Soumaïla Cissé face a la presse : « Nous tournons la page d’une année noire… »

93
Soumaïla Cissé
Soumaila Cissé

L’insécurité généralisée, avec à la clé des crimes ignobles, la mauvaise gouvernance et son cortège de scandales, une presse bâillonnée ; ce sont là quelques réalités contenues dans le bilan rétrospectif des faits marquants de l’année 2015 au Mali.  Un tableau presque catastrophique, selon Soumaïla Cissé, président du parti Urd et non moins chef de file de l’opposition malienne, qui, pour présenter ses vœux aux hommes de média, a animé une conférence samedi 9 janvier dernier à la maison de la presse. Occasion pour l’opposant en chef de revenir sur les dérives du pouvoir en place, de dénoncer l’insécurité qui gangrène le pays et la lenteur dans laquelle baigne le processus de paix. Le tout assorti d’une série de recommandations susceptibles de faire bouger les lignes.   

En 2015  comme en 2014, la déception est grande pour notre peuple face aux promesses non tenues  sur le plan de la sécurité, du retour de la paix, de l’amélioration des conditions de vie et de l’emploi des jeunes. En effet, la situation sécuritaire s’est plutôt dégradée en 2015. La preuve ? Au moins 346 personnes ont été tuées au cours d’une centaine d’incidents.  Aujourd’hui, du nord au sud, « l’insécurité s’est installée de façon presque permanente », aux dires de Cissé. Et la peur a gagné les Maliens qui ont encore en mémoire l’atrocité commise le 20 novembre 2015 à l’hôtel Radisson.

Face à cette situation de détresse généralisée, le parti Urd, hier comme aujourd’hui, exige du gouvernement plus d’efforts pour doter nos forces armées et de sécurité en équipements adéquats leur permettant d’assurer efficacement leurs missions de protection des personnes et de leurs biens. Au-delà, le parti recommande à la communauté internationale d’accélérer le processus de cantonnement et de désarmement des groupes armés du Nord.

En ce qui concerne le processus de paix, le temps semble donner raison au parti Urd, qui avait (dès les premières heures) redouté la signature d’un accord dont l’application entrainerait le pays vers une autre crise. « Nous ne sommes pas loin d’un tel scénario aujourd’hui dans la mesure où les formats et les calendriers ne sont pas tenus, la confiance se fait attendre et nous sommes devenus tributaires des évènements », selon Soumaïla Cissé. Qui en veut pour preuve ces faits palpables : le cantonnement n’est toujours pas effectif; le comité de suivi piétine; l’administration n’est toujours pas de retour; et les réfugiés tardent à regagner leur foyer.

Quant à la gouvernance, que dire de plus ? L’Urd continue et continuera, selon son président, à dénoncer avec force le pilotage à vue sans cap, ni vision; les scandales financiers à  répétition; l’impunité érigée en système; la politisation de l’administration; la caporalisation des médias d’Etat; le népotisme et la patrimonialisation des moyens de l’Etat…et la gestion désastreuse des logements sociaux.

Aujourd’hui, « les discours d’autosatisfaction prononcés çà et là, au-delà des promesses toujours renouvelées et jamais tenues, la réalité, celle vécue au quotidien par les Maliennes et les Maliens est de plus en plus intenable et le cri des habitants de Mandiakui et de Bla est celui de tous nos concitoyens des campagnes et des villes », martèle Soumaïla Cissé. Aussi, déplore-t-il, la cacophonie autour de la communication gouvernementale sur l’Etat d’urgence, et l’éternelle  attente des suites judiciaires réservées aux nombreux scandales de corruption révélés en 2014.

 

Le Mali, un pays malade de sa gouvernance

À en croire Cissé, le peuple malien a les ressorts pour rebondir. Faudrait-il cependant qu’il voie le bon exemple, venant notamment de nos gouvernants. Mais hélas ! Le pays est malade de sa gouvernance, toutes choses qui plongent notre économie dans une dangereuse léthargie.

En somme, l’année 2015 a été l’année de la déception et de la désillusion. Cependant, « ce tableau presque catastrophique de notre pays ne doit pas nous faire perdre de vue que notre peuple aspire à la paix, à la quiétude dans la solidarité  et le partage », dixit Soumaïla Cissé. Qui promet que son parti luttera pour la satisfaction des aspirations du peuple. « C’est notre credo, c’est notre mission, nous les assumerons inch Allah, jusqu’au bout ! », dit-il.

Ainsi, le parti invite le président de la République et son Gouvernement à mieux tenir le gouvernail du bateau Mali en constante perdition. Pour ce faire, l’Urd suggère, entre autres, l’instauration  d’un véritable dialogue républicain autour des sujets d’intérêt national; l’assainissement de la gestion des fonds publics, en général, et l’attribution des marchés publics en particulier. Aussi, le parti recommande une lutte implacable contre la corruption et l’indiscipline budgétaire ; la fin des dépenses de prestige; et le renforcement des moyens des forces de sécurité.

Un des points saillants de la rencontre aura été l’hommage rendu à la presse nationale et internationale par le président de l’Urd. Ces hommes de média qui ont également vécu une année particulièrement éprouvante, dont le bilan se chiffre à 110 (chiffre fournit par Reporters Sans Frontières) journalistes tués ou décédés de mort suspecte. « C’est triste et inadmissible…Aucun démocrate, épris de paix et de justice, ne doit rester simple spectateur face à une situation aussi préoccupante qu’intolérable », commente Soumaïla Cissé, dont le parti se dit disposé à approfondir et à appliquer toutes les initiatives visant à protéger les journalistes contre les exactions.
Pour le conférencier, une presse de qualité, disposant de moyens adéquats et de personnels bien formés est un gage de saine information. « C’est pourquoi, l’inscription budgétaire pour 2016 de l’aide à la presse de 190 millions de francs CFA dont 90 millions logés à la Présidence de la République et 100 millions au département de tutelle nous laisse perplexe quant à la sincérité et à la transparence de l’utilisation de cette aide », indique-t-il. Avant de saluer la mise en place effective de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) qui, souhaite-t-il, contribuera au confort de la démocratie en faisant de la presse et des médias une tribune de débats d’idées, exempte d’invectives et d’injures.

I B Dembélé

PARTAGER

93 COMMENTAIRES

  1. Passez par des agences spécialisées dans les faux commentaires et qui passent la journée à mentir sur la réalité d’un pays désabusé par son président ,j’appelle ca mentir à soi même et manquer du respect au peuple malien’

  2. Comment peut- on parle de bilan positif lorsque :
    – La corruption est érigée en système de gouvernance avec l’impunité totale pour la famille du président
    – On attribue des logements sociaux aux ministres et premier ministre alors que c’est destiné aux maliens moyens
    – on surfacrure des contrats d’achats d’armes
    – Le budget présidentiel explose de 9 milliards à 19 milliards
    – Il n’y a ni cap ,un vrai pilotage à vue
    – insécurité grandissante
    À vrai dire le Mali n’est jamais tombé aussi bas

  3. « Nous avons l’ambition d’offrir de l’emploi aux jeunes » dixit le président IBK lors de la célébration de la journée nationale de l’industrie.
    En plus des 14 116 emplois du 1er janvier au 31 juillet 2015, 71 652 emplois durables ont été générés par les activités économiques sur l’étendue du territoire national, soit 36% de la promesse du Président de la République. Et du 1er juillet au 30 septembre 2015; 5795 emplois dont 3684 sont des contrats à durée déterminée et 2111 à durée indéterminée.
    Ces chiffres démontrent que la volonté est là il faut donc y aller.

    • Bande de menteurs, ibk n’a rien créer à dévorer le budget de l’état avec sa famille,arrêtez de nous prendre pour des imbéciles

  4. Je félicite le président pour ses actions en faveur du bien-être de la population et de la jeunesse en particulier. Je souhaite de tout mon cœur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci aux présidents de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ces actions.

  5. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  6. La volonté du président de créer 200.000 emplois durables pour les jeunes n’est pas du tout veine car des avancées sont déjà remarquées avec l’atteinte en deux ans de gestion de 35% de ce chiffre.
    Nous devons donc l’accompagner dans ses actions et apporter notre soutien dans le cadre de ce programme bénéfique pour tout un chacun de nous.

  7. Je constate qu’il y de moins en moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe.

  8. IBK et son gouvernement ont créé des emplois pour diminué le taux du chômage, commandé des matériels de combat pour nos forces armées. IBK a beaucoup fait pour le Mali durant ces 2ans, grâce à lui que l’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014.
    Et on dit toujours qu’il ne fait rien. A te sabali té sah!

  9. je pense que nous n’avons pas eu tord d’accorder notre suffrage au président IBK.
    Par conséquent nous devons le féliciter pour les avancées connus depuis son accession à la présidence et nous devons le soutenir et l’accompagner pour le reste des projets qui n’ont pas encore connu de réalisation.

  10. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos autorités en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Cependant, je dirai que des avancées ont été notées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  11. Ces attaques sont vraiment regrettables mais je pense qu’avec ce nouveau type de guerre que ces terroristes mènent contre les nations du monde aujourd’hui nul n’y est suffisamment préparé.
    Même les grandes puissances de notre monde en font leurs frais; c’est pourquoi nous devons être solidaires de nos gouvernants et leur apporter les informations pour contribuer à ramener la stabilité et la quiétude gage d’un développement assuré.

