Présidentielle 2018 : « Je suis candidat pour le Mali, pour porter haut le drapeau national dans le concert des nations » dixit Mamadou Oumar Sidibé

0
Mamadou Oumar Sidibé
Mamadou Oumar Sidibé

A la faveur d’un point de presse, le candidat du Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM FASOKO) et de la Coalition pour le renouveau politique (CRP), Mamadou Oumar Sidibé, a déclaré sa candidature pour briguer la magistrature suprême de l’Etat, à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. C’était, le samedi, 07 juillet 2018, dans la salle de conférence du siège dudit parti à Niamakoro Cité Unicef, en présence des membres du Cabinet du président et des membres du directoire de campagne.

« Je suis candidat pour le Mali. Je suis candidat pour porter haut le drapeau du Mali dans le concert des nations », déclare-t-il d’entrée de jeu, le Candidat Mamadou Oumar Sidibé. En effet, ce point de presse était l’occasion pour le candidat, devant la presse d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur cette candidature. « Cette candidature est née de la volonté commune de la Coalition pour le Renouveau Politique-CRP- et le Parti pour la Restauration des Valeurs du Mali PRVM/FASOKO », déclare le candidat Sidibé et de souligner qu’il se place au-dessus de la mêlée pour créer la surprise. « J’entends faire la différence à travers des offres concrètes dans différents secteurs », estime-t-il. Selon lui, depuis la création de leur Parti, les Maliens leur estiment et leur honorent par des adhésions massives et des initiatives locales de développement. Le Parti, annonce-t-il, entend occuper toute sa place pour ce scrutin aussi crucial pour le Mali. « C’est pourquoi, nous avons décidé de faire ce point de presse pour réaffirmer notre combat au quotidien aux côtés du peuple malien », ajoute-t-il.

« La crise sécuritaire dans le nord du Mali, l’épineuse question du centre avec à la clé les affrontements intercommunautaires, la situation   des déplacés et des réfugiés, les attaques ciblées contre le QG du G5 Sahel, la force Barkhane et la MINUSMA sont de nature à faire réagir. Nous estimons pour notre part que le Mali ne mérite pas de vivre cette insécurité. Pourtant, cette situation délétère ne cesse d’augmenter de jour en jour avec des dégâts matériels et des pertes en vie humaine », signale le Candidat du parti du Chameau, Mamadou Oumar Sidibé et fait savoir que depuis 2012 à nos jours, la crise n’a pas connu de répit, malgré la signature de l’accord de paix issu du processus d’Alger. « Ces facteurs trouvent leur quintessence dans la faillite de l’État du fait des actes malencontreusement posés par des gouvernants », exprime-t-il. Ne pouvant pas rester, assène-t-il, indifférents au sort infligé à leurs compatriotes, les responsables du PRVM/FASOKO et la CRP ont décidé de placer leur confiance en moi pour briguer la magistrature suprême du Mali. « Nous défendons des valeurs : Dambé, Danaya, Ladriya. Nous tenons à partager ces principes et à les valoriser », poursuit-il.

Notre combat c’est aussi l’alternance pour insuffler une nouvelle dynamique

A l’en croire, le candidat Mamadou Oumar Sidibé, la CRP étant une Coalition comprenant des formations politiques et des associations est portée par une vision pour le Mali. A cet effet, elle doit être présente à cette élection pour apporter un changement profond dans la gestion du pays. « Notre combat c’est aussi l’’alternance pour insuffler une nouvelle dynamique dans la conduite des affaires publiques. Nous sommes candidat au nom d’une coalition qui s’inscrit en droite ligne de la victoire au soir du 29 juillet 2018. Nous œuvrons pour cela », soutient-il.

Par ailleurs, au cours de ce point de presse il y a eu la présentation de 22 membres du Cabinet du président et 17 membres du directoire de campagne.

S.B. TRAORE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here