Rencontre entre le Président de la Transition et la classe politique : «La parole n’a été donnée à aucun responsable des partis politiques», déplore le cadre d’échange des partis politiques

7

Le Président de la transition, Colonel Assimi GOÏTA, a rencontré la classe politique malienne, le lundi 29 novembre 2021, au Palais présidentiel de Koulouba pour parler des réformes politiques et institutionnelles, notamment les Assises nationales de la Refondation (ANR). Après avoir participé à cette rencontre, le Cadre d’échange des Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie, composé de plus de 70 partis politiques, a rendu public un communiqué, le mardi 30 novembre 2021, pour donner ses impressions sur ladite rencontre. «La parole n’a été donnée finalement à aucun responsable des partis politiques. Le Cadre d’échange des Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie au Mali regrette cette mise en scène et maintient sa position de non-participation aux Assises Nationales de la Refondation », révèle le communiqué de cette coalition de partis politiques.

Dans leur communiqué, les Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie au Mali signalent avoir été informés à travers l’un des leurs, saisi par le Directeur du Protocole de la Présidence de la décision du Colonel Assimi GOÏTA, d’organiser une rencontre d’échange avec les partis politiques. «Deux jours plus tard, ils ont découvert, comme tous les autres Maliens, sur les réseaux sociaux, un communiqué du Directeur du Protocole de la République, invitant les responsables des partis politiques à une séance d’échanges dans la Salle des Banquets à Koulouba, ce lundi 29 novembre 2021 à partir de 10 heures.

Les responsables des Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie au Mali, membres du Cadre, respectueux des Institutions de la République, ont répondu massivement présents à l’invitation du Président de la transition, Chef de l’Etat. Malheureusement, ils sont au regret d’informer l’opinion nationale et internationale qu’en lieu et place d’une séance d’échanges, ils ont assisté à une cérémonie au cours de laquelle le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOITA, a lu une adresse aux responsables des partis politiques présents », précise le communiqué du cadre d’échange des partis politiques.

Selon cette coalition de partis politiques, il y a eu au total deux prises de parole : il s’agit du propos introductif du Ministre de la Refondation de l’Etat, Ibrahim Ikassa MAÏGA, et du discours du Président de la Transition.

Aux dires du cadre d’échange des partis politiques, la parole n’a été donnée finalement à aucun responsable des partis politiques. « Le Cadre d’échange des Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie au Mali regrette cette mise en scène et maintient sa position de non-participation aux Assises Nationales de la Refondation », souligne le cadre d’échange des partis politiques.

Au cours de cette rencontre, la Présidence de la République indique que le ministre Ibrahim Ikassa MAÏGA a affirmé que les Maliens sont condamnés à se donner la main pour trouver une solution d’ensemble aux crises qui secouent le pays. «Nous sommes à la croisée des chemins. Nous devons tirer les leçons de nos réussites et de nos échecs», a exhorté le ministre de la Refondation.

Pour la pleine réussite de ces Assises, le ministre MAÏGA se dit convaincu du rôle immense que pourraient jouer les partis politiques à travers leur large participation. « En tant que partis politiques, vous êtes la cheville ouvrière de la démocratie », a indiqué M. Ikassa MAÏGA, tout en invitant les partis à l’union sacrée autour du Mali.

Aux dires de la Présidence de la République, le Président de la Transition, Colonel GOÏTA, a également saisi l’occasion pour appeler les partis politiques à prendre part massivement à ce processus de Refondation. Précisant les attentes au sortir de ces Assises, ajoute la présidence de la République, le Chef de l’État a indiqué que l’engagement de tous, notamment de la classe politique, est nécessaire afin de relever les nombreux défis.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Du courage Assimi et Choguel, tous les patriotes maliens sont derriere vous.
    Personne ne ferra le Mali a la place des maliens. Et Je ne connais aucun militaire et aucun homme politique qui pourra faire mieux que Assimi et Choguel. Je les conseille de ne jamais se lacher. Qu ils restent ensemble jusqu au bout. Ceux qui parlent d election maintenant ne sont pas soucieux du devir de la nation., mais ils pensent a leur propre bien etre, que le reste du pays sombre dans le kao, ce nest pas leur probleme. Leur souci c est d’organiser des elections baclees a Bamako, elir un corrompu, collecter l argent au pres de la communaute internationale, se le partager, et que les autres maliens continuent leur cycle de misere. On en a mare.
    L armee se reconstruit progressivement sous votre leadership, et Choguel nous a deja gagne la guerre politique sur tous les fronts. Avant lui, les informations sur la crise au Mali etaient partagees avec la communaute internationale seulement par le biais de la France et les separatistes du Nord. Nos leaders n avaient meme pas le courage de faire de dementis par rapport a des fausses accusations de nos ennemis. On etait victimise en meme temps accuse de faiblesse, de manque de caractere ou de corruption, par ceux la meme qui sont les sources de nos problemes.
    C est toute l Afrique qui est fierte de cette equipe de transition au Mali. On parle d’eux sur tous les forum mediatics. Les burkinabes et les nigeriens n’ont jamais manque d’occasion pour temoigner leur inspiration par la revolution entreprise par ce gouvernement de transition
    Voila nos propres compatriotes qui tentent de les mettre le baton dans la roue; quelle honte; a quand l’oubli du soi pour l’interet collectif au Mali? Chacun fait son chantage pour etre inclus dans le gouvernement. Alors combien de ministres ou de directeurs allons nous avoir pour cette nation en detresse. L’ heure est au serieux.
    Bravos a la transition que Dieux benisse le Mali