  12. Le président IBK a fait un bilan positif en cette année 2015 et ce dans tous les domaines.
    Sur le plan sécuritaire,il a pu instaurer le calme avec la signature de l’accord de paix.
    Il a aussi pris des mesures pour équiper notre armée pour lui permettre de mener à bien sa mission de sécurisation de la population.
    Merci président….

  13. La bonne foi voudrait que même si on n’aime pas une personne,qu’on soit au moins capable de reconnaitre ses mérites.
    Mais ce Soumi et ses de suiveurs de l’URD sont tellement de mauvaise foi qu’il ont du mal à dire que le président IBK à fait une bonne année 2015.
    Mais le peuple malien qui est le véritable juge sait ce le président fait pour lui et c’est lessentiel.
    Merci président et vive le Mali.

  14. Je pense que tout n’est pas encore perdu car le président de la république est un homme de vision et il sait ce que le peuple attends de lui. Nous devons donc le soutenir en cette nouvelle année et je pense que nous ne serions pas déçu car malgré la crise qu’a connu le pays avant son accession au pouvoir et à laquelle des solutions sont en train d’être trouvées; il y a eu quelques avancées dans plusieurs domaines et ce la va se poursuivre.

  15. Monsieur Soumaila Cissé a dit que rien n’a été positif en cette anneé 2015 et il a même fait une bonne énumération.
    Mais pourquoi a t il oublié de souligner son statut de chef de l’opposition que le président lui donné comme cadeau de Noël?
    Et aussi avec tout l’argent qui va avec?
    Vraiment ingrat et malhonnête…

  16. Seuls les imbé.ciles dans ce pays refusent de voir et reconnaitre ce que le président IBK fait pour sortir notre pays de l’état de chaos dans lequel il l’a trouvé.
    Mais rien ne m’étonne de ce vaurien de Soumaïla qui n’a jamais rien fait pour notre pays,car un homme comme lui ne peut rien apprécier à sa juste valeur.

  17. C’est vraiment triste que dans notre pays nous ayons des hommes politiques de l’oppositions aussi malhonnêtes que Soumi et sa bande.
    Vous ne foutez rien pour votre pays et c’est vous qui êtes toujours prêts à saboter les sacrifices des autres.
    Vraiment dommage pour mon pays…

  18. Notre pays est en ce moment résolument engagé sur le voie de la paix avec les accords d’Alger obtenus par le président IBK au prix de mille sacrifices.
    Mais cette quête ne sera pas du tout facile si nous avons des personnes comme ce Soumi qui sont prêtes à payer des rebelles pour perpétrer des attaques dans la capitale.
    Alors,qu’il se revoie d’abord lui même avant de vouloir mettre en doute ce que le président IBK a accompli à la tête de ce pays.

  19. « Nous tournons la page d’une année noire… » ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    Ces propos montrent vraiment que cet homme est un malhonnête.
    Si tout était noir comme il le dit,nous n’en serions pas là.
    Au contraire,le Mali des avancées notables dans plusieurs domaines cette année avec le président IBK.

  20. Pour ma part, je pense que le défi de la paix et de la réconciliation nationale n’est pas la seule affaire du président de la république. A quoi serviraient les efforts du président en faveur de la paix et la réconciliation si nous populations sommes pas préparées à celles-ci ? Donc à mon avis, ce challenge est l’affaire de tous.

  21. Je pense que pour la question sécuritaire, le président a été toujours soucieux de la sécurité des personnes et de leurs biens. Et à cela, il a promis d’équiper les forces armées. Il a déjà fait parlé son cœur en leur donnant un hélico. En plus, l’adoption de la loi de programmation militaire en est une preuve de cette volonté à doter nos forces de moyens efficaces contre le terrorisme.

  22. Concernant l’équipement de nos forces de défense et de sécurité, je pense que les différents partenariats de sécurité signés par l’Etat et les USA sont des preuves de ce engouement. En plus, il a promis lors de sa tournée à Ségou de doter l’armée d’un hélico. Chose qu’il a réalisée. Donc, faisons confiance au président.

  23. Je pense que la population doit comprendre une chose,c’est que nous revenons d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le pays. Donc, les choses peuvent pas aller comme sur des roulettes. Il faut confiance à IBK et son gouvernement et je pense qu’ils ont besoin de nos soutiens pour sortir le pays dans sa léthargie.

  24. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes qui est à 81 463 pour 2015 sur les 200.000 promis

  25. Pour ma part, je pense que l’année dernière a été l’année de grands défis notamment l’adoption d’un accord de paix, la relance économique et la sécurité des biens et des personnes. Concernant ces défis, le président a su tirer son épingle du jeu. Pour cela, nous en sommes fiers et nous lui souhaitons bon vent pour la nouvelle année.

  26. Contrairement à d’autres opinions avancées concernant le bilan de l’année 2015 du président, je pense qu’il est satisfaisant. Certes, beaucoup d’efforts ont été consenti pour le retour de la paix et de la sécurité, mais de nombreux défis nous attendent notamment l’application intégrale de l’accord d’Alger. Et, j’ai foi car les parties signataires ont toujours montré leur bonne volonté pour son application.
    QUE 2016 SOIT POUR NOTRE PAYS, L’ANNEE DU RETOUR DE LA PAIX DEFINITIVE ! ❗ ❗ ❗

  27. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose, prouvent une fois qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.
    Merci président.

  28. C’est sans appel, je peux dire qu’en deux ans de gestions, le président a su remettre le pays sur les rails sachant bien qu’il a hérité d’un pays à l’agonie. Mais, beaucoup reste à faire et je pense qu’il arrivera avec le soutien de tous.

  29. Ces journalistes manquent d’informations ou du moins refusent d’apprécier le travail du président. Il y a d’énormes choses qui ont été faites pour ce pays en matière d’économie, politique, d’infrastructures. Le pays est en chantier effectivement comme il l’avait promi

  30. Le rôle d’un journaliste est de sensibilisé la population concernant des informations claires et nettes du pays, alors arrête de dire des n’importes quoi.
    Tous ceux que vous faites comme reproche sont inutiles, car le président et son gouvernement sont là pour la satisfaction de l’intérêt général de la Nation.

  31. Une opposition qui cherche coûte que coûte à mettre des bâtons dans les roues du pouvoir. Ils voient le mal partout et n’ont jamais tenté d’apporter de bonnes initiatives, des propositions de gestions adéquates. Quoi pensez d’elle réelle

  32. Moi, je pense que l’arrivée du président IBK au pouvoir a été très important pour notre pays car il vivait une crise qui l’a plongé dans le gouffre. Mais grâce à son dynamisme et son dévouement a relevé le pays, il a donné de l’espoir au peuple avec la signature d’un accord de paix. Certes, cet accord peine a rentré dans sa phase de mise en oeuvre, mais force est de reconnaître qu’il est un moyen de restaurer la paix et la réconciliation nationale.

  33. Le gouvernement Malien fait tout pour le bonheur des Maliens, malgré tout cela certains comme Soumaila et ses compagnons cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK, quelle honte dans ce ridicule costume de chef de file de l’opposition

  34. Pour ma part, le président IBK a hérité d’un pays presqu’à l’agonie. Mais grâce à sa détermination et son amour pour la mère patrie, il a su redonné vie à ce pays. Partant de là, je souhaiterais que nous peuple du Malien, encourageons le président a redoublé d’effort afin de sortir le pays dans sa situation actuelle.

  35. Il n’y a pas d’opposants au Mali seulement des assoiffés qui agissent à leur intérêt personnel non au nom du personnel. Les cas Soumi et Tiébilé sont finis pour IBK, il pense au développement du pays plutôt qu’à un homme qui n’en vaut pas la peine

  36. Pour ma part, je pense que le président jusque là, en deux années de gestion, a fait un gros boulot même si seul semble être peu au vue des attentes. Cependant, plusieurs défis l’attendent notamment la paix et la réconciliation nationale. Mais, je pense que cela ne saurait arriver sans l’implication de tous car ces défis sont les nôtres et non le président seul.

  37. Un pays comme le Mali a besoin d’un dirigeant comme IBK.
    Le Mali vivait dans cette crise depuis 20 ans, mais malgré tout cela IBK a fait tout ce qui est à son pouvoir pour que le pays ne tombe pas dans le KO.
    Il a réussis a trouvé une solution pour cela.
    L’accord du 20 juin 2015, a été un véritable moyen pour faire sortir le pays à la crise dont il était confronté.
    Cet accord vise à consolider non seulement la sécurité de l’Etat, mais aussi de parvenir à une paix durable. C’était l’un de ses objectifs premiers, c’est-à-dire maintenir la paix.
    Premier objectif atteint.
    L’accord de coopération signé entre la France et le Mali, qui a pour but renforcé la sécurité et la défense de l’Etat.
    Cet accord est basé sur la lutte contre le terrorisme.
    Le président IBK, fait des miracles pour l’avancer de son Etat.
    Deuxième objectif atteint.

  38. Rien ne doit nous surprendre de ces opposants malveillants. Ils sont à la base tous les problèmes de ce pays. Dites nous comment le pays est mal gouverné malgré les reformes de part et d’autres que vous voulez encore. C’est de la mauvaise foi. Ce pays avancera sans vous d’ailleurs qu’est ce que vous pourrez apporter à ce pays

  39. IBK est à saluer et féliciter pour ses efforts pour la paix et la construction des infrastructures offertes aux différentes localités de la région Ségovienne. C’est un bâtisseur dont nous avons besoin ici au Mali

  40. C’est cette même opposition qui injurie le président à toutes les occasions
    IBK est pragmatique, il fait du tic au tac et passe à autre chose car les chantiers sont vastes alors de quoi à s’emmerder avec des petits messieurs

  41. Monsieur le journaliste, sachez réellement qu’IBK est un homme de parole digne et responsable car toutes les promesses qu’il a tenu avant d’arriver au pouvoir ont été mise en épreuves.
    Je vous fais une brève démonstration de cela, pour te montrer qu’IBK est la solution à nos problèmes.
    SOUMAILA n’est rien d’autre qu’un opposant inutile.

