Rencontre du chef de l’État avec les forces vives : Des décisions de portée historique

7

À situation exceptionnelle, annonces fortes. En vue de la préservation de la fragile stabilité du pays, le président de la République a fait des concessions majeures qui sont de nature à décrisper la situation et à créer un climat favorable au dialogue politique

Le président de la République accède aux exigences des enseignants grévistes, en instruisant le Premier ministre d’appliquer immédiatement l’article 39 qui accorde des avantages à cette corporation. Une décision lourde de conséquences pour l’équilibre financier du pays, mais qu’Ibrahim Boubacar Keïta assume pour permettre aux écoliers de reprendre le chemin des classes.
Le chef de l’État est tout aussi disposé à explorer toutes les voies possibles pour apaiser les frustrations nées des dernières élections législatives, à mettre en place un gouvernement d’union nationale et à organiser une conférence sociale pour que l’ensemble national discute de ce que l’État devra concéder à chacun, selon son dû.

Ces mesures fortes ont été annoncées par le président de la République, hier au CICB, lors d’une rencontre avec les forces vives de la Nation. Étaient représentés à cette rencontre les autorités traditionnelles, les organisations de la société, les leaders religieux (toutes confessions confondues), les regroupements politiques. La rencontre avait un seul but : contribuer à la préservation de la fragile stabilité d’un pays déjà en proie à une multitude de crises.

L’événement a été, en effet, dicté par l’urgence de trouver des compromis pour décrisper le climat socio-politique. Notre pays vit, depuis quelques semaines, une situation tendue du fait des agissements d’une partie de l’opinion, déterminée à déstabiliser les institutions de la République. Pour apaiser les frustrations, le président de la République a annoncé des mesures dans son adresse à la Nation du dimanche dernier. Il avait reçu, quelques heures plus tôt, les leaders religieux et les responsables des organisations de la société civile. D’autres rencontres ont suivi, notamment avec les regroupements politiques de la mouvance présidentielle et les légitimités traditionnelles des régions du Nord du pays. L’agenda présidentiel en prévoit encore…

…….lire la suite sur lessor.site

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Boua le ventru IBK, ecoutes l’Hymne du Wasulu et degages: “Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux;
    Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux;
    Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes;
    Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur;
    Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots.
    Oh Fama! Le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus.”

  2. iL FAUT ËTRE AVEC NOTRE GOUVERNEMENT POUR POUVOIR AVANCER LE MALI PROGRESSERA QUE AVEC UN SOUTIEN NATIONAL DE NOTRE PRESIDENT

  3. L’opposition est tout le temps dans l’attaque envers notre gouvernement moi je leurs aurait même pas donné une minute d’écoute , IBK a de la paztience

    • Faye Moussa tu dois etre le meilleur de ta classe a l’Ecole de Boua le ventru IBK! Quel niveau d’education mediocre?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here