Atelier de haut niveau sur la réforme du système de santé au Mali: “Nous validons Monsieur le Ministre : la gratuité des soins de santé primaires curatifs et préventifs…

6
Atelier de haut niveau sur la réforme du système de santé au Mali:

“Nous validons Monsieur le Ministre : la gratuité des soins de santé primaires curatifs et préventifs pour les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes y compris les accouchements, et les personnes de plus de 70 ans, de la planification familiale, des dialyses, des premiers soins en cas d’urgence dans toutes les structures sanitaires (accidents et catastrophes), la mise en place d’un réseau d’Agents de Santé Communautaire ( ASC) intégré aux CSCom et aux maternités rurales qui fournira des services essentiels gratuits à tous ceux qui en ont besoin au niveau de la communauté” a annoncé le Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Keïta

L’intégralité de son Discours d’ouverture de l’Atelier

“Chers amis, comprenez que je vous unisse tous en bel hommage, comment aurais-je pu ne pas en être ce matin. En ce moment, je devais être avec mes pairs à Niamey, le Chef du Gouvernement, mon jeune frère Soumeylou , a eu l’obligeance de m’y représenter. Il savait le contenu, il savait que j’étais attendu ici aujourd’hui, par tous les messages que je viens de voir. En outre, le merveilleux monde de la santé, je le dis sans démagogie, je n’en ai nul besoin, je ne suis pas en campagne, je suis élu. Le merveilleux monde de la santé, qui se dépense sans compter en toutes ses strates, dans des conditions souvent inimaginables, et pour des revenus pas toujours évidents. Ce monde de la santé méritait le respect que je lui accorde bien volontiers. La mortalité infanto-juvénile, la malnutrition, connaissent des sommets, pas à notre honneur, non. Je serai inconscient d’en être satisfait. Il y’a donc des coups de cravaches à donner, dans tous les sens. Nous ne serons pas complaisants avec nous-mêmes, nous avons des lacunes, qui gênent pas toujours les moyens, qui tiennent d’habitude acquise, c ‘est pourquoi, l’intérêt du travail que nous avons confié à Madame le Ministre Safia Bolly , après qu’elle eue réussie brillamment l’exercice au niveau des Nations Unies, de venir faire le profit à son pays également, de ce qu’elle avait réussie là-bas réformer notre système à l’intérieur, en revisitant les méthodes, les modes de faire, quand une tâche n’est pas bien comprise, quand une tâche n’est pas bien articulée, elle ne peut être exécutée à souhait, avec bonheur. Donc, la réforme de l’Etat aide la conférence de la vie publique, participe de cela. Pas d’un effet de mode, nous en avons beaucoup, et je suis heureux, de voir combien les deux départements sont en train de travailler en synergie absolue pour faire de la réforme du secteur de la santé ce que nous souhaitons, qu’elle soit une réussite, pour que du sommet à la base, de la base au sommet, dans un maillage heureux, l’ensemble du système de santé du Mali soit revu et corrigé pour le bonheur des maliens. Que partout, où le malien souffre, qu’il ait accès au minimum requis. Cela, en ce 21è siècle, n’est pas une prouesse, mais un devoir et c’est une honte qu’il n’en soit pas ainsi, oui bien sûr, nous avons des excuses, nous avons des arguments, la situation sécuritaire, oui , elle nous pèse, il est vrai que le tribu payé est assez lourd..22 % de nos ressources budgétaires vont à la Défense et à la Sécurité, mais oui, là aussi, il faut assumer. Mais quand on défend les hommes, quand on protège le pays, on a le devoir de faire en sorte que ces hommes-là soient disponibles également pour construire le pays, par la force du travail, comment le faire s’ils sont terrassés par la maladie ? L’effort qui est fait, en matière de Défense et de Sécurité devra déployé également dans le domaine de la santé. C’est pourquoi, je n’ai aucune difficulté, vous m’y avez combien intelligemment conduis , oui, jusqu’au Chef du gouvernement, qui a dans son mot final , indiqué que le gouvernement serait bien disposé d’attendre de moi , mais c’est déjà fait , le Chef du gouvernement a déjà attesté, que je valide tout ce qui a été indiqué là en terme d’accès aux soins de santé…Nous validons . Nous validons avec le plus grand bonheur . Nous validons Monsieur le Ministre : la gratuité des soins de santé primaire curatifs et préventifs pour les enfants de moins de cinq ans , les femmes enceintes y compris les accouchements, et les personnes de plus de 70 ans, moi-même j’en fait parti, de la planification familiale, des dialyses, des premiers soins en cas d’urgence dans toutes les structures sanitaires (accidents et catastrophes), la mise en place d’un réseau d’Agents de Santé Communautaire ( ASC) intégré aux CSCom et aux maternités rurales qui fournira des services essentiels gratuits à tous ceux qui en ont besoin au niveau de la communauté. Parallèlement, il faudra réfléchir sur une nécessaire restructuration du système ASACO-CSCOm et maternités rurales afin de résoudre les principaux problèmes qui affaiblissent le système de soins de santé primaires, l’amélioration de la Gouvernance et le renouvellement du plateau technique en ce qui concerne les soins de santé secondaires et tertiaires, le réseau Centre de Santé de Référence de District, les hôpitaux régionaux et les hôpitaux spécialisés, une restructuration approfondie voire la création des services au niveau du Ministère de la Santé et de l’hygiène publique pour plus d’efficacité et d’efficience doit être faite.

Le Gouvernement s’engagera également à examiner la possibilité d’accroître l’allocation de son budget national consacré à la santé. Et c’est pourquoi, la communauté internationale devra accorder un accompagnement et un soutien fort, je n’en doute pas, et un soutien fort de cet engagement de haut niveau du Gouvernement pour la réussite de la réforme pour qu’ainsi elle puisse se réaliser et cela de façon à réduire immédiatement et de façon significative la mortalité infanto-juvénile et les autres facteurs de morbidité et de mortalité dans notre cher pays. C’est à ce prix-là et à travers ces réformes, que le Gouvernement du Mali, en collaboration avec la Communauté internationale, fera du Mali ce que nous souhaitons un pays leader en matière de gouvernance de réforme du secteur de santé dans ce continent africain. Je déclare donc ouvert l’Atelier de haut niveau sur la réforme du secteur de santé , Merci!”

Par Présidence de la République du Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Il faut que les maliens arrêtent de voter pour ces vieux débris, qui n’ont aucun amour du peuple et surtout qui ne savent se soumettre à la franSS !!!

    ibk est un défaite pour le mali !!!

  2. Il ne s’agit pas de les rendre gratuits…………….. Il faut les rendre performant et cela passe par la formation des agents de santé, des investissements serieux dans le secteur et enfin une gestion saine et efficace des centres de santé!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Tant que tout ceci ne sera pas réglé, rien ne sera réglé!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. IBK a t’il fait le tour des hôpitaux pour voir ce qui s’y passe réellement ?
    A t’il satisfait le personnel médical qui a fait une grève mémorable pendant son premier quinquennat ?
    Il y a des préalables à toute réforme dont la plus exigeante est l’amélioration des émoluments du personnel,ensuite celle de l’environnement du travail.
    Qu’ IBK s’engage à faire en sorte que les maliens soient fiers de leurs hôpitaux,qu’ ils arrêtent d’aller se soigner dans les pays maghrébins pour les revenus moyens et en Europe pour les plus nantis.
    Si ces préalables ne sont pas faisables,toutes les annonces qu’ IBK fera y comprises celle là sont des poudres au yeux.
    Tant que ce régime n’est pas habité par l’ESPRIT de la satisfaction de L’INTÉRÊT GÉNÉRAL ,tous ces actes servent à manipuler l’opinion comme sait le faire avec brio IBRAHIM BOUBACAR KEITA.
    LES RELIGIEUX PEUVENT LE TÉMOIGNER COMME RAS BATH ET SON PÈRE.
    Il est encore entrain de concocter quelques choses pour dévier les manigances de ses anciens alliés.
    Il n’est nullement intéressé à améliorer les conditions d’existence des plus faibles de ce pays.
    IL VIENT DE DEMANDER HONTEUSEMENT L’AIDE DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ALORS QU’ IL PEUT S’EN PASSER S’IL GÈRE BIEN LES FINANCES PUBLIQUES.
    L’exemple le plus clair et net est la gestion de la société PMU MALI qui n’arrive pas à verser la côte part de L’ÉTAT actionnaire majoritaire indiqué par TIEBILE DRAME pendant sa conférence de presse.
    SOUMAILA CISSE de rappeler qu’ avec ALPHA OUMAR KONARE cette société a participé à construire certains lycées de Bamako et acheter des véhicules pour la police.
    LE PRÉALABLE À TOUS LES ACTES QUE DOIT POSER UN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EST LA GESTION RATIONNELLE DES DENIERS PUBLICS.
    IBK est incapable de satisfaire ce préalable car ceux qui l’accompagnent le fond pour les deniers publics .
    LE CLAN PRÉSIDENTIEL A ÉTÉ FORMÉ AUTOUR DE LA PREMIÈRE DAME POUR PILLER LES RESSOURCES PUBLIQUES.
    IBK est indéniablement dans une mission de préservation de son pouvoir.contre les religieux autour de MAHMOUD DICKO.
    Il sait cette mouvance très nocive car ayant participé véritablement à son élection en 2013.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  4. L’accès aux soins de santé primaire curatifs et préventifs était inexistant jusqu’à …, y a pas si longtemps dans nos Villages. Il n’y avait de dispensaire que dans les Chef-lieu d’Arrondissement. Les Habitants des Villages environnants n’y allaient pas toujours se faire soigner en cas de besoin. La distance à faire à pieds pour les malades ne les incitait pas à se déplacer.
    Pour l’accès aux soins de santé primaire curatifs et préventifs, l’on devrait créer un dispensaire dans chaque Village et un Hôpital dans chaque Chef-lieu d’Arrondissement. Dans les Villages, on en était à bouillir des feuilles d’arbres pour soigner des blessures ou se contenter de massage quand on se foulait ou se cassait un membre, en ces débuts de XXI ème siècle.

  5. Article 118: "Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu'il est porté atteinte à l'intégrité du territoire. "

    30 ans de mensonge ehonte !

  6. Le budget alloué à l’entretien de toi seul serait deux fois supérieur s aux budgets de l’ensemble des 9 hôpitaux du pays!
    Il serait mieux de te taire ROI FAINÉANT !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here