  42. IBK est l’homme de la situation, il est pour satisfaire l’intérêt général de la Nation.
    IBK est a réussi de maintenir la paix et la sécurité au Mali.

  43. SOUMAILA ne peut rien apporté au Mali car c’est un voleur, il cherche seulement à satisfaire ses propres besoins, il fait partie des pires personnalités du Mali.
    Nous sommes convaincus que même s’il était le président de la république la situation serait plus difficile que cela.

  44. Pauvre journaliste SOUMAILA CISSE est incomparable a IBK car les visions politiques de ces deux hommes sont différents.
    Monsieur le journaliste, SOUMAILA et IBK sont deux personnalités qui n’ont pas la même idéologie.

  45. IBK est un intellectuel un vrai leader politique, il connait la valeur du multipartisme ainsi que l’opposition. Depuis que SOUMAILA CISSE est élu chef de de fil de l’opposition, il a tendance à disparaitre sur le forum.

  46. Le président IBK est l’homme de la situation car il veut seulement le bonheur des Maliens.
    Inutile de comparer SOUMAILA a IBK.
    Quel journaliste maudit, vous voulez soutenir Soumaila malgré ce qu’il a fait au Mali. Si je ne me souviens très bien l’usine d’HUCOMATEX a été vendu par Soumaila cisse et beaucoup de nos parents sont en chômage à cause de lui, mais monsieur le journaliste comment jugez-vous cela, mais c’est de crime qu’il a commis!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  47. Laissez-moi vous dire une chose Soumaila, les critiques ne nous amènent nulle part Nous savons tous que le Mali va bien, seulement que le coup d’Etat du 22 mars nous a mis dans un contexte embrassant. Aidez le président au lieu de le citiquer.

  48. 😉 😉 😉 😉 Je ne suis pas du même avis que ceux qui disent que le régime actuel est la cause de ce qu’il arrive à ce pays. 😳 😳 😳 😳 😳 Nous savons tous que bien avant l’élection d’IBK au pouvoir, le Mali souffrait déjà.

  49. Soyons reconnaissant envers nos dirigeants, quoi qu’il en soit ils ont fait de leur mieux. Ils ont trouvés le pays dans cette phase difficile, ils font tous leurs possibles pour le sauver. Par contre, ne restons pas à côté et les critiqué, unissons nos forces et sauvons le Mali.

  50. C’est vrai que le Mali a traversé des moments difficile ces derniers temps. Mais est ce que nous pouvons dire que c’est le gouvernement IBK qui est la base de ce malheur ? En tant que chef de fil de l’opposition, il est aussi normal que vous jouez un rôle constant dans la convalescence de notre pays qui n’est pas de critiquer.

  51. Le Mali est à nous tous, et non à Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement. De ce fait, il est normal que nous unissions nos forces pour la sauvegarde de notre pays. Certes, nos dirigeants jouent leurs rôle, mais à nous aussi de contribuer à la reconstruction de notre pays.

  52. « Le Mali Broie du Noir », vous avez balancé une phrase dont vous ignorez certainement le sens Mr Cissé. Sinon au contraire, vous ne serez pas là pour parler ainsi, je rappelle que vous êtes aussi concerné à la gestion de ce pays.

  53. Notre pays avait était déjà plongé dans cette crise multidimensionnelle avant même l’élection d’IBK au pouvoir. En toute franchise, ce n’est pas lui qu’on doit accuser mais plutôt ses prédécesseurs. Il s’agit de ceux-là qui ont passé dix ans à la tête du pays sans pourtant apporter quelque chose de concret.

    • Je suis apolitique, non partisan et les hefs et leurs partis de politi-chiens-requins-crocodiles,
      je m’en balance. Seulement, je veux le Changement, l’amelioration des conditions de vie, la croisssance, l”emergence, le developpement, la justice et l’egalite au maliba. 😉 .
      inconscient et insouciant pour dire que IBK a trouve le Mali comme ca et c’est ses predecesseurs a accuses.
      quand j’entends ce vampire de SC dire ces merdes de la sorte ca me fait rigoler 😆 . Qui il etait ce mec, ce poltron, ce suceur du Maliba? 😆 😆 😆 👿 😈 .
      🙄 😆 😆 😆 , il etait ou et quoi ce IBK sous AOK et ATT ( rappel, PM et president de l’Assembleee Nationale je crois hou bien ❓ 🙄 :mrgreen: ).
      Arretez vos conneries de partisanneries pour rien car c’est le Maliba d’abord au lieu de ces cons de politi-chiens, requins, crocodiles, coyotes, vautours, anacondas et vampires.
      AOK, ATT et IBK ont mene le Maliba a Sa FIN, dans l’eccatombe, dans les tenebres etc…
      Sous AOK il y a eu combien de voleurs et multi-millionniares fonctionnaires, simples commis de l’etat, et sous ATT combien de ses memes milliardaires, et sous IBK combien et combien encore et conre……… 👿 ❓ . Jamais ou presque sous MK et presque sous GMT.
      Alors que voulez encore 👿 👿 👿 ❓ . Le peuple mourridond attend et a toujoura attadu et a cru a ces politi-chiens-requins-crocodiles et vampires de malheur 👿 😈 .
      Le Mali est est parti de mal en pire sous AOK, pire-pire sous ATT et maintenant pire-pire-pire——meme l’enfer sous IBk. Oui il essaye de se rattwche et de fixier de quoi qu’ils ont laisse mais il n’arrivera jamais parce que ces dconnards et voleurs aneantisseurs d’un pauys se connaissent et savent qui est qui. Ces connards de learders religieux musulmans haidara et Dicko les pyromanes de la republique n’en parlont pas.
      quant a SC, TD et ces autres et les AOK, ATT, IBK et conneries, ils sont tous et toutes de la meme espece, meme pere et meme mere. 👿 👿 👿 .
      Vivement Un J.J Rwlings ou Sankara au Maliba pour le Grand Changmentil 👿 👿 👿 . Vive Maliba Un et Indivisble, Emegent, Libre, Laic dans la Paix et la Reconcialtion pour l’Eternite….

  54. Notre pays avait était déjà plongé dans cette crise multidimensionnelle avant même l’élection d’IBK au pouvoir. En toute franchise, ce n’est pas lui qu’on doit accuser mais plutôt ses prédécesseurs. Il s’agit de ceux-là qui ont passé dix ans à la tête du pays sans pourtant apporter quelque chose de concret.

  55. Notre pays avait était déjà plongé dans cette crise multidimensionnelle avant même l’élection d’IBK au pouvoir. En toute franchise, ce n’est pas lui qu’on doit accuser mais plutôt ses prédécesseurs. Il s’agit de ceux-là qui ont passé dix ans à la tête du pays sans pourtant apporter quelque chose de concret.

  56. 😉 😉 😉 😉 Comme nous le savons tous, le président Ibrahim Boubacar Keita fut élu avec 77% de voix d’électeurs. 😳 😳 😳 😳 😳 A mon avis, il ne sera pas capable de trahir ce pays, s’il est vraiment conscient de cette confiance que lui porte le peuple malien.

  57. Le Mali ne va demeurer dans cette situation pénible, unissons juste nos forces et soutenons nos gouvernants. Deux ans et 3 mois est minime par rapport à ceux qui ont passé dix ans au pouvoir. Donnons-lui du temps.

  58. Au lieu que Soumaila nous fasse le bilan de 2015 sur la gestion du président de la république, que nous donne-t-il comme bilan sur sa propre gestion entend que député de Niafunké ?

  59. Je pense que nous ne devons pas faire attention à l’opposition, ses propos sont pour encore déstabiliser le pays.
    Nous avons vu que pendant 2015 à chaque fois que le pays essaye de se relever, un opposant se met en son tenu de critique contre les bons œuvres de notre gouvernement.
    Les maliens ne doivent pas se donner à des critiques pour oublier l’essentiel qui est de supporter l’avancement du pays.

  60. Je ne comprends pas nos politiciens et leurs façons de critiques facile envers la gouvernance, au lieu de parler ainsi le président de l’urd doit nous rassurer au moins qu’une seule de ses propositions ont été mise en pratique pendant 2015 entend que président du bureau de l’opposition.

  61. Au lieu que Soumaila nous fasse le bilan de 2015 sur la gestion du président de la république, que nous donne-t-il comme bilan sur sa propre gestion entend que député de Niafunké ?

  62. Si l’urd se souci vraiment de ce pays il doit se mettre au travail avec le gouvernement et laisser de côté les différent critiques et empêchements.

  63. L’opposition doit en cette année contribuer au développement de ce pays comme il se doit, nous n’attendons pas des grandes réalisations de leurs parts, mais de leurs respect et accompagnement envers les actes du gouvernement, le Mali a besoin de nous tous et nous devons unir nos force pour répondre à son appel.

  64. 2015 n’a nullement été une année de déception, nous avons assisté à beaucoup des belles réalisations de la part de notre gouvernement.

