Transition : Une partie de la classe politique exige le respect du délai

5

Une quarantaine de partis et groupements politiques entend faire bloc pour faire respecter non seulement le délai de 18 mois imparti aux autorités de transition mais aussi le calendrier électoral déjà établi

En principe, le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga doit présenter le Plan d’action du gouvernement (PAG) devant le Conseil national de Transition (CNT) ce vendredi. Avant cette séance très attendue, les responsables d’une quarantaine de partis et regroupements politiques ont décidé de clarifier leur position sur la conduite du processus de Transition.

Parmi eux, nous pouvons citer la présence de certains ténors de la scène politique malienne comme Soumeylou Boubèye Maïga de l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (Asma-CFP), Bokary Tréta du Rassemblement pour le Mali (RPM), Tiémoko Sangaré de l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-PASJ).

En outre, Housseini Amion Guindo de la Convergence pour le développement du Mali (Codem), l’ancien Premier Moussa Mara et bien d’autres figures politiques de notre pays étaient présentes.
Dans une déclaration rendue publique à l’issue d’une rencontre tenue lundi dernier dans un hôtel de la place, ces responsables politiques ont décidé de soutenir les initiatives visant à instaurer et renforcer la cohésion sociale, la stabilité et la sécurité du pays.

Pour ces responsables politiques, c’est le prochain pouvoir issu des élections générales de fin de Transition qui devra impérativement travailler dans un esprit de rassemblement et d’inclusivité et conduire de profondes réformes. à cet effet, ils ont affirmé sans ambiguïté leur attachement « au respect scrupuleux de la période de la Transition et donc de la date retenue pour les prochaines élections générales (présidentielles et législatives), à savoir le 27 février 2022.

Aussi, ces partis et regroupements politiques ont demandé aux autorités de la Transition de confirmer leur engagement à respecter ces échéances par la publication d’un chronogramme détaillé de tâches allant dans ce sens et par l’abandon « de tout projet susceptible de mettre en cause ce délai ». Aussi, ont-ils décidé de mettre en place un mécanisme de suivi de ladite déclaration.

……..LIRE LA SUITE SUR https://www.lessormali.com/

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Au Mali le ridicule ne tue pas.Au coup d’état Boubeye était plus présent à Kati qu’à Bamako. Il en sort bredouille pas de responsabilité à lui confié.Il semblait oublier la surfacturation du matériel militaire
    .Il ne sera pas épargné du vent à l’horizon contre la corruption et la délinquance financière. Bovary Thereta les champs réclament à la place de l’engrais frelaté le bon. Apprête toi a justifier. Tolérance zéro. Monsieur Mara l’amène l’ambitieux. Tu as fait perdre à notre pays des milliards investis dans l’avion présidentiel d’ATT. Pour satisfaire le luxe d’un homme au détriment de tout un peuple. Comme si cela ne suffisait pas des cadres sont assassinés et Kidal perdu par ton zèle
    .Camion est devenu champion en regroupement pour la conquête du pouvoir. Soyez tranquille les élections se tiendront mais pas avec l’argent volé ou détourné. Les bons maliens seront là pour vous contrecarrer. Devinez le reste….

  2. CHER ASSIMI

    La France et les blaise compaoré et autres negres de salons complices aliénés complexés atteints de PARISIANNISME AIGUE ne vont jamais de lacher

    Tu as en effet humilié la france devant son armée et ses moyens techniques et ce devant les yeux désabusés des USA et des pays de L UE et personne n’a rien vu venir parmis eux !!!!!!!!!!!!!!

    DONC CELA ILS VONT JAMAIS TE PARDONNER ET ATTENDRE LE MOMENT OPPORTUN POUR FRAPPER A NOUVEAU !!!!!!!!!!!

    DONC EVITES DE PRENDRE L AVION ET METS UNE BARRIERE ENTRE TOI ET LES GENS QUI DEBARQUENT DANS TA VIE SANS RAISON APPARENTE ET SURTOUT SI C EST UNE FEMME

    FAIS ATTENTION A TOI CAR SINON C EST LE MALI QUI VA S ECROULER A NOUVEAU !!!!!!!!!!!!

  3. IL FAUT EXIGER DE LA FRANCE L ARRET DE TENTATIVES D ASSASINATS DES PRESIDENTS AFRICAINS !!!!!!!!
    DORMEURS !!!!

    Parmi eux, nous pouvons citer la présence de certains ténors de la scène politique malienne comme Soumeylou Boubèye Maïga de l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (Asma-CFP), Bokary Tréta du Rassemblement pour le Mali (RPM), Tiémoko Sangaré de l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-PASJ).

    En outre, Housseini Amion Guindo de la Convergence pour le développement du Mali (Codem), l’ancien Premier Moussa Mara et bien d’autres figures politiques de notre pays étaient présentes.

    DE TOUTE FACON VOUS IREZ POUR LA PLUPART EN PRISON POUR LES VOLS DETOURNEMENTS ET GASPILLAGES QUE VOUS AVEZ FAIT UNE FOIS LE AUDITS TERMINES

  4. Très bien. Je reconnais par cet acte le patriotisme des partis. Les autres alimentaires s’abritent derrière les militaires pour manger. Pas un jour ne sera accordé à cette transition vorace.

  5. Messieurs Sangre et Coulibaly, vous avez tout dis, la seule chose que je propose est de passer a l’ACTION: Organisez des marches GIGANTESQUES avec tous les mouvements patriotes et religieux favorables a la REFONTE du Mali qui passerons devant les bureaux des Nations Unis, des ambassades ennemies du Mali est exiger une transition de 30 mois au minimum. Entretemps activez tous les dossiers de corruptions et de fraudes en justice. Pendant les marches portez des pancartes dénonçant les dealeurs et leader des partis politiques qui ont vendus et mis le Mali dans le KO économique depuis 1991.
    ACTIONS, ACTIONS et ACTIONS.
    Quand a Alioune Tine on réglera son compte au Senegal.

Répondre à Certitude Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here