Gestion des fonds anti-Covid-19 au Mali : Plus de 50 milliards de FCFA d’irrégularités financières décelées par le vérificateur général

6

Un rapport du bureau du Vérificateur Général du Mali révèle une mauvaise gestion des fonds alloués à la lutte contre la COVID-19. Le montant total des irrégularités financières, selon le rapport, s’élève à 50 733 274 104 FCFA.

Le rapport du bureau du vérificateur général du Mali sur la gestion des ressources de l’État utilisées dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 au titre de l’exercice 2020, a été publié le lundi 13 juin 2021.

Parmi les irrégularités constatées, l’audit indique Le Président de la CCIM a fait exécuter des marchés d’acquisition de masques sans contrat, pour un montant de 9 462 500 000 FCFA. « L’équipe de vérification a constaté que dans le cadre du programme présidentiel « Un Malien – un masque », pour un coût de 10 942 500 000 FCFA, la CCIM a réceptionné des masques et payé des fournisseurs sans avoir élaboré des contrats de marché au préalable »,  indique le rapport. Celui-ci dénonce également le fait que le  Président de la CCIM ait autorisé le paiement de marchés sans l’acquittement des droits d’enregistrement et de la redevance de régulation pour un montant de 37 8087 500 FCFA.

A cela s’ajoutent « 6 500 000 000 FCFA, le montant non déposé dans les banques par le Directeur Général du Fonds de Garantie du Secteur Privé conformément  aux  dispositions  de  la  convention. Selon le rapport, le  Coordinateur  du  Projet Jigisemejiri  n’a  pas  reversé  le  reliquat  du  fonds COVID-19 non utilisé qui s’élève à 30 097 471 525 FCFA et ses dépenses indues sur le fonds s’élèvent à 25 200 000 FCFA. Le rapport poursuit que le Régisseur Spécial d’Avances du Ministère des Maliens de l’Extérieur a effectué des dépenses indues à hauteur de 436 679 741 FCFA. Le rapport indique aussi que le ministre de l’Économie et des Finances et le Ministre de l’Industrie et du Commerce ont ordonné une dépense indue de 2 085 600 000 FCFA au profit d’un opérateur économique. Au niveau du ministère de la sécurité et de la protection civile, 5 090 078 FCFA de dépenses irrégulières du Régisseur d’avances sur le fonds Covid-19 ont été constatées. Le surplus de facturation payé à l’EDM SA sur la gratuité de consommation s’élève à 760 177 650 FCFA. « Le Directeur Général et le Directeur Commercial de la société EDM-SA ont facturé à l’État plus que la consommation d’énergie accordée en gratuité », selon l’audit. Il ajoutera que le   Directeur   Administratif   et   Financier   et   le   Régisseur   Spécial   d’Avances de la Primature ont fait  202 802 875 FCFA de dépenses non justifiées. Le rapport explique que des Chefs de Centres des impôts ont minoré le droit d’enregistrement et  la  redevance  de  régulation  payés  sur  des  marchés  conclus  par  l’OPAM à hauteur de 27 381 557 FCFA.

Le PDG de l’OPAM, ajoute le rapport, a autorisé le paiement des contrats non enregistrés pour un cout de 20 727 000 FCFA. Le rapport note aussi 144 630 000 FCFA de dépenses indues effectuées par le Directeur Général de l’INSP.

Au total, 536 926 178 FCFA de dépenses indues ont été constatées dans les six centres de santé de référence de Bamako, les grands hôpitaux ( hôpital du Mali, CHU du Point G, CHU Gabriel Touré), les directions régionales de la santé et les centres de santé ( hôpital de Kayes, CSRÉf de Kayes et de Kita, Direction régionale de la santé de Koulikoro, CSRéf de Banamba, CSRéf de Dioîla, CSRéf de Kalaban-coro, CSRéf de Kati, CHU Bocar Sidy Sall de Kati, CSRéf de Kolokani, CSRéf de Koulikoro, Direction régional de la santé de Ségou, hôpital Nianankoro Fomba de Ségou, CSRéf de Niono, Direction régional de Sikasso, hôpital de Sikasso…)

Madiassa Kaba Diakité

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Muslim Negroids not going to stop stealing when opportunity fit their desire. After all those niggers view their thefts as great honoring of Islam being Islam was founded by criminals who virtually daily murdered, to robbed plus stole in name of God.
    There should be relentless crackdown using ” hunt would would you you” interview method of all having control of funds. But thieving niggers will not do that Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. a tu écouté le Ministre quand il dit qu’il ya une structure en gestation et des textes de loi pour récupérer les biens de plus de 20ans il faut que la lute continue il faut qu’il remettent l’argent a sa place

  3. 😂😂😂 Des délinquants et criminels financiers ont encore frappé. C’est du classique au Mali. Ah quel pays, on en parle et puis rien…

  4. Pour les délinquants de col blanc , la déchéance de nationalité et la saisine des avoirs sont beaucoup plus dissuasives que la prison simple , de toutes façons devant l’ampleur du phénomène nous n’avons pas d’autre choix que de frapper fort.

  5. Une bande de voyous à flamber!
    Une raison de plus de prolongrer la Transition pour “nettoyer ce qui est sale, planter ce qui est tombé et allumer ce qui est éteint”.
    Que les autorités de la Transition se disent ceci: “Note honte serait de perdre l’espace que nous avons conquis!” Si vous ne le savez pas, sachez-le: vous avez conquis un espace que vous ne devriez pas perdre pour les vautours en embuscade!
    Ce nouvel espace, ne le perdez pas, s’il vous plaît, sinon nous retomberons dans “ce qui est sale, ce qui est tombé et ce qui est éteint.” Pendant 30 ans de soi-disant “démocratie”.
    Il s’agit d’une véritable épopée pour réinventer le Mali.

  6. A quoi ça sert au juste de déceler des irrégularités, des malversations, des vols si au finish il n’y a personne à punir? C’est quoi l’objectif réel?

Répondre à Tienkafô Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here