  65. L’Urd continue et continuera, selon son président, à dénoncer avec force le pilotage à vue sans cap.

    L’urd à mon avis doit changer de stratégie et de contribuer au présent du pays au lieu de faire du pays une idée de discussions qui n’amèneront nulle part.

  66. Moi je ne supporte pas les critiques et autres de nos politiciens, nous sommes ensemble le Mali et c’est à nous de faire ce pays ensemble, qu’aucun malien ne donne pas importance aux critiques de nos politiciens.
    Vive le Mali.

  67. Au lieu que soumaïla s’affiche pour parler mal de 2015 pourquoi ne pas qu’il nous dit de ce qu’il a fait de ce 2015 pour le Mali ?

  68. Selon l’opposition 2015 était une année de déception, nous avons tous participer en cette déception en ce que je sache.
    Le Mali n’est pas en des problèmes, nos politiciens sont souvent pires que les rebelles.

  69. Le Mali ne va demeurer dans cette situation pénible, unissons juste nos forces et soutenons nos gouvernants. Deux ans et 3 mois est minime par rapport à ceux qui ont passé dix ans au pouvoir. Donnons-lui du temps.

  70. “Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013″. Qui dit mieux! Personne ne pourra dire le contraire car la vérité est irréversible.

  71. De nos jours l’opposition à faillir à son devoir. L’opposition malienne a perde toute sa crédibilité car elle ne fait que attaquer le régime en place mais ne propose rien de concret. L’opposition ne doit pas que critiquer mais proposer des solutions pour une sortie de crise et bonne gouvernance du pays.

  72. N’importe où Soumaïla passe ça sent la fraude, la corruption, l’impunité. Les maliens n’ont besoin d’une personnalité qui traine avec lui tous ses bagages d’accusation même sur le plan internationale, c’est grave. Les maliens n’ont besoin d’un leader comme lui.

  73. S’il vous plait faite preuve de responsabilité et de maturité. Le Président de la République est plus que conscient de tous les maux dont traverse le pays. Depuis la veille de son investiture il a engagé une lutte farouche contre cette crise existentielle et multidimensionnelle. L’année 2015 dans l’ensemble a été une ou le régime a fait plus de progrès dans son programme. 💡 💡 💡 💡

  74. Soumaïla Cissé doit avoir honte de nous parler d’impunité. Il a fait suffisamment de mal à la population malienne, détournement de fond, enrichissement illicite, magouille et plusieurs coups bas. Soumaïla Cissé doit répondre de tous ses actes devant la justice malienne.

  75. Selon ces informations, Soumaïla Cissé aurait laissé à son successeur, l’ancien Premier ministre sénégalais, Cheick Hadjibou Soumaré, un gros passif né un financement fictif de forages au Sénégal avec l‘argent de l’Agence française de Développement (AFD). Si la situation n’est pas élucidée sur le montant de 5 milliards de FCFA accordé par l’Agence française de Développement, l’UEMOA risque de perdre l’appui de ce partenaire important. Selon un confrère sénégalais, le successeur du Malien Soumaïla Cissé, va « devoir rapidement trouver des justificatifs à des travaux hydrauliques prétendument financés au Sénégal ou alors rembourser au plus vite l’Agence française de Développement d’au moins 5 milliards de FCFA ». Selon Le Quotidien du Sénégal, l’UEMOA a des difficultés à justifier ces dépenses : « Selon des informations recueillies auprès des personnes proches de la Coopération française, l’AFD a noté que le montant que l’UEMOA a déclaré avoir consacré à l’hydraulique était plus important que celui inscrit au budget de l’institution. De plus pour les travaux des forages déclarés avoir été accomplis au Sénégal, des enquêtes opérées par les agents de l’AFD sur le terrain dans ce pays, ont mis à jour certains trous qui n’avaient aucune goutte d’eau, quand on pouvait voir des travaux ». Pour ces agents, il n’y a pas de justificatif valable pour le montant décaissé, selon le confrère.

  76. Soumaïla Cissé est un opposant de la honte. Il est toujours à la baguette quand il s’agit de critiquer. Mais par contre quand il s’agit de faire des propositions, il reste bouche b. C’est un homme politique inconscient du défi qui l’attend et incapable de gérer le poste de chef de file de l’opposition politique.

  77. Le Mali n'est pas un pays malade de sa gestion. Je ne peux pas personnellement écouter ou me fier des dires de Soumaïla Cissé. Ce dernier est dans la gestion de ce pays depuis plus de 15 ans. Donc il ne peut pas denoncer quoi que ce soit.

  78. Le Mali n'est pas un pays malade de sa gestion. Je ne peux pas personnellement écouter ou me fier des dires de Soumaïla Cissé. Ce dernier est dans la gestion de ce pays depuis plus de 15 ans. Donc il ne peut pas denoncer quoi que ce soit.

