La mouvance présidentielle en mal de crédibilité !

0

Au regard des incertitudes, qui planent sur les partis pourritiques, proches du palais, mais aussi sur l’Alliance pour la Distribution des Postes (ADP), les rêves du « Takokélen » risquent de tourner au cauchemar.

Comme dirait l’autre, « rien ne va comme prévu !». Comme une réplique du Berger à la Bergère, un Front pour la Démocratie et la République (FDR,  comme… fédéré) vient de naître, après la coalition  des 14 partis de l’ADP, réunis sous la bannière du Léopardis. Un Front, décidé à affronter les « atétéens » dans l’arène électorale. Désormais, le locataire de Koulouba devra affronter des adversaires et non des moindres : IBK et ses Tisserands, Tiéblé  Drame et ses Béliers, Blaise Sangaré du CDS  et ses « Mogotigui » Soumeïlou B Maïga, ses amis de l’ASAM et sa convergence  2007, le professeur Abdoulaye Traoré « Diop »  et son Alliance pour la Démocratie et la justice…

La liste est loin d’être exhaustive. Car d’autres mécontents du régime viendront s’y ajouter, et Dieu sait combien ils sont nombreux ! La victoire par KO,  entendez le takokélén, promis par les « Moudjahidines » d’ATT, a toutes les chances de tourner au fiasco. Car, même si ATT est donné gagnant, il souffrira la douleur de la course. Et  pour qui  connaît la surprise, que lui réserve ses adversaires…..

 Le  remaniement ministériel, annoncé  pour mettre en place un gouvernement de combat, la répartition des postes ministériels, aux « plus méritants » des souteneurs sans soutien, pour laquelle les partis membres de l’ADP  se bousculent, à se crépir le chignon,… tout cela relève de canulars de mauvais goût, pour ces assoiffés de postes. Et des esprits malins s’évertuent à penser qu’ATT aurait laissé courir ces rumeurs, rien que pour tenir en laisse, cette meute de chasseurs de strapontins.  Bien qu’une telle stratégie soit inopportune, compte tenu de « l’engagement » même de ces partis, aux côtés du Généralus léopardis. Un engagement, jugé trop  ponctuel pour être sincère !…

Le bétail électoral refuse de se laisser conduire à l’abattoir

II  semble que l’attitude des leaders politiques, rampant devant le locataire de Koulouba, comme les sujets du Moro Naba, continue d’irriter nos concitoyens. Dans ce Climat  de renoncement, pour ne pas dire de prostitution politique, plein de citoyens ont préféré conserver leur  dignité, en privilégiant la raison du cœur sur…  la perdition de l’âme. Etre en accord avec sa conscience, en  agissant selon ses convictions. Autant de motifs, qui ont incité  bien de nos compatriotes à changer de cap et de camp. À l’instar du président de la section  et de la sous-section MPR de Kati (ils seraient plus d’une trentaine) qui ont plié armes et baluchons pour… le RPM d’ IBK. La raison de leur désertion : ils n’ont guère été consultés par le BEC du MPR, au  moment de la signature de la plateforme présidentielle.

C’est, aussi, le cas de cet inconditionnel d’ATT qui, après avoir quitté le Mouvement citoyen et rejoint le PCR (c’est du pareil au même), a dit « merde » et créé son parti, dit de l’Espoir Réel (PER). D’ici peu, d’autres désertions suivront, tant au sein des « citoyens mouvementés » qu’au sein de l’ADP. Pour la simple raison que, pour ces « souteneurs d’ATT », bien de désespoirs sont au bout du chemin… électoral. Bien  qu’on annonce un remodelage de l’attelage gouvernemental, avec trois portefeuilles pour l’ADEMA et deux pour l’URD. Le reste (s’il en reste), revenant au Mouvement  citoyen et à la société civile.  Déjà, les membres du gofernement seraient assignés…  à résidence, interdits de voyager. Le moins que l’on puisse constater, c’est que la peur de ne pas être nommé ou resté Ministre, fait couler bien de ventres, tant au sein du gouvernement, que parmi les « mendiants » de portefeuilles ministériels, regroupés au sein de l’ADP.

Le Mollah Omar
Le Viator

Commentaires via Facebook :

PARTAGER