Transhumance politique : Le maire RPM de Gao et sept conseillers virent à l’ASMA-CFP.

3

Les élus démissionnaires  de la section RPM  de Gao,  il y a quelques mois,  ont décidé de déposer leurs bagages  de militants dans l’alliance pour la solidarité au Mali-convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP).

Il s’agit du maire de la commune urbaine de Gao et  sept autres  conseillers des tisserands.  En fin de la semaine dernière,  les nouveaux militants de l’ASMA-CFP de l’ancien premier ministre, Soumeylou Boubèye Maîga, ont fait une déclaration  publique lors d’une assemblée générale tenue dans le conseil du cercle. Selon  les sources concordantes, les choses se sont compliquées entre  ces élus  de la commune urbaine de Gao  et l’ex-parti présidentiel lors de la désignation des candidats  devant défendre les couleurs du parti  à la veille des élections législatives de mars-avril 2020.

Le maire démissionnaire et ses partisans ayant jetés leur dévolu sur l’épouse de l’ex-coordinateur de la fédération RPM de Gao, l’ancien ministre de l’énergie, Malick Alhousseini, ont  été déboutés par une partie du parti, qui a plutôt défendu la candidature d’une autre liste à ces législatives. Constatant leur échec, le maire Dacko Boubacar Traoré et ses proches ont battu compagne pour la liste ASMA-CFP. Ce forcing à vouloir aller à l’encontre des textes du parti, qui interdisent à tout militant de battre campagne pour une autre formation politique en période électorale, leur à coûter une sanction d’un an.

C’est au terme de cette sanction que l’édile de Gao, ses 7 conseillers, le coordinateur de la fédération RPM et d’autres élus dans les communes périphériques de Gao ont décidé de démissionner. Aujourd’hui, certains ont officialisé leur adhésion à l’ASMA-CFP et d’autres seraient annoncés dans le mouvement politique ‘’Benkan’’ du richissime et probable candidat à la présidentielle de 2022, Seydou Coulibaly.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Mr. Kinguiranke, nous pensons qu’il est temps d’arreter d’insulter IBK comme “boua le ventru”. il n’est plus president. Un peu de respect de ta part.

  2. Ce n’est pas une transhumance ca car quitter Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba pour aller chez SBM c’est changer de chambre dans une meme cour, allons chercher nous quelque chose d’autre!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here