  79. L’insécurité grandissante qui menace la paix et la stabilité durable dans notre pays est un fléau qui provient de la mauvaise gérance des régimes passés. Le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta est en train de tous mettre en n’œuvre pour protéger les personnes et leurs et sur toute l’étendue du territoire national et aussi l’accord de paix et de réconciliation.

  80. Les détracteurs qui accusent le régime en place d’adopter une négligence vis-à-vis de l’insécurité grandissante. Alors que pensent-ils de cet exploit des autorités et des forces de l’ordre et de sécurités. Il faut savoir que le gouvernement et les forces de l’ordre ont aussi fait des exploits dans l’affaire de sécurité. Dans le combat contre l’insécurité il n’y a jamais eu de risque zéro le gouvernement met tout en pratique pour déjouer à savoir les attaques perpétrés sur le sol malien.

  81. IBK a promis pendant les campagnes présidentielles de 2013 de reformer les forces armées maliennes et de changement leurs conditions de vie. Les résultats aujourd’hui montrent pleinement que le président a respecté ses paroles et continue de faire d’avantage. Les preuves sont bien visibles.

  82. L’opposition au Mali est devenue un obstacle à la bonne gestion. Cela depuis l’avènement de Soumaïla Cissé à la tête de la nouvelle institution, si je peux le dire, le chef de file de l’opposition politique. Ce nouveau poste devrai être un plus pour la démocratie malienne qui est un luxe pour le continent africain.

  83. Je ne prends pas partie pour IBK, mais depuis son arriver le pays commence légèrement à se développer, délicatement mais assurément, il est en train de redresser le pays. Il est vraiment l’homme de la situation soyons honnête. Il peut gérer le Mali comme il se doit, il a la compétence nécessaire. Sa politique de gouvernance reste la meilleur mode gérance approprié à notre pays.

  84. Spoumaïla Cissé ne vise pas le bienêtre des maliens. Depuis qu’il est venu au poste de chef de file de l’opposition il ne cherche qu’à déstabiliser le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta qui a été élu à plus de 77% des voix. Essayez de décrédibiliser le pouvoir de celui-ci reviendra à porter atteinte à la voix des maliens.

  85. Soumaïla et sa bande d’incapables d’opposants ne sont que des malhonnêtes, ennemis de la nation. Actuellement ce pays a besoin de tous ces fils pour sauver l’honneur de ceux qui ont été des grandes personnalités du Mali et de tout le monde entier, à savoir : Modibo Keïta (l’un des initiateurs de l’OUA), Soundiata Keïta, Fily Dabo Sissoko, Babemba Traoré, j’en passe. Au lieu qu’il se met à critiquer la gestion d’IBK durant l’année 2015, qu’est-ce qu’il a fait pour ce pays durant la même année, en tant que chef de file de l’opposition politique?

  86. L’insécurité qui prévaut au Mali ne doit être utilisée pour en faire un moment de critiques, de contre-attaque, de règlement de compte, etc. On doit unir nos efforts au tour d’un seul homme, le président de la république, en tant que la première institution de notre démocratie. C’est uniquement en cela que notre de sortie de crise se trouve. Bonne et heureuse année 2016 à tous les maliens sans oublier les opposants malhonnêtes!

  87. Critiques à cause de son silence qui n’est du tout conforme au nouvel statut qu’il venait juste d’avoir, il n’a rien dit de bon sur le régime en place. Et pour tant il est en droit de faire des propositions allant dans le sens de l’intérêt général. Mais comme nous le constatons, il ne fait que critiquer sans raison valable t ne propose rien, absolument rien de concret. Donc si 2015 a été un échec pour les maliens, Soumaïla est lui aussi responsables en tant le chef de file de toute l’opposition.

  88. On ne doit pas faire confiance aux opposants maliens. Ils cherchent juste des places. Apparemment ils font comme s’ils sont prêts à sacrifier leur vie pour la cause de la nation. Une fois à une poste, ils cherchent à remplir d’abord leur poche. 😈 😈 😈 🙄 🙄

  89. Fuck Soumaïla Cissé.
    Fuck Tièbilé Dramé.
    Fuck l’opposition malienne.
    Fuck les molobaliw. 😈 😈 😈 😆 😆 😆

  90. Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé sont tous deux des oiseaux de même plumage. Au moment où le pays est sombré dans la calamité qui demande l’implication de tous aux côtés de l’élu de la nation, ces deux hommes préfèrent se détacher de cette masse de patriotes pour former une sorte de (contre-cause-de-la-nation).

  91. Il n’y a pas un ennemi de cette nation plus que Soumaïla Cissé. Il peut tout dire et tout faire contre la gestion d’Ibrahim Boubacar Keïta mais les maliens ne vont jamais tenir compte de ses dires. Car nous savons tous qu’il n’aime pas ce pays.

Comments are closed.