Covid-19 : l’UE ne pratique pas de “nationalisme vaccinal”, selon Charles Michel

2
Le président du Conseil européen a rejeté, mardi, les accusations de “nationalisme vaccinal” visant l’Union européenne. Charles Michel estime qu’à la différence des États-Unis et de la Grande-Bretagne, le bloc communautaire n’interdit pas de manière systématique les exportations de vaccins contre le Covid-19.
 
L’UE “n’instrumentalise pas les vaccins à des fins de propagande” contrairement à Moscou ou Pékin, et ne pratique aucun “nationalisme vaccinal”, a affirmé mardi 9 mars Charles Michel. Le président du Conseil européen a aussi dénoncé les “interdictions d’exportations” des États-Unis et du Royaume-Uni en matière vaccinale – ce que Londres a démenti.
 
“Ne nous laissons pas leurrer par la Chine et la Russie, régimes aux valeurs moins enviables que le nôtre, lorsqu’elles distillent des opérations très limitées mais largement médiatisées” d’approvisionnement en vaccins d’autres pays, notamment en développement, a indiqué Charles Michel dans un texte publié en ligne.
 
Face à des campagnes de vaccination poussives dans l’UE, plusieurs États membres se sont tournés vers des vaccins non encore approuvés par le régulateur européen : la Hongrie a commencé à administrer les vaccins russe Spoutnik V et chinois Sinopharm.
 
Le Spoutnik V – dont l’Agence européenne des médicaments a commencé l’examen – sera fabriqué dès juillet en Italie. Mais Bruxelles, qui n’a pas caché sa défiance, ne compte pas pour l’instant l’inclure dans ses commandes groupées.
 
“La Russie et la Chine auraient administré deux fois moins de doses par 100 habitants que l’UE”, a affirmé Charles Michel, défendant le bilan européen.
 
L’UE “n’a jamais cessé d’exporter” des doses de vaccins
 
Le président du Conseil s’est dit “choqué” des accusations de “nationalisme vaccinal” contre le bloc européen, après l’instauration d’un mécanisme de contrôle des exportations de vaccins produits sur son sol.
 
L’UE “n’a jamais cessé d’exporter” et “la majorité” des doses ayant permis la vaccination de masse en Israël venaient de Belgique, alors que le Royaume-Uni et les États-Unis “ont décrété l’interdiction pure et simple d’exportations de vaccins ou de composants”, a-t-il assuré.
 
Londres a catégoriquement démenti : “Le gouvernement britannique n’a jamais bloqué l’exportation d’un seul vaccin. Toute référence à une interdiction ou une quelconque restriction sur les vaccins est complètement erronée”, a réagi mardi un porte-parole. Le Royaume-Uni ne compte cependant que deux usines fabriquant le vaccin d’AstraZeneca, massivement mobilisées pour la campagne de vaccination dans ce pays.
 
Aux États-Unis, un “executive order” présidentiel empêche toute exportation de vaccins tant que le pays ne dispose pas d’une quantité suffisante pour vacciner sa population. En revanche, l’exportation des composants de vaccins est encadrée, soumise à autorisations spécifiques, selon une source européenne qui a fait état de négociations par l’UE pour faciliter ces procédures.
Par: France 24

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. QUEL SIMULACRE DE GÉNÉROSITÉ AVEC DU POISON DESTINÉ Á DES ESSAIS PSEUDO-MÉDICAUX FASCISTES…!!!

    QUEL VACCIN ANTI-COVID EST PRODUIT EN EUROPE..??? AUCUN PRESQUE ..!!!

    ALORS, FAUX-CUL….???

    L’Italie, la Norvège et le Danemark LA BULGARIE ET BEACOUP D’ AUTRES PAYS suspendent le vaccin AstraZeneca.

    La France ET SES LAQUAIS FASCISTES NOIRS continueNT….

    https://www.francesoir.fr/societe-sante/litalie-la-norvege-et-le-danemark-suspendent-le-vaccin-astrazeneca-suite-lapparition

    ALORS , LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DE BAH N’DAW, MOCTAR OUANE ET DU MINISTRE DE LA SANTÉ N’ EST PLUS UNE QUESTION…..

    LES MALIENS NE SONT PAS DES COBAYES….!

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

  2. Being we Africans have not created vaccine for Covid 19 our best focus should be at treatment for Covid 19 that prevent death plus have reasonably quick recovery time. Under total circumstance now existing especially fact Covid 19 if evolving to different strain with latest becoming more infectious plus deadly as oppose to it’s predecessors treatment preventing death will be irreplaceable tool.
    It is very likely in matter of few years Covid 19 could evolve to most deadly strain of virus that vaccine have no effect on. If we have mastered treatment to extent we prevent death plus patients quickly make full recovery we will have reduced Covid 19 to having effect of bad cold. That would be job well done.
    We need take what we possess plus do all useful that may be done to defeat Covid 19.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here