vie à ce pays. Partant de là, je souhaiterais que nous peuple du Malien, encourageons le président a redoublé d’effort afin de sortir le pays dans sa situation actuelle.

  17. Moi, je pense que l’arrivée du président IBK au pouvoir a été très important pour notre pays car il vivait une crise qui l’a plongé dans le gouffre. Mais grâce à son dynamisme et son dévouement a relevé le pays, il a donné de l’espoir au peuple avec la signature d’un accord de paix. Certes, cet accord peine a rentré dans sa phase de mise en oeuvre, mais force est de reconnaître qu’il est un moyen de restaurer la paix et la réconciliation nationale.

  18. C’est sans appel, je peux dire qu’en deux ans de gestions, le président a su remettre le pays sur les rails sachant bien qu’il a hérité d’un pays à l’agonie. Mais, beaucoup reste à faire et je pense qu’il arrivera avec le soutien de tous.

  19. Contrairement à d’autres opinions avancées concernant le bilan de l’année 2015 du président, je pense qu’il est satisfaisant. Certes, beaucoup d’efforts ont été consenti pour le retour de la paix et de la sécurité, mais de nombreux défis nous attendent notamment l’application intégrale de l’accord d’Alger. Et, j’ai foi car les parties signataires ont toujours montré leur bonne volonté pour son application.
    QUE 2016 SOIT POUR NOTRE PAYS, L’ANNEE DU RETOUR DE LA PAIX DEFINITIVE ! ❗

  20. Pour ma part, je pense que l’année dernière a été l’année de grands défis notamment l’adoption d’un accord de paix, la relance économique et la sécurité des biens et des personnes. Concernant ces défis, le président a su tirer son épingle du jeu. Pour cela, nous en sommes fiers et nous lui souhaitons bon vent pour la nouvelle année.

  21. Je pense que la population doit comprendre une chose,c’est que nous revenons d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le pays. Donc, les choses peuvent pas aller comme sur des roulettes. Il faut confiance à IBK et son gouvernement et je pense qu’ils ont besoin de nos soutiens pour sortir le pays dans sa léthargie.

  22. Concernant l’équipement de nos forces de défense et de sécurité, je pense que les différents partenariats de sécurité signés par l’Etat et les USA sont des preuves de ce engouement. En plus, il a promis lors de sa tournée à Ségou de doter l’armée d’un hélico. Chose qu’il a réalisée. Donc, faisons confiance au président.

  23. Je pense que pour la question sécuritaire, le président a été toujours soucieux de la sécurité des personnes et de leurs biens. Et à cela, il a promis d’équiper les forces armées. Il a déjà fait parlé son cœur en leur donnant un hélico. En plus, l’adoption de la loi de programmation militaire en est une preuve de cette volonté à doter nos forces de moyens efficaces contre le terrorisme.

  24. Pour ma part, je pense que le défi de la paix et de la réconciliation nationale n’est pas la seule affaire du président de la république. A quoi serviraient les efforts du président en faveur de la paix et la réconciliation si nous populations sommes pas préparées à celles-ci ? Donc à mon avis, ce challenge est l’affaire de tous.

  25. Ces opposants doivent changer positivement pour le bien être du peuple malien. IBK a fait des reformes pour lutter contre la corruption et la construction de centre féminin, des usines agricoles et l’électrification de villages. Je pense que tout ceci doit être dits mais au lieu de cela ils se mettent à raconter des imbécillités à qui veut l’entendre.

  26. C’est cette même opposition qui injurie le président à toutes les occasions
    IBK est pragmatique, il fait du tic au tac et passe à autre chose car les chantiers sont vastes alors de quoi à s’emmerder avec des petits messieurs

  27. IBK est à saluer et féliciter pour ses efforts pour la paix et la construction des infrastructures offertes aux différentes localités de la région Ségovienne. C’est un bâtisseur dont nous avons besoin ici au Mali

  28. Rien ne doit nous surprendre de ces opposants malveillants. Ils sont à la base tous les problèmes de ce pays. Dites nous comment le pays est mal gouverné malgré les reformes de part et d’autres que vous voulez encore. C’est de la mauvaise foi. Ce pays avancera sans vous d’ailleurs qu’est ce que vous pourrez apporter à ce pays

  29. Il n’y a pas d’opposants au Mali seulement des assoiffés qui agissent à leur intérêt personnel non au nom du personnel. Les cas Soumi et Tiébilé sont finis pour IBK, il pense au développement du pays plutôt qu’à un homme qui n’en vaut pas la peine

  30. Le gouvernement Malien fait tout pour le bonheur des Maliens, malgré tout cela certains comme Soumaila et ses compagnons cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK, quelle honte dans ce ridicule costume de chef de file de l’opposition

  31. Une opposition qui cherche coûte que coûte à mettre des bâtons dans les roues du pouvoir. Ils voient le mal partout et n’ont jamais tenté d’apporter de bonnes initiatives, des propositions de gestions adéquates. Quoi pensez d’elle réelle

  32. Ces journalistes manquent d’informations ou du moins refusent d’apprécier le travail du président. Il y a d’énormes choses qui ont été faites pour ce pays en matière d’économie, politique, d’infrastructures. Le pays est en chantier effectivement comme il l’avait promi

  33. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose, prouvent une fois qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.
    Merci président.

  34. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes qui est à 81 463 pour 2015 sur les 200.000 promis

  35. Le Mali est à nous tous, et non à Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement. De ce fait, il est normal que nous unissions nos forces pour la sauvegarde de notre pays. Certes, nos dirigeants jouent leurs rôle, mais à nous aussi de contribuer à la reconstruction de notre pays.

  36. Le Bateau Mali peut beau tanguer mais ne chavira jamais, le président IBK et son gouvernement sont à pied d’œuvre. Ayons juste le courage de se patienter et attendre la fin du quinquennat d’IBK enfin de le juger.

  37. Le régime IBK a trouvé le pays dans cette période difficile, comme nous ne le savons tous. Par contre, la situation de notre pays ne peut uniquement être considérée comme leurs fautes même s’ils ont aussi commis des failles.

  38. Soyons reconnaissant envers nos dirigeants, quoi qu’il en soit ils ont aussi travaillé. Nous ne pouvons pas dire le contraire, s’ils avaient croisés les mains. Peut-être que la situation de notre pays allait s’empiré plus d’avantage.

  39. Je ne suis loin d’être du même avis que ceux qui disent que le régime actuel est la cause de ce qu’il arrive à ce pays. C’est vrai que le Mali a traversé des moments difficile ces derniers temps. Mais est ce que nous pouvons dire que c’est le régime IBK qui est la base de tout ce qui arrive au Mali aujourd’hui ?

  40. Si l’opposition et majorité se donne la main pour soutenir le régime actuel, le pays pourra progresser facilement. En tout cas si nous voyons que le chef de l’Etat a mis l’accent sur la croissance de l’économie, peut être que de ce côté, il y’a eu une réussite. De toutes les façons, le Fond Monétaire Internationale ne présenterait pas des félicitations fictives.

  41. Soumaila vous êtes aussi un fils de ce pays, montrez votre patriotisme en contribuant au développement de ce pays et non en critiquant. Nous savons tous que le Mali va bien, seulement que le coup d’Etat du 22 mars nous a mis dans un contexte embrassant.

  42. Comme le dit cet adage Bamabara, chaque chose à son temps, on ne peut pas forcer le destin. Pour des précisions, je dirais juste que nos dirigeants ont fournis des efforts, mais le moment que nous attendons tous n’est pas encore venu. En tant que chef de fil de l’opposition, je rappelle que vous aussi Soumaila vous avez un rôle à jouer dans la reconstruction de notre pays.

  43. C’est vrai que beaucoup de personne ont qualifié le bilan de l’année dernière comme négatif. Quand même nous devons comprendre que nos gouvernants ont aussi mouillés le maillot d’une part. Quand même tout ce que je sais ce qu’on ne peut pas prétendre être le président de la République et en même tant être contre son propre pays.

