Le Réseau malien des Journalistes d’Investigation ouvre le débat sur la bonne gouvernance

0

Le réseau malien des journalistes d’investigation (RMJI) souffle ses 5 bougies. A l’occasion, il a organisé une conférence publique sur le thème « le rôle du journalisme d’investigation dans la promotion de la bonne gouvernance ». C’était ce mardi 17 août 2021 à la Maison de la Presse en présence de l’ambassadeur de la Belgique au Mali, des acteurs pour  la promotion de la bonne  gouvernance en plus d’autres de ses partenaires.

maliweb.net- Cinq années de parcours axées sur la promotion du journalisme d’investigation et  la promotion de la bonne gouvernance, donne un bilan satisfaisant pour le réseau malien des journalistes d’investigation. Qui a fêté son anniversaire à travers une conférence publique à laquelle ont pris part   l’ambassadeur de la Belgique au Mali, l’ambassade de France, le Bureau  du Médiateur, le Bureau de l’OCLEI, le représentant de la Haute Autorité de Communication, les faîtières  de la Presse, la Fondation Tuwindi,  Mali Justice Projet MJP, et d’autres  militants de la bonne gouvernance.

Crée le 14 juin  en 2016, le réseau malien des journalistes d’investigation (RMJI) est une association professionnelle de journalistes, à but non lucratif. Le réseau promeut le journalisme d’investigation au Mali, il  s’intéresse entre autres aux thématiques liées à la corruption, la délinquance financière, la mauvaise gouvernance, la criminalité organisée, les violations des droits de l’homme.

Selon le secrétaire exécutif du réseau Chiaka Doumbia, le RMJI, est né du constat du faible ancrage du journalisme d’investigation dans notre pays. Et de poursuivre, qu’au Mali, à l’image d’autres pays d’Afrique, l’émergence d’un véritable journalisme d’investigation se heurte à de nombreux obstacles. Parmi lesquels, il cite le manque d’encouragement, la précarité des conditions  de travail des organes de presse et des Hommes de média.

A son actif, le RMJI,  a une vingtaine d’enquêtes réalisées par ses membres. A ce titre, on cite des campagnes de productions et diffusion d’articles sur les tracasseries routières, la corruption au niveau des corridors, l’animation d’une émission radiophonique au niveau de Joliba FM sur la problématique de la mauvaise gouvernance.  De plus, le RMJI a été sollicité en 2020 par l’ONG Accountability Lab Mali pour participer au Jury de son Programme Integrity ICON Mali. Par ailleurs, le réseau est membre de la Coalition des Organisation de la Société Civile pour la Lutte contre la Corruption et la pauvreté, également en relation avec la Cellule Norbert Zongo pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest, et le Consortium international des journalistes d’investigation.

La présente conférence a été opportune pour Fidèle Guindou, spécialiste communication de Mali Justice Project USAID Contrator, de parler de la corruption au niveau des corridors et d’interpeller les autorités sur l’impunité y afférente. Pour sa part, Oumar Traoré, magistrat, membre du Conseil de l’OCLEI ( office central de lutte contre l’enrichissement illicite) a exposé les enjeux de la bonne gouvernance qui nécessitent une implication commune des citoyens.  Monsieur Traoré n’a pas manqué de rappeler les missions de sa structures et ses missions sans oublier d’édifier sur les modes de saisine pour les besoins de dénonciations.

Khadydiatou SANOGO /maliweb.net 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here