Prochaines présidentielles : La Plateforme « ANW KO FA SOKO » engagera un candidat dans la compétition

0

Rompre avec les anciennes pratiques et mettre en place un autre modèle gouvernance, tel est le crédo de ce nouveau regroupement.

Portée sur les fonts baptismaux, la semaine dernière, à la Maison de la presse, la Plateforme « ANW KO FA SOKO » regroupe plus d’une trentaine de partis politiques et d’associations. Elle a été lancée à la faveur d’une conférence de presse animée par son président, Mamadou Oumar Sidibé, assisté par Alassane Dembélé, dit Alasko, Mme Nafissatou Keita, Hamidou Haïdara, Yaya Coulibaly etc. Le thème retenu pour la circonstance « Rupture avec le système de gouvernance de la 3ème République, gage de réussite de la transition ».

Le président de la Plateforme, Mamadou  Oumar Sidibé, dans son propos liminaire dira que la situation actuelle du pays exige une cohésion et une solidarité, sans faille. Ce qui demande de mettre le Mali au-dessus de tout. C’est pourquoi, d’ores et déjà, la Plateforme « ANW KO FA SOKO » s’est engagée à soutenir la transition en cours, tout en prenant part aux assises nationales sur la refondation du Mali.

Toujours de l’avis du président Sidibé, la solution, elle est en nous. Elle ne saurait émerger de compromis bancals. « Elle se fera grâce à des solutions nouvelles et inclusives, grâce à une révolution démocratique profonde. Elle prendra du temps, mais elle ne dépend que de notre unité, de notre détermination, de notre courage et de notre volonté commune à aller vers le changement tant attendu » a-t-il poursuivi.

Parlant de la refondation démocratique, le président du PRVM, Mamadou Oumar Sidibé pense qu’elle est possible avec la restauration des valeurs profondes du Mali. C’est dans cette dynamique qu’a été créée cette  Plateforme. Pour parvenir à cette restauration du Mali, il faut «  une alternance aux élections générales prochaines » a suggéré le président Sidibé.

Dans la déclaration lue par Alassane Dembélé dit Alasko, il ressort que la Plateforme s’engage à mettre en place les structures décentralisées; à proposer un projet de société et un programme de développement pour un Mali émergent ; à préparer les élections générales (présidentielles, législatives, communales et régionales).

De même, la Plateforme « ANW KO FA SOKO » sera une grande actrice des changements fondamentaux qu’attend le Peuple du Mali. Pour ce faire, il faut une nouvelle génération d’hommes publics pour prendre leurs responsabilités de dessiner les contours du Mali nouveau. Cela nécessitera de mettre fin au système factice instauré depuis l’avènement de la démocratie, synonyme de mal gouvernance (insécurité alimentaire, sécuritaire, dilution de nos valeurs, crise sociale, corruption,…)

« C’est à ce prix que nous relèverons les défis, nous bâtirons, ensemble, un État de droit, fort et impartial, qui sera totalement dédié au service du bien-être moral et matériel de la Nation malienne » tel libellé dans ladite déclaration.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here