Ambassade des États-Unis au Mali : 25 vétérinaires formés et équipés

1

L’équipe de soutien civilo-militaire (CMSE) près de l’ambassade des États-Unis à Bamako, en collaboration avec l’Usaid et les partenaires d’exécution Catholic Relief Services et l’Institut international de l’élevage (Ilri), a fourni des ressources et des kits vétérinaires pour la formation de 25 vétérinaires maliens du 9 au 13 mars à Bamako.

Ce projet d’action civique vétérinaire (Vetcap) parrainé par l’ambassade des États-Unis utilise les capacités et les ressources de l’armée américaine pour fournir un renforcement des capacités à long terme aux vétérinaires qui servent les éleveurs à travers le Mali.

L’un des principaux objectifs de cette initiative était de renforcer rapidement les capacités d’un plus grand nombre de vétérinaires à servir les populations rurales afin de prévenir les maladies et d’allonger l’espérance de vie du cheptel qui constitue le principal moyen de subsistance du secteur agricole du Mali.

Des spécialistes de la Direction nationale des services vétérinaires (Dnsv) ont assuré la formation, qui comprenait des vétérinaires des districts de Bamako (1), Mopti (4), Ségou (5), Koulikoro (5), Sikasso (5) et Kayes (5). L’armée américaine a fourni aux participants des trousses vétérinaires de pointe pour leur permettre de retourner dans leur région d’origine entièrement équipés avec les matériels et les outils nécessaires pour envoyer des biopsies au laboratoire central.

Le séminaire a formé et équipé les vétérinaires maliens pour identifier et prévenir cinq maladies zoonotiques prioritaires: la tuberculose bovine, la rage, l’anthrax, la grippe aviaire, la fièvre aphteuse et comment effectuer des tests sur des animaux morts et vivants et envoyer des biopsies au Laboratoire central vétérinaires (LCV) à Bamako. Les participants ont également appris le diagnostic vétérinaire et la surveillance épidémiologique des maladies animales.

Le cours a permis aux vétérinaires de recevoir une formation technique sur la façon de suivre les protocoles corrects, de prendre et de soumettre des biopsies, et a établi des relations pour améliorer l’interaction entre les vétérinaires et le laboratoire national de Bamako.

Cette initiative constitue l’un des nombreux efforts que les États-Unis fournissent au Mali pour renforcer les capacités du gouvernement à servir les populations rurales. Les États-Unis sont déterminés à promouvoir une croissance à grande échelle axée sur l’agriculture au Mali pour améliorer la pauvreté, la nutrition et la résilience de tous les Maliens.

André Traoré

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. N'TCHI KANYON DOE, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

    “..L’équipe de soutien civilo-militaire (CMSE) près de l’ambassade des États-Unis à Bamako, en collaboration avec l’Usaid et les partenaires d’exécution Catholic Relief Services et l’Institut international de l’élevage (Ilri), a fourni des ressources et des kits vétérinaires pour la formation de 25 vétérinaires maliens du 9 au 13 mars à Bamako.

    Ce projet d’action civique vétérinaire (Vetcap) parrainé par l’ambassade des États-Unis utilise les capacités et les ressources de l’armée américaine pour fournir un renforcement des capacités à long terme aux vétérinaires qui servent les éleveurs à travers le Mali…”

    QUEL SIMULACRE DE LA PART DE CE NID D’ ASSASSINS DE LA CIA…!!!

    – EN PLEINE MENACE COVID-19 ….

    – EN PLEINE CRISE SÉCURITAIRE, AU MOMENT OÚ AGRICULTEURS ET ÉLEVEURS SONT TOUS DÉPLACÉS
    ET EN EXODE CONTINUEL POUR SAUVER LEUR VIE FACE AU TERRORISME ISLAMISTE GÉNÉRÉ ET
    FINANCÉ PAR LES USA.

    QUEL CYNISME…!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here