Tension au sommet de l’Etat : IBK en colère contre des ministres

4
Conseil de sécurité des Nations unies
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA (IBK) a reçu dimanche 2 février 2014 une délégation des 15 membres du Conseil de sécurité des Nations unies

Depuis un certain temps, le président de la République est remonté contre certains ministres du gouvernement dirigé par Modibo Keïta. En effet, lors de sa tournée dans la 4éme région, il a déclaré à Bla qu’on lui a menti sur tous les plans par rapport à la gestion des affaires de la nation.

Le président IBK a effectué en décembre 2015 une tournée dans les 7 cercles de la 4éme région. Ce périple est intervenu après celui de Sikasso du 20 au 24 août 2015. Dans la capitale du Kénédougou, il est sorti de son silence pour mettre au pas les cadres du RPM dont le soutien lui faisait cruellement défaut face à l’adversité de l’opposition. A Ségou, il s’est donné au même exercice de blâme. Mais cette fois- ci, contre certains ministres qui l’accompagnaient.

A Bla, le constat fut amer : contrairement à toutes les normes requises de construction de bâtiments, le président de la République IBK a remarqué avec amertume que les logements sociaux ne sont que de petits locaux construits sur des espaces restreints. Cette colère ne fut pas fortuite quand on sait que  le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Dramane Dembélé, a à son actif l’accaparement à des fins personnelles d’un espace de construction d’une école publique aux 1552 logements sociaux de N’Tabacoro.

Aussi, a-t-il été déçu du niveau d’électrification de la ville de Bla. La remontrance du président vient du fait que c’est une société privée qui se charge de l’électrification de cette ville en lieu et place de l’Etat. Ce fossé constaté entre la réalité du terrain et ce que certains de ses ministres lui communiquent est vraiment ahurissant. L’on comprend donc tout son énervement décontenancé contre  Dramane Dembélé et Mamadou Frankaly Keïta, ministre de l’Eau et de l’Energie.

Dans ces conditions, il ne reste plus au président de la République qu’à s’assumer pleinement et entièrement contre toutes celles et tous ceux qui rendent mauvais service à l’Etat malien. Sauf, si c’est pour jeter de la poudre aux yeux des Maliens !

Fodé KEITA

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. EDM n’a jamais ete une société qui a fait la fierté des malien donc une carrière moche.

  2. Ibk est perdu il ne maîtrise plus rien a part le détournement du fond public
    On ne peut pas faire du neuf avec du vieux
    Le Mali a besoin des hommes politiques intégre pas des opportunités

  3. On attend la sanction du président IBK POUR CAI VISITE À BLA CAR UN RESPONSABLE KI MENT TU DOIT SAVOIR CE KE TU DOIT LUI FAIRE FRANKALY NAI PAS COMPETENT IL FAUT ALLER VOIR DANS SA MINISTERE CAI GÉRER COMME UNE ASSOCIATIONS IL M’AITRISSE MÊME PAS LA GESTION DE SON DÉPARTEMENT UN CATÉGORIE C COMME CHARGÉ DE MISSION AGENT DE RECOUVREMENT A EDM SA FAIT HONTE ET VENIR REGARDE CHEZ LUI CAI COMME UN BUREAU DE MARCHER LES VÉHICULE SE GARE JUSQU’À 300M METTRE DE CHEZ LUI LES OPÉRATEURS ECONOMIQUES ET LES HOMMES D’affaires en tout cas les maliens veule le changement et on a confiance à IBK ET POUR RAPEL KAN FRANKALY ÉTAIT À EDM LES GENSE QUI VOL DU CARBURANT FRANKALY A TOUT LE TEMP SOUTENU CAI GENSE LÀ OÙ VA CE PAYS LÀ KE DIEU PROTEGE LE MALI AMINA YARABI

  4. Frankali est Un excellent cadre qui N a pas commence sa carriere en tant que Ministres. Il a fait ses preuve a edm d abord. Personne ne peut donc lui appendre son travail . En voulant le mettre a mal avec Le President les detracteurs perdent leur temps car le President connait Frankali pour son serieux et sa competence dans le domaine . Alors chercher d autres agneaux sacrificiels et laisser l enfant beni de Korofina en paix .

Comments are closed.