  2. Du courage Assimi et Choguel, tous les patriotes maliens sont derriere vous.
    Personne ne ferra le Mali a la place des maliens. Et Je ne connais aucun militaire et aucun homme politique qui pourra faire mieux que Assimi et Choguel. Je les conseille de ne jamais se lacher. Qu ils restent ensemble jusqu au bout. Ceux qui parlent d election maintenant ne sont pas soucieux du devir de la nation., mais ils pensent a leur propre bien etre, que le reste du pays sombre dans le kao, ce nest pas leur probleme. Leur souci c est d’organiser des elections baclees a Bamako, elir un corrompu, collecter l argent au pres de la communaute internationale, se le partager, et que les autres maliens continuent leur cycle de misere. On en a mare.
    L armee se reconstruit progressivement sous votre leadership, et Choguel nous a deja gagne la guerre politique sur tous les fronts. Avant lui, les informations sur la crise au Mali etaient partagees avec la communaute internationale seulement par le biais de la France et les separatistes du Nord. Nos leaders n avaient meme pas le courage de faire de dementis par rapport a des fausses accusations de nos ennemis. On etait victimise en meme temps accuse de faiblesse, de manque de caractere ou de corruption, par ceux la meme qui sont les sources de nos problemes.
    Bravos a la transition que Dieux benisse le Mali

  3. JE DIS AU PRESIDENT DE TENIR LE PLUS BREF DELAI SES ASSISES. QUANT ON DIRIGE ONT ETRE CAPABLE DE PRENDRE TOUTES RESPONSABILITES AVEC TOUTES LES CONSEQUENCES . CES PARTIS POLITIQUES A DATE DE AUJOURHUI NE SONT PORTES PAR LES MALIENS. DONC NE VOUS AFFAIBLIS PAS LES FANFARONNADES DE CES GENS MONSIEUR LE PRESIDENT VOUS AVEZ LE CAS DE SANOGO ICI FAITES ATTENTIONS SI INJECTE CHOGUEL S EN EST FINI POUR VOUS. LE CAS CHOGUEL EST LA HAINES GRATUITES. S ILS ETAIENT ASSUMES PENDANT CES 30 ANS CHOGUEL NE SERAI LA AUJOURDHUI.

    • Du courage Assimi et Choguel, tous les patriotes maliens sont derriere vous.
      Personne ne ferra le Mali a la place des maliens. Et Je ne connais aucun militaire et aucun homme politique qui pourra faire mieux que Assimi et Choguel. Je les conseille de ne jamais se lacher. Qu ils restent ensemble jusqu au bout. Ceux qui parlent d election maintenant ne sont pas soucieux du devir de la nation., mais ils pensent a leur propre bien etre, que le reste du pays sombre dans le kao, ce nest pas leur probleme. Leur souci c est d’organiser des elections baclees a Bamako, elir un corrompu, collecter l argent au pres de la communaute internationale, se le partager, et que les autres maliens continuent leur cycle de misere. On en a mare.
      L armee se reconstruit progressivement sous votre leadership, et Choguel nous a deja gagne la guerre politique sur tous les fronts. Avant lui, les informations sur la crise au Mali etaient partagees avec la communaute internationale seulement par le biais de la France et les separatistes du Nord. Nos leaders n avaient meme pas le courage de faire de dementis par rapport a des fausses accusations de nos ennemis. On etait victimise en meme temps accuse de faiblesse, de manque de caractere ou de corruption, par ceux la meme qui sont les sources de nos problemes.
      C est toute l Afrique qui est fierte de cette equipe de transition au Mali. On parle d’eux sur tous les forum mediatics. Les burkinabes et les nigeriens n’ont jamais manque d’occasion pour temoigner leur inspiration par la revolution entreprise par ce gouvernement de transition
      Voila nos propres compatriotes qui tentent de les mettre le baton dans la roue; quelle honte; a quand l’oubli du soi pour l’interet collectif au Mali? Chacun fait son chantage pour etre inclus dans le gouvernement. Alors combien de ministres ou de directeurs allons nous avoir pour cette nation en detresse. L’ heure est au serieux.
      Bravos a la transition que Dieux benisse le Mali

  4. LA PLU PART DES ARTICLES OU REACTIONS SUR INTERNET CONTRE LA TRANSITION EST L`OEUVRE DE FAUX PROFILS CREES PAR LE RENSEIGNEMENT FRANCAIS…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here