Malick Sene, secrétaire exécutif du Haut Conseil National de Lutte contre le VIH/Sida (HCNLCS) : « Le sida tue entre 300 et 400 maliens par an »

0

Le Mali a célébré, hier mardi 1 décembre 2015, sa 16ème édition de la journée mondiale de la lutte contre le VIH/Sida au Centre International de Conférence de Bamako sous la présidence du premier ministre Modibo Keïta. A cette occasion, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Marie Madelèine Togo a déclaré que «Le sida tue entre 300 et 400 maliens par an ». L’événement qui est à sa 28ème édition dans le monde et à sa 16ème édition au Mali, a enregistré la présence du secrétaire exécutif du Haut Conseil National de Lutte contre le VIH/Sida (HCNLCS), Malick Sene, de la représentante résident de l’ONU Sida au Mali, Thérèse Poirier et de plusieurs membres du gouvernement.

Dans son allocution, le secrétaire exécutif du HCNLCS, Malick Sene a déclaré qu’il y a 27 ans de cela, exactement le 1er  décembre 1988, le monde entier s’est uni pour la lutte contre le Sida à Londres.  Après avoir exprimé son soutien au gouvernement par rapport aux événements tragiques récents de l’Hôtel Radisson Blu, Malick Sene a rendu hommage aux victimes du VIH /Sida. Avant de faire le point des activités menées par sa structure dans le cadre de la lutte contre le VIH/Sida dans notre pays. Par ailleurs, il a exprimé son soutien et sa solidarité à l’endroit des personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Selon lui, l’avènement du traitement d’Antirétroviral (ARV) a permis de sauver des milliers de vies humaines et ensuite plusieurs autres objectifs ont été mis en place depuis lors. « L’objectif zéro, lancé en juin 2011 doit permettre d’éliminer totalement toute infection, tout décès lié au VIH / SIDA, et toute discrimination. L’objectif stratégique des « 3×90 » lancé en septembre 2014, a pour but d’accélérer la prévention, le traitement, et le contrôle de la qualité du traitement pour mettre fin à l’épidémie du sida d’ici 2030. Et enfin l’objectif d’élimination à l’horizon 2030 a été officiellement fixé et intégré dans les Objectifs du Développement Durable lors de la 70ème Assemblée Générale des Nations Unies qui s’est tenue en septembre 2015 à New York. »,  a-t-il dit.  Aussi, Mr Sene n’a pas oublié de remercier le Fond Mondial pour l’accord des fonds importants au Mali pour les deux années à venir. Quant à Thérèse Poirier, représentante résident de l’ONU SIDA au Mali, elle a exhorté toutes les personnes infectées de continuer à suivre régulièrement leur traitement en vue réduire le risque de nouvelles contaminations. Pour sa part, le premier ministre Modibo Keïta a affirmé que dans le but d’éliminer le VIH et le Sida, le gouvernement malien a l’espoir d’arrêter définitivement la propagation du virus d’ici 2030. « Le président de la République et toute la communauté internationale s’engagent pour éliminer ce fléau à l’horizon 2030 », a-t-il dit.

Aïssata Diakité, stagiaire

PARTAGER