Africa GRADIENT : un fonds de 3,6 millions de dollars pour soutenir la recherche en génétique

0

Malgré les efforts, des maladies comme le paludisme et la tuberculose continuent d’affecter de manière disproportionnée les populations en Afrique. Deux géants de l’industrie pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) et Norvartis) appellent les chercheurs maliens à les rejoindre.

« Nous voulons mobiliser les meilleurs scientifiques du continent pour optimiser les réponses aux médicaments contre le paludisme et la tuberculose, d’autres maladies infectieuses », indique Pauline Williams, responsable santé publique chez GlaxoSmithKline. D’un coût global de 3,6 millions de dollars sur cinq ans, le projet Africa GRADIENT (Genomic Resarch Approach for Diversity and Optimising Therapeutics), appelle les chercheurs africains à soumettre des propositions de recherche pertinentes sur l’importance de la diversité génétique africaine dans le traitement du paludisme et de la tuberculose.

« Nous espérons que ce projet débouchera sur des solutions permettant d’améliorer l’efficacité et la tolérabilité des médicaments actuels et futurs », a déclaré Dr Lutz Hegemann, directeur des opérations Santé publique chez Novartis, au lancement de l’appel à candidature en Suisse. Aux dires du Dr Hegemann, Africa GRADIENT offriraaussi aux jeunes scientifiques africains des formations à l’utilisation de méthodes avancées de recherche et des mentorats en matière de développement de médicaments.

Le projet Africa GRADIENT dont l’appel à candidature prendra fin le 1er mars, portent sur trois volets. D’abord sur des bourses d’études dans des établissements universitaires de renommée mondiale pour leur excellence en matière de collecte et d’analyse de données sur les déterminants de la réponse aux médicaments. Ensuite sur la recherche parrainée par un chercheur. Enfin l’octroi d’un Fonds d’amorçage pour explorer de nouveaux objectifs de recherche.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here