Accusation de Fraude Scrutin du 29 Avril : Le président de la CENI lance un défi au FDR

0

Les 09 coordinateurs des 8 régions du pays et du district, à l’exception de ceux de Tombouctou et Gao, étaient tous présents autour du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), M. Fodié Touré, le samedi dernier dans la salle Fanta Damba N° 2 du CICB, pour rendre compte aux hommes de médias de leur supervision du scrutin du 29 avril dernier. Ils ont unanimement salué la sincérité, la tranquillité, la  transparence et la conformité des opérations des votes  aux normes internationales. Une  appréciation qui  jette un discrédit cinglant aux responsables du FDR qui  s’agitent vainement pour obtenir une éventuelle annulation dudit scrutin, qu’ils qualifient de mascarade électorale.rn

Dans une déclaration liminaire, lue par le premier vice président de la CENI , M. Adama Diallo, il ressort que la CENI dans sa mission de supervision et de suivi dudit scrutin , à travers ses démembrements présents dans le District de Bamako, les 49 cercles, les 703 communes et les 37 Ambassades et Consulats, a déployé ses délégués dans chacun des 20278 bureaux de vote, avec pour objectif d’assurer la régularité, la transparence et la sincérité du scrutin en garantissant aux électeurs, ainsi qu’aux candidats en présence, le libre exercice de leurs droits.

rn

Cela comme elle l’avait fait déjà durant les opérations d’inscription sur les listes électorales et la phase de distribution des cartes d’électeur. A cela s’ajoutent les différentes tournées effectuées à l’intérieur du pays par le président de la CENI , les coordinateurs régionaux, les membres des commissions Electorales Locales, les membres des Commissions Electorales Locales, les membres des Commissions Electorales communales ainsi que les voyages à l’étranger. Tout ce travail, à en croire M. Diallo, a été accompli dans le souci d’aboutir à un scrutin sincère pour des lendemains électoraux apaisés.

rn

Après le scrutin, la CENI a procédé, à travers ses délégués et démembrements, à la centralisation et au décompte interne des résultats, cela pour avoir un regard indépendant sur les résultats et qui ont été transmis à la Cour constitutionnelle. Ainsi, la CENI juge que le scrutin du 29 avril 2007 s’est déroulé dans le calme et la tranquillité et conformément à nos lois et aux normes internationales généralement admises comme l’ouverture des bureaux de vote à 08 heures et leur fermeture à 18 heures ; la présence du matériel et documents électoraux dans tous les bureaux de vote ; la disponibilité des cartes non distribuées dans les bureaux de vote ; la présence en nombre requis des membres des bureaux de vote ; des délégués de la CENI , de la cour constitutionnelle ; le scrutin s’est déroulé dans le calme, dans la sérénité et aucun incident majeur n’a été relevé.

rn

Elle souligne aussi que les citoyens ont librement exercé leur droit, sans qu’une entrave ou obstacle ne se dresse entre les électeurs et le bureau de vote ;  que les opérations de dépouillement et de décompte des voix se sont déroulées sur place, dans les bureaux de vote, par les membres du bureau de vote et en présence des délégués des candidats présents, du délégué de la CENI , du délégué de la cour constitutionnelle et que les récépissés de résultat ont été remis aux délégués des candidats présents et affichés devant le bureau de vote.

rn

Conforment à l’article 14 de la loi électorale, la CENI a accrédité plus de 1000 observateurs nationaux et internationaux. Il s’agit entre autres de ceux de l’Union Européenne, de l’Organisation Internationale de la Francophonie , de la CEN-SAD , de l’Union Africaine, de la CEDEAO , de l’UEMOA, de la Conférence Islamique Internationale, des Etats-Unis, du Canada, du Japon, des organisations de la société civile africaine etc…..

rn

Le président de la CENI ajoutera que chaque coordinateur avait en sa charge la réception de trois rapports de la part de chaque délégué de sa circonscription dont un premier sur la constitution du bureau de vote, un deuxième sur le déroulement du scrutin et un troisième sur les résultats obtenus par chaque candidat. Ces rapports, poursuit M. Fodié Touré, ont été reçus soit par téléphone, par fax, ou par courriel.

rn

« Aucune fraude n’a été enregistrée nulle part comme cela a été confirmé par l’ensemble des observateurs dudit scrutin, mais ceux qui pensent qu’il y a eu fraude peuvent amener les preuves devant la cour constitutionnelle qui est seule habilitée à trancher »  lança ainsi  le président de la CENI , le défi à tous ceux qui sont en train de dénoncer une prétendue fraude électorale.

rn

Abdoulaye Diakité

Commentaires via Facebook :

PARTAGER