  44. Je suis conscient que cette année précédente a été à la fois réussie mais aussi difficile. En tout état de cause, nous ne pouvons dire que le bilan de cette année été négatif. Car quoi qu’il en soit, il y’a eu aussi des actions bénéfiques pour notre pays.

  45. N’aidez pas votre IBK en perte de vitesse hein, restez là à critiquer inutilement Soumi parce qu’il joue parfaitement son role. IBK est le pire des président dans ce monde. Sans programme, sans vision, sans orientation pour le Mali, il n’est que pauvre dans la tète. Que des voyages inutiles et complètements insensés depuis qu’il est président.
    Alors si l’aider consiste pour vous d’insulter celui qui critique sa médiocrité, vous avez tiré en l’air.

    Vive Soumi le seul et véritable Champion.

  46. N'aidez pas votre IBK en perte de vitesse hein, restez là à critiquer inutilement Soumi parce qu'il joue parfaitement son role. IBK est le pire des président dans ce monde. Sans programme, sans vision, sans orientation pour le Mali, il n'est que pauvre dans la tète. Que des voyages inutiles et complètements insensés depuis qu'il est président.
    Alors si l'aider consiste pour vous d'insulter celui qui critique sa médiocrité, vous avez tiré en l'air.

    Vive Soumi le seul et véritable Champion.

  47. Soumaila Cissé ne fait que mentir, car il ne fait que raconter des bobards sur IBK et son gouvernement. Il faut que Soumaila Cissé et son parti arrête de faire des reproches inutiles, ha !!!!!!!!!!!!! Quel honte de la part de Soumaila Cissé.

  48. Mais tout compte fait le MALI d’IBK reste toujours soudée. Le président IBK voulait que le Mali retrouve toujours la paix et la tranquillité, mais certains ignorants veulent rendre la situation plus difficile.

  49. Vraiment l’URD commence a tapé sur nos nerfs par des bobards qui sortent de leurs bouches, par des mensonges qui sortent de leurs bouches, vraiment Soumaila est un véritable traitre qui est contre le bonheur des Maliens.

  50. Le gouvernement Malien fait tout pour le bonheur des Maliens, malgré tout cela certains comme Soumaila et ses compagnons cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK.

  51. Je pense que nous ne devons pas faire attention à l’opposition, ses propos sont pour encore déstabiliser le pays.
    Nous avons vu que pendant 2015 à chaque fois que le pays essaye de se relever, un opposant se met en son tenu de critique contre les bons œuvres de notre gouvernement.
    Les maliens ne doivent pas se donner à des critiques pour oublier l’essentiel qui est de supporter l’avancement du pays.

  52. Je ne comprends pas nos politiciens et leurs façons de critiques facile envers la gouvernance, au lieu de parler ainsi le président de l’urd doit nous rassurer au moins qu’une seule de ses propositions ont été mise en pratique pendant 2015 entend que président du bureau de l’opposition.

  53. Au lieu que Soumaila nous fasse le bilan de 2015 sur la gestion du président de la république, que nous donne-t-il comme bilan sur sa propre gestion entend que député de Niafunké ?

  54. Si l’urd se souci vraiment de ce pays il doit se mettre au travail avec le gouvernement et laisser de côté les différent critiques et empêchements.

  55. L’opposition doit en cette année contribuer au développement de ce pays comme il se doit, nous n’attendons pas des grandes réalisations de leurs parts, mais de leurs respect et accompagnement envers les actes du gouvernement, le Mali a besoin de nous tous et nous devons unir nos force pour répondre à son appel.

  56. 2015 n’a nullement été une année de déception, nous avons assisté à beaucoup des belles réalisations de la part de notre gouvernement.

  57. L’Urd continue et continuera, selon son président, à dénoncer avec force le pilotage à vue sans cap.

    L’urd à mon avis doit changer de stratégie et de contribuer au présent du pays au lieu de faire du pays une idée de discussions qui n’amèneront nulle part.

  58. Moi je ne supporte pas les critiques et autres de nos politiciens, nous sommes ensemble le Mali et c’est à nous de faire ce pays ensemble, qu’aucun malien ne donne pas importance aux critiques de nos politiciens.
    Vive le Mali.

  59. Au lieu que soumaïla s’affiche pour parler mal de 2015 pourquoi ne pas qu’il nous dit de ce qu’il a fait de ce 2015 de son côté pour le Mali ?

  60. Selon l’opposition 2015 était une année de déception, nous avons tous participer en cette déception en ce que je sache.
    Le Mali n’est pas en des problèmes, nos politiciens sont souvent pires que les rebelles.

  61. Malheur aux oppsants opportunistes comme le fameux chef de file de l'opposition politique et le pauvre président du parti Parena. En toute franchise, je suis convaincue que l'année écoulée a été bonne pour la gestion des deniers publics.

  62. Le Bateau Mali peut beau tanguer mais ne chavira jamais, le président IBK et son gouvernement sont à pied d’œuvre. Ayons juste le courage de se patienter et attendre la fin du quinquennat d’IBK enfin de le juger.

  63. Les détracteurs essayent à tout prix de profiter de la situation en inversant la vérité des faits. Les opposants malveillants tentent de créer polémique au tour de cet affaire de sécurité. Ils racontent toute sorte de baliverne autour cela dans le seul but de porter atteinte au régime en place.

  64. Oui IBK a gagné son pari d’une manière général. Malgré, qu’il ait hérité d’un pays qui persiste depuis fort longtemps dans une crise multidimensionnelle, il n’était très évident qu’IBK en résulte, ainsi. Sa gouvernance est salutaire car il est actif dans plusieurs domaines.

  65. Je pense même qu’il est préférable de dissoudre ce poste de chef de file de l’opposition politique. Soumaïla Cisé, étant aux prémices de ses fonctions, ne donne aucune image pouvant susciter de l’espoir d’une démocratie conservatrice et créatrice chez les maliens. Depuis sa première apparition devant la presse à la maison de la presse, le 30 juillet 2015, n’a rien dit de concret et vrai. Et encore à l’occasion de sa présentation de vœux de nouvelle année 2016.

  66. Soumaïla Cissé doit avoir honte de nous parler d’impunité. Il a fait suffisamment de mal à la population malienne, détournement de fond, enrichissement illicite, magouille et plusieurs coups bas. Soumaïla Cissé doit répondre de tous ses actes devant la justice malienne.

  67. C’est vraiment déplorable pour ce pays de ne pas avoir de vrais opposant. Mais seulement des bavards, des nouveau-nés qui pleurent sans cause et sans but. C’est-à-dire qu’ils critiquent sans fondements, précisions et propositions profitables à la nation.

  68. Je pense que le nécessiteux chef de file de l’opposition politique doit prendre une retraite anticipée de sa carrière politique. Il n’a aucun talent dans ce phénomène. Son seule ambition est de se faire de l’argent au détriment du peuple. Il ne se soucie de rien pour cette nation. On n’a pas besoin d’un politicien de son genre. 💡 💡 😛 😛 😛

  69. Je demande à l’opposition malienne en particulier à Soumaïla Cissé et petit monsieur un peu de respect pour les maliens, l’opposition pas forcement de la banalité. L’opposition se fout de la population malienne, elle nous prend pour qui, parce qu’à chaque fois, c’est eux qui viennent nous raconte du n’importe quoi.

  70. En pis d’être un truand de deniers publiques, Soumaïla Cissé est un opposant incapable et malhonnête. Le truand qui dépense plus de 9 milliards de FCFA à une seule campagne. Et une fois gagner la course au pouvoir, la première des choses est de récupérer la somme investi pendant les campagnes. Les maliens se sont rendus compte de cela. Voilà pourquoi depuis 2002 jusqu’à aujourd’hui, il est toujours parmi les candidats majoritaires mais n’a jamais été retenu et ne le sera jamais non plus. 💡 💡 😆 😆

  71. L’opposition en tant qu’organe actif pour le bon fonctionnement du pays, quel a été leurs participations vis-à-vis de la crise multidimensionnelle. Soumaïla Cissé en tant chef de file de l’opposition n’a fait aucun geste remarquable digne de son statut d’opposition politique. L’opposition devient un problème dans le développement du pays, hors il doit être tout à fait le contraire.

