Covid-19/Mali : La campagne de vaccination débute aujourd’hui

0

La campagne de vaccination contre la pandémie de la maladie à coronavirus (COVID-19) commence ce matin à l’hôpital du point-g par le personnel socio-sanitaire et deux autres cibles suivront à savoir les personnes âgées de 60 ans et plus et les personnes vivant avec une comorbidité. C’est ce qu’a prononcé la ministre de la santé et du développement social lors de la conférence de presse d’hier Mardi 30 Mars 2021 dans la salle de conférence dudit département et elle était entourée par une armada de l’équipe du comité scientifique de lutte contre la covid-19 et du centre d’immunisation.

Après avoir rendu un vibrant hommage au personnel socio-sanitaire pour les efforts consentis dans la lutte contre la pandémie de la maladie au coronavirus au Mali, Dr Fanta Siby ministre de la santé et du développement social a indiqué que l’espoir renait aujourd’hui et que le vaccin est là et que la campagne de vaccination commence ce matin à l’hôpital du point avec le personnel socio-sanitaire qui selon elle est le personnel qui est en première ligne de la lutte anti-covid-19 et que deux autres cibles suivront à savoir les personnes âgées de 60 ans et plus et les personnes vivant avec une comorbidité. « Du 05 Mars date de la réception des 396000 doses de vaccin au Mali à nos jours, nous avons travaillé d’arrache pied pour réunir les conditions idoines pour le démarrage de cette campagne de vaccination. Je compte sur vous hommes et femmes de médias, pour que cette campagne qui s’ajoute aux mesures barrières que vous connaissez déjà, puisse se passer dans  les conditions optimales afin que soit rompu la chaine de contamination de la maladie »a-t-elle lancée. Elle n’a pas oublié de remercier les partenaires techniques pour leur implication à côtés du Mali pour faire de l’acquisition du vaccin une réalité.

Le Directeur du centre d’immunisation Dr Ibrahima Diarra a rassuré que le vaccin ont été mis dans les conditions requises depuis leur arrivée sur le territoire malien et que les doses peuvent êtres administrées aujourd’hui sans problème. Il a développé la stratégie que notre pays adoptera pour sa campagne de vaccination qui commence à Bamako car la capitale étant l’épicentre de la maladie. A ses dires, des dispositions sont entrain d’être prise pour pouvoir vacciner les gens après la rupture du jeûne car le mois sacré de ramadan débute dans quelques jours au Mali et il ne doit pas être un frein pour la campagne.

L’intervention du président du comité scientifique de la lutte contre la pandémie de covid-19 au Mali le Dr Seydou Doumbia a tourné autour de l’efficacité du vaccin astrazeneca et de ses effets secondaires. Selon lui, tous les médicaments même ceux traditionnels ont des effets secondaires et que cela ne doit être un handicap et que les études d’accompagnement leur permettront de savoir la capacité de résistance du vaccin.

Le vaccin reste la seule opportunité pour nous afin de contrer l’élan de la maladie dans notre pays. Moi-même recevra ma dose aujourd’hui ainsi que beaucoup de mes collaborateurs » a-t-il expliqué. Signalons que la vaccination contre la covid-19 n’est point obligatoire et que le choix de ceux qui désireraient ne pas l’être sera respecté.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here