Mali : Les professionnelles de la presse en ligne définissent leur plan d’action

0

 Le président de l’association de la presse en ligne (APPEL-Mali), Modibo Fofana,  était en face, le vendredi 30 août,   au siège de cette faitière à l’ACI 2000 pour définir le plan d’action des activités 2019  du nouveau  bureau qu’il préside depuis quelques mois.

 -Maliweb.net– Devant la presse, le président des médias en ligne a annoncé que le reste de l’année 2019 sera marquée par une série de  formations à l’endroit des journalistes. L’objectif recherché, selon Monsieur Fofana, est  de créer  d’une part un cadre d’échanges entre professionnels des médias en ligne au Mali, et d’autre part  de  contribuer à l’émergence de véritables entreprises de presse.  Ce, afin d’améliorer leurs  conditions de vie et de travail des journalistes.

Au menu des activités en vue, le conférencier a cité , notamment l’initiation à l’exercice de la profession de journaliste et d’éditeur de medias en ligne, les formations sur l’éthique et la déontologie, la cybercriminalité ( pour sécuriser les site web contre agressions extérieures), la problématique du modèle économique, le plaidoyer, l’écriture web, la gestion financière.  S’y ajoute  à la création d’un espace d’échanges périodiques entre journalistes en ligne, société civile et politiques appelé « Plateau Presse en ligne ».  Lors de cette rencontre, Modibo Fofana a annoncé également qu’Appel Mali, en partenariat avec Frepress Unlimited et la fondation Twundi,  va   résolument  se lancer dans la promotion du genre dans le secteur des medias en ligne.

Par ailleurs, ce  nouveau bureau de l’Appel Mali compte, dans les jours à venir, faire une proposition de loi  à l’Assemblée nationale, qui régira le secteur de la presse en ligne. A en entendre le conférencier,  ce secteur manque  de réglementation.  Modibo Fofana a informé qu’un avant projet de loi est déjà élaboré et sera bientôt proposer aux élus  nationaux. Outre,  le bureau de l’Appel Mali  veut collaborer avec les autorités maliennes dans l’identification des mauvais élèves du secteur de la presse en ligne.  Il s’agit notamment  de ceux  tapis  dans l’ombre,  sans être à leur disposition un récépissé, voire un numéro d’identification fiscale, continuent  à mettre sur le web des articles à caractère ethnocide.

Toujours dans la logique de professionnaliser davantage  ce secteur, l’Appel Mali  voudrait multiplier les sensibilisations qui privilégient la production interne, en réduisant  la reprise des articles d’autres organes, qui contribuent à faires des sites web des véritables entreprises de presse.   Toute chose, selon son président,  préviendra les conduites de l’amateurisme qui sévisse  dans le secteur de la presse en ligne, et qui affecte négativement son image.  En bref, ce bureau veut faire de l’autorégulation l’un de ses chevaux de bataille.

Il faut rappeler que cette conférence  de presse de l’Appel Mali était co-animée  par son président Modibo Fofana, le secrétaire général de la faitière, Saibou Keïta et le trésorier, Salif Diarra.

Siaka DIAMOUTENE /Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here