  72. En pis d’être un truand de deniers publiques, Soumaïla Cissé est un opposant incapable et malhonnête. Le truand qui dépense plus de 9 milliards de FCFA à une seule campagne. Et une fois gagner la course au pouvoir, la première des choses est de récupérer la somme investi pendant les campagnes. Les maliens se sont rendus compte de cela. Voilà pourquoi depuis 2002 jusqu’à aujourd’hui, il est toujours parmi les candidats majoritaires mais n’a jamais été retenu et ne le sera jamais non plus.

  73. Selon ces informations, Soumaïla Cissé aurait laissé à son successeur, l’ancien Premier ministre sénégalais, Cheick Hadjibou Soumaré, un gros passif né un financement fictif de forages au Sénégal avec l‘argent de l’Agence française de Développement (AFD). Si la situation n’est pas élucidée sur le montant de 5 milliards de FCFA accordé par l’Agence française de Développement, l’UEMOA risque de perdre l’appui de ce partenaire important. Selon un confrère sénégalais, le successeur du Malien Soumaïla Cissé, va « devoir rapidement trouver des justificatifs à des travaux hydrauliques prétendument financés au Sénégal ou alors rembourser au plus vite l’Agence française de Développement d’au moins 5 milliards de FCFA ». Selon Le Quotidien du Sénégal, l’UEMOA a des difficultés à justifier ces dépenses : « Selon des informations recueillies auprès des personnes proches de la Coopération française, l’AFD a noté que le montant que l’UEMOA a déclaré avoir consacré à l’hydraulique était plus important que celui inscrit au budget de l’institution. De plus pour les travaux des forages déclarés avoir été accomplis au Sénégal, des enquêtes opérées par les agents de l’AFD sur le terrain dans ce pays, ont mis à jour certains trous qui n’avaient aucune goutte d’eau, quand on pouvait voir des travaux ». Pour ces agents, il n’y a pas de justificatif valable pour le montant décaissé, selon le confrère. 👿 👿 👿 👿 👿

  74. L’opposition, qui était malade, tend maintenant vers sa disparition. Soumaïla Cissé ne fait et ne fera que décevoir cette structure avec ses réactions bidonnes. Sinon pourquoi critiquer le président de la république pour sa gestion de l’année 2015. Même s’il le dit dans cet article nous savons tous que ladite année a été un espoir pour les maliens avec la relance de l’économie et la signature d’un accord de paix.

  75. La lutte acharnée contre la corruption a pris du sens sous le régime d’IBK. Pour sa lutte contre la corruption IBK a mise en place un contrôle physique des agents des agents publics et cela aboutir à la découverte et la suppression de plusieurs postes fictif au sein des administrations.

  76. 8) 8) 8) 8) 8) 8) Cet accord du 20 juin à un jeu plus qu’important, surtout si elle est appliqué comme il se doit, car le Mali est en train d’écrire l’une des pages importantes de son histoire. L’accord de paix du processus d’Alger est vraiment très salutaire pour notre pays, le Mali ne pourrait en trouver mieux, le plus important reste maintenant la mise en œuvre effectif de cet accord de paix. 8) 8) 8)

  77. De ma grande sagesse et expérience, je pense que la politique de gouvernance mise en place par IBK est la meilleure solution. D’autant plus qu’elle porte déjà ses fruits. Il a besoin que du soutien du peuple pour faire augmenter la tendance. Les détracteurs racontent toujours des sottises dans le but est purement et simplement de souiller la crédibilité du régime au pouvoir.

  78. L’institution du poste de chef de file de l’opposition politique avait suscité un espoir de consolidation de notre démocratie. A notre grande surprise, son locateur, qui avait été décrié par la population de son silence face aux multiples problèmes que traverse notre pays, voulant manifester sa présence, a montré sa balourdise. Il ne sait plus fouiller dans quelle poubelle. Bonne et heureuse année 2016 à tous.

  79. Le travail dont le président IBK est en train d’accomplit est très salutaire et il n’est pas aussi évident qu’il arrive a accompli tout cela. Vue la crise multidimensionnelle et existentielle dont travers le pays IBK arrive par plusieurs efforts et sacrifie à relever le défi. On ne doit pas le critiquer le régime au pouvoir mais plutôt mais plutôt le soutenir.

  80. Depuis que la presse a critiqué le pauvre chef de file de l’opposition politique de ne faire état d’un nouveau-né qui ne peut pas encore parler, le Monsieur ne sait plus quoi dire. Sinon je ne sais de quoi il se base pour dire que l’année 2015 a été une année véritablement riche ne évènements honteux.

  81. Soumaïla Cissé est un opposant malhonnête. Au lieu qu’il se met à critiquer de la sorte, il est temps qu’il s’acquitte de son obligation vis-à-vis du peuple en tant que chef de file de l’opposition politique. Il n’est plus un simple député, si je peux me permettre de le dire.

  82. Une démocratie reste une démocratie. Sinon une personne qui déjà fait perdre une grande somme à l’Etat et dont l’une de ses gouvernances de grands services s’est débouchée sur la faillite d’une structure beaucoup rentable pour notre Etat, la CMDT, se permet aujourd’hui de parler d’avènement véritablement honteux de la gestion d’IBK. C’est bien ce qu’il fait en tant que chef de file de l’opposition politique mais je l’invite d’abord à jouer pleinement son rôle pour que ce pays tourne cette page brouillonne.

  83. Merci Excellence pour cette brillante intervention synonyme pour nous d'un attachement sans faille aux intérêts des maliens partout ou ils se trouvent. Vous avez fait une analyse parfaite de la situation chaotique que traverse notre pays sous l'égide de cette microbe nommée : IBK. Cette précédente année 2015 a été pour le Mali la pire des années avec à sa tète le pire des dirigeants. Un président qui ne se soucis aucunement de ce que le peuple traverse comme difficulté, qui n'aime que les voyages inutiles à travers le monde sans aucune rentabilité pour le pays. Quelle désolation !!!
    Très sincèrement, un journaliste l'a dit et je le redis : Soumaila Cissé peut faire du Mali, ce qu'Alassane Ouattara est entrain de faire en Cote d'Ivoire.
    C'était incroyable de voir la pertinence et la précision avec laquelle vous répondiez aux questions des journalistes. De passage nous félicitons l'aimable parolier, fin communicateur de l'urd qui a su séduire le public avec un discours hors du commun, plein de sens et d'humour juste pour détendre de temps à autre l'atmosphère.

    L'urd est sur une très bonne voie, celle de la victoire aux prochaines élections, celle de la victoire du peuple malien contre l'imposteur IBK.
    Vive l'urd, Dieu bénisse Soumi Champion.

  84. Merci Excellence pour cette brillante intervention synonyme pour nous d’un attachement sans faille aux intérêts des maliens partout ou ils se trouvent. Vous avez fait une analyse parfaite de la situation chaotique que traverse notre pays sous l’égide de cette microbe nommée : IBK. Cette précédente année 2015 a été pour le Mali la pire des années avec à sa tète le pire des dirigeants. Un président qui ne se soucis aucunement de ce que le peuple traverse comme difficulté, qui n’aime que les voyages inutiles à travers le monde sans aucune rentabilité pour le pays. Quelle désolation !!!
    Très sincèrement, un journaliste l’a dit et je le redis : Soumaila Cissé peut faire du Mali, ce qu’Alassane Ouattara est entrain de faire en Cote d’Ivoire.
    C’était incroyable de voir la pertinence et la précision avec laquelle vous répondiez aux questions des journalistes. De passage nous félicitons l’aimable parolier, fin communicateur de l’urd qui a su séduire le public avec un discours hors du commun, plein de sens et d’humour juste pour détendre de temps à autre l’atmosphère.

    L’urd est sur une très bonne voie, celle de la victoire aux prochaines élections, celle de la victoire du peuple malien contre l’imposteur IBK.
    Vive l’urd, Dieu bénisse Soumi Champion.

Comments are closed.