Transhumance politique : Niaga Tembely dément son adhésion à la Codem

0

Annoncé au groupe parlementaire Codem à l’Assemblée nationale dans sa lettre de démission de l’Adema/PASJ, le député élu à Badiangara, l’honorable Niaga Tembely que nous avons rencontré hier, revient sur ce choix. Dénonçant même  une propagande politique, il soutient qu’il n’a pas encore choisi sa future destination.  

 

Aussitôt après sa démission de l’Adéma, l’adhésion de Niaga Tembely à la Codem a été annoncée par la presse. Un document de la direction de la Convergence pour le développement du Mali (Codem), laissait lire dans sa lettre d’adhésion  au parti les raisons de choix. Ces informations sont totalement démenties par l’intéressé que nous avions rencontré hier. « Quand ils ont appris ma démission de l’Adéma, ils sont venus me voir jusqu’ici au bureau. Ils m’ont dit qu’ils veulent que j’adhère à leur parti. Je leur ai dit d’attendre d’abord, qu’ils sont mes frères et que si je dois venir c’est pour les encadrer. Sinon, je ne leur ai pas adressé une lettre. Mais quand ils m’ont quitté ils se sont empressés d’aller écrire dans les journaux que je suis avec eux. Je comprends le sens de leur coup médiatique, puisque leur fera assez de recettes politiques », explique l’élu de Badiangara.

Niaga Tembely précise qu’il va bientôt décider de sa future destination qu’après  une tournée d’explication au niveau de sa base électorale. C’est ce qui a été fait et un rapport a même été rédigé. « Certes, j’ai annoncé m’a démission de l’Adéma à sa  direction nationale, mais je ne l’ai pas fait avec la section de Badiangara. Parce que quand vous appartenez à un électorat, il faut avant tout le respecter. Il fallait que j’aille m’entretenir avec eux pour que la décision soit en ce moment collégiale. Maintenant que cela est fait, on attend. Mais cette tournée à Badiangara m’a permis de me rendre compte que la Codem a une véritable force là-bas et je peux même dire qu’elle a dans son escarcelle les 50% du cercle », indique Niaga Tembely qui parle tantôt de contacts avec le Parti pour le développement économique et de la solidarité (PDES) de Hamed Diané Séméga.

 

De toute façon, l’honorable Niaga Tembely dit être toujours dans l’attente afin  de trouver le meilleur point de chute. Le tout dépendra en ce moment des propositions qui lui seront présentées. On se rappelle que dans sa lettre de démission adressée au président du groupe parlementaire Adéma, Niaga Tembely expliquait ceux-ci : « J’ai décidé de venir par la présente vous informer de ma démission  du groupe parlementaire Adéma pour convenance personnelle. Je profite de cette occasion pour vous demander de transmettre aux honorables députés mes sincères salutations pour les moments de fraternité empruntes de franches camaraderies passés ensemble. J’ai décidé de militer désormais au sein du groupe parlementaire Codem. Je vous en saurai gré d’en informer le bureau et le parlement dès sa prochaine plénière ». Il revient aujourd’hui sur cette adhésion. Une volte-face qui risque d’entacher sa réputation

Abdoulaye Diakité

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER