Renforcement du débat démocratique au Mali : La nécessité d’instaurer les primaires au sein des partis politiques

2

L’Observatoire Citoyen sur la gouvernance et la sécurité (OCGS) a organisé, le jeudi 23 décembre 2021, une session de présentation des perspectives citoyennes dans le cadre du « Projet de renforcement du débat démocratique». Ladite session de présentation visait à soumettre aux différents acteurs institutionnels, politiques, civils, traditionnels, religieux, et universitaires, les différentes analyses et recommandations de citoyens sur le renouveau politique au Mali. Les recommandations faites par les uns et les autres dans le cadre de l’exécution de ce projet est la diminution des pouvoirs du Président de la République au Mali, l’instauration des primaires au sein des partis politiques, la diminution du poids de l’argent dans les élections et bien d’autres.

Cette cérémonie a enregistré la présence du Ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa MAÏGA, du représentant du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Mourro Sow, du secrétaire exécutif de l’Observatoire Citoyen sur la gouvernance et la sécurité (OCGS), Baba Dakono, du Représentant Régional de l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD) Sahel, Ibrahim MAÏGA, des chercheurs comme Bréhima Mamadou KONE, Aly Tounkara, des acteurs institutionnels, partis et regroupements politiques, acteurs de la société civile, légitimités traditionnelles et religieuses, universitaires et personnes ressources.

Selon Baba Dakono, l’Observatoire Citoyen sur la gouvernance et la sécurité (OCGS) a initié et mis en œuvre le « projet de renforcement du débat démocratique au Mali (juin-novembre 2021) », avec pour principal but de contribuer à réduire le fossé entre les citoyens et les acteurs politiques à travers l’établissement d’une communication entre eux dans les deux sens. « Pour ce faire, trois axes stratégiques ont été définis pour orienter les actions autour des trois thèmes : Thème1 : Le pouvoir politique au Mali : mode d’accès et légitimité des représentants ; Thème 2 : L’équilibre des pouvoirs et la place des contrepouvoirs dans le jeu démocratique au Mali ; Thème 3 : La gestion de la diversité sociale, culturelle, économique et religieuse au Mali. Ces thèmes constituent aussi et surtout des sujets d’importance capitale pour les Maliens, dans ce contexte national marqué par une transition qui nourrit beaucoup de questionnements orientés diversement vers la refondation du Mali », a-t-il dit.

Il a fait savoir que le « projet de renforcement du débat démocratique au Mali » couvre le District de Bamako et les régions de Mopti, Sikasso et Gao, avec une concentration d’activités à Bamako, mais toutes suivies en direct sur les réseaux sociaux et certaines sont diffusées sur les chaînes de télévision.

A ses dires, au cours de ce processus qui a duré 07 mois, plusieurs activités ont été organisées. Il a fait savoir que la présente session de présentation des perspectives citoyennes dans le cadre du « Projet de renforcement du débat démocratique » vise à soumettre aux différents acteurs institutionnels, politiques, civils, traditionnels, religieux, et universitaires, les différentes analyses et recommandations de citoyens sur le renouveau politique au Mali. Comme recommandations, il a mis l’accent sur la diminution des pouvoirs du Président de la République au Mali, l’instauration des primaires au sein des partis politiques, la diminution du poids de l’argent dans les élections.

Pour sa part, le Représentant Régional de l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite (NIMD) Sahel, Ibrahim MAÏGA s’est réjoui de la mise en œuvre de ce projet dont l’objectif est de faire entendre la voix des citoyens.

Quant au ministre Ibrahim Ikassa Maïga, il faut agir au Mali. Mais, selon lui, l’action est toujours précédée par la réflexion. Par ailleurs, il a mis l’accent sur les Assises Nationales de la Refondation (ANR). Lors des débats, des problèmes de gouvernance ont été évoqués au Mali par des intervenants. Enfin, le représentant du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Mourro Sow, a invité tout le monde à la réflexion pour sortir le Mali de l’ornière.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Vous parlez de primaires comme en France? Il nous faut arreter le “copier-coller”. Le malheur de l’intellectuel Africain vient de la. Rien de personnel. tout est calque sur l’Europe, la France notamment. Les Partis Politiques au Mali sont tout sauf des Partis politiques. Ce sont des organisations alimentaires, sans visions, ni ideologies, pretes a servir tous les gouvernements…

  2. What we need do is stop playing with stupidity created among us by psychological enslavement to foreign religions plus ways plus create one party political system. We toy with Western democracy ways that are designed to serve foreigners by relieving them of commitment they do not benefit from as they desire whenever they change leaders with new leader having agenda that require change in what previous leader was doing in Africa thereof making conditions more burdensome to Negroid Africans.
    A one party political system is cost efficient, less open to creation of chaos by foreigners plus establish Greater Good goals to be continuously be pursued making no difference who is leader. Focus become how leaders believe best to pursue those goals. Western Democracies Caucasian Establishment apply this same formula but out of view of common citizen then that Establishment place cover of democratic will over that occurrence with their media plus international partners passing occurrence off as result of will of common citizen. Caucasian democracy have base of Christianity therefore by nature it is filled with great lies accepted as truth. We must build plus govern from base of African democracy having unity plus one party political system allowing different views to be timely expressed but having determination made on basis of timely delivering Greater Good results is what we need plus should focus at having. Caucasian democracy bullshit have not ever served us as needed but continuously have been put before us for acceptance for excess 200 years. It is clear we are blindly locked in psychological enslavement to foreign religions plus ways but Awakening powers of Negroid African Julu Religion is returning plus will quickly overcome foreign ways plus bullshit passed off as religion. Negroid African Julu Religion is Greater Good for Africans.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here