Présidentielle de 2012 : L’ADEMA joue gros ce week-end

0

Le  comité exécutif de l’Adéma-PASJ tient en principe aujourd’hui vendredi une réunion extraordinaire pour trancher la question d’aller ou non au vote pour départager les 7 candidatures à la candidature du parti pour l’élection présidentielle de 2012. Selon de sources proches des différents clans, il s’agit là d’une rencontre de tous les dangers tant les protagonistes ont des intérêts totalement différents.

Le siège de l’Adema-PASJ à Bamako-coura sera aujourd’hui le théâtre d’une réunion extraordinaire de son comité exécutif. De toute vraisemblance, après l’échec de la commission de bons offices de désigner un candidat de consensus et cela après plusieurs rounds de négociations avec 7 candidats aux primaires, il s’agira plutôt pour le président Dioncounda Traoré et ses autres camarades de trancher la question d’aller ou non à un vote pour départager les protagonistes qui se sont tous refuser de se désister. Selon certaines indiscrétions, certains vont demander un report du vote prévu pour demain pour permettre aux négociateurs, qui ont déjà bénéficié d’une première prolongation de délai, de continuer avec la recherche du consensus sur la base de critères à définir le CE notamment au cours de la réunion de demain.

Cependant, selon d’autres sources, l’échec constaté de la commission de bons offices est une aubaine pour les partisans de l’ancien Premier ministre pour faire capoter les primaires, obtenant ainsi les moyens de faire revenir dans le jeu leur champion. Pour arriver à cette fin, ils disent compter sur l’adhésion de 44 sur les 80 membres du comité exécutif. La plupart des ministres Adema soutiendraient cette option contre laquelle les partisans du président Dioncounda Traoré et ceux de son 1er vice-président, Iba N’Diaye, sont prêts à collaborer. D’ailleurs, ils se sont déjà mis d’accord pour faire échouer toutes les tentatives de sabotage des présentes primaires. En état de cause, l’Adéma-PASJ ne sortira pas indemne des présentes consultations.
Bintou Danioko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER