Soutien à l’Accord d’Alger : Les 65 partis de la majorité présidentielle embouchent la même trompette !

1
Dialogue politique : IBK reçoit la Majorité et l’Opposition
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, a reçut ce 4 juin 2014, la classe politique malienne (majorité et l’opposition)

Les militants et sympathisants de la Convention de la majorité ont réussi le défi de la mobilisation, dimanche. Sur  les pancartes on pouvait lire des slogans comme : « Ibrahim Boubacar Keita pour barrer le chemin aux traitres » ou  « le MPR soutient IBK,  président de la République dans sa quête d’une paix définitive ».

Prenant la parole pour ouvrir les débats, l’honorable Timoré Tiluenta  membre de la CMP a invité tous les Maliens sans exclusion aucune à adhérer  à l’accord  d’Alger pour le retour de la paix au Mali. Et lui de revenir sur les circonstances de la création de cette convention qui renforce l’encrage de la démocratie au Mali : «  c’est le samedi 7 septembre 2014 que 65 partis politiques ont apposé leur signature pour la naissance  de la Convention de la Majorité Présidentielle », a-t-il indiqué. Pour M.Tiluenta, si Amadou Hamapaté Bah était vivant, il nous aurait conseillé d’approcher  le sage Thierno Bocar de Bandiagara pour ses conseils. Après ce rappel vibrant du Pr de lettres Tiluenta , c’est le président de la CMP le doyen  Boulkassoum Haidara  qui a pris la parole sous un tonnerre d’applaudissements. Il a d’abord rendu hommage au tout puissant qui a permis cette rencontre qui va lever le voile sur l’accord d’Alger qui souffre de diverses interprétations. Pour le responsable de la CMP le chemin a été long et plein d’embuches pour aboutir à ce processus afin que l’histoire de notre pays soit sauvegardée à jamais. Aussi, il a rendu hommage au peuple souverain du Mali  qui a su gérer  la crise avec sérénité. Avant de poursuivre, que ce sont surtout les populations du nord qui ont souffert des affres de cette guerre absurde. Elles ont été victimes de flagellations, de violences sexuelles et de toutes sortes de brimades. Pire, a-t-il souligné, les djihadistes ont porté atteinte à  l’âme du Mali et de l’humanité  en détruisant le patrimoine culturel. Pour M. Haidara  l’accord ne remet pas dans les placards les crimes commis par certains groupes armés partie prenante dans la signature des accords d’Alger  au contraire, l’accord y réserve une mention spéciale, a-t-il expliqué. A ses dires, l’accord dans son fond et sa forme est bon, car il ne remet nullement en cause la forme républicaine de l’Etat, sa laïcité, et ne porte pas atteinte à l’intégrité territoriale  qui est la ligne rouge que les mouvements armés ne devaient pas franchir. Il n’a pas manqué de faire amende honorable aux dignitaires religieux  et la société civile  qui ont dépêché une délégation en Europe pour battre en brèche  les dénégations   d’une certaine presse à la solde du MNLA et ses complices. Et, pour clore son allocution, il a loué la bonne foi du tout nouveau amenokal   Mohamed Ag Intallah  qui a dans une déclaration réaffirmé son adhésion totale à la cause du Mali. Il n’a pas manqué d’évoquer le nombre de pertes enregistrées par le Mali et ses alliés au total 385 morts dont 72% de Maliens.

  Le contenu de l’accord est bon 

Pour  Tiemoko  Sangaré ,l’accord est bon à partir du moment ou , il apporte la paix : «  nul n’a le monopole du patriotisme , nos envoyés sont des patriotes au même titre que ceux qui critiquent cet accord , il s’agit pour la Convention de la Majorité Présidentielle de relever le défi  de l’accord ». Car, a- t-il laissé entendre, nous avons l’adhésion totale  de la Communauté Internationale qui est partie prenante  dans la signature de l’accord. Pour, le Pr Sangaré, il s’agit  de se séparer  définitivement  de la racine du conflit. Et lui de dire que ce sont les séparatistes de Kidal qui sont perdants dans cet accord pour la paix.

A sa suite, le porte parole de la Convention l’honorable Zoumana Ntji Doumbia  soulignera que le paraphe  de l’accord a nécessité 8 longs mois  avec l’accompagnement  de la communauté internationale. Il a au nom de la convention remercié le gouvernement qui a fait preuve de bonne foi en signant l’accord. Avant de poursuivre : « nous pensons que cet accord est bon nous députés car, il respecte les fondamentaux de l’Etat malien ». La représentante des femmes de la CMP Mme Diawara Aissata Touré   a indiqué que l’accord est bon et il ne pouvait en être autrement, cette paix, a-t-elle dit favorise les populations et crée une symbiose  entre toutes les composantes du pays. Le représentant  des jeunes de la CMP  Lazare Tembely a tout simplement souligné que l’ensemble des Maliens doivent se retrouver dans l’accord.  Enfin, le président du haut conseil des collectivités, Oumar Ag Ibrahim Haidara, a dans un discours choc  indiqué que la régionalisation ne remet pas en cause  la puissance du pouvoir central, au contraire qu’elle renforce les collectivités locales avec l’élection au suffrage universel  direct du président du conseil régional, a-t-il fait savoir . A coup sûr, a-t-il poursuivi, il permettra de mettre fin à plus de cinq ans de rébellion armée.

 Badou S. Koba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.