Présidentielle 2007 : ATT choisit Nioro, la ville du Grand Cheick Hamahoullah pour déclarer sa candidature

0

C’est dans la ville sainte de Nioro du Sahel, située à 430 km de Bamako, que le président de la République, Amadou Toumani Touré a fait sa déclaration de candidature au scrutin présidentiel du 29 avril prochain. Venu pour inaugurer la route Nioro-Diéma, ATT a fait l’adresse suivante devant plusieurs milliers de Niorois. : « J’ai écouté beaucoup de sollicitations pour ma candidature.

Mais, j’ai d’abord écouté mon cœur et mon esprit et mesuré mes ambitions pour notre pays. A la fin de cette réflexion, à partir d’ici, à Nioro du Sahel, je voudrai m’adresser aux Maliennes et Maliens de tous les villages, de tous les hameaux, de tous les quartiers, de toutes les villes du Mali, à mes amis les enfants, ainsi qu’aux Maliennes et aux Maliens de l’extérieur pour dire ceci : Je suis résolu à me présenter à l’élection présidentielle d’avril 2007. Dans les tout prochains jours, j’adresserai une lettre à chacune et à chacun sur le sens de ma candidature. Que Dieu bénisse et protège le Mali, notre chère patrie. » Cette déclaration de candidature, saluée par des applaudissements nourris des Niorois a été commentée à chaud par Dioncounda Traoré, le président de l’Adéma mais aussi de l’Alliance pour Démocratie et le Progrès (ADP) qui avait à ses côtés deux autres présidents de partis membres de l’ADP: le Dr. Badara Alou Macalou de l’US-RDA et le Pr Younoussi Touré de l’URD.

Pour Dioncounda , ce moment historique est un soulagement mais surtout une grande joie.Il a rappelé que son parti et les autres qui forment l’ADP avaient pris le devant sur cette déclaration de candidature en signant une alliance pour soutenir la candidature du Président Touré ; « Aujourd’hui, l’homme a déclaré sa candidature, cela met à l’aise tout le monde. »

« L’Homme, a poursuivi le Pr Traoré, toujours égal à lui-même a invité les premiers responsables de l’ADP pour les associer à cette déclaration de candidature, Younoussi Touré, Badra Alou Macalou et moi-même, avons été invités à Nioro pour être les premiers à entendre qu’il est candidat c’est une marque d’estime à notre égard et nous prenons l’engagement de réussir ce que nous avons entrepris ensemble. Nous allons faire en sorte que le rêve de beaucoup de Maliens devienne une réalité, c’est-à-dire qu’il n’y ait pas de second tour » a conclu un Dioncounda, très optimiste et heureux.

Longue de 100 km, la route Nioro-Diéma est le prototype même des actions de développement et de désenclavement entreprises par le président Touré lors de son quinquennat. Elle a été entièrement financée par le Fonds européen de développement (FED) dont elle est un des volets du programme du 9è FED, pour 13,5 milliards de FCFA. Les travaux qui ont duré 24 mois ont été exécutés par la Compagnie sahélienne d’entreprise (CSE), une entreprise sénégalaise, qui a enlevé le marché après un appel d’offres international. Elle est bitumée sur une plateforme de 10 mètres de large dont 7 pour la chaussée. Les couches de fondation et de soubassement ont une épaisseur de 25 et 16 cm. On y dénombre 78 ouvrages d’assainissement. Dans le cadre des mesures environnementales, on a construit 16 forages munis de pompes à motricité humaine pour les besoins en eau des populations de la dizaine de contrées traversées par la route.

Bamako-Nioro coûte230 mille par vol aérien ou plusieurs heures de route avec tout ce qu’on pouvait compter comme accidents Nioro, la ville du Saint homme, Mahamédou Ould Cheickna Hamalla n’est désormais qu’à 4 heures de Bamako.

